Jump to content
Esprit Roue

limitation à 25km/h


Recommended Posts

Le privilège des vieux qui n'ont pas connus que le bâton et la carotte sans doute. Là ou la Liberté, l'Egalité et la Fraternité existait encore. Ou les forces de l'ordre etaient des gardiens de la paix...

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • Replies 68
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Des papys qui connaissent les répliques d'un film de 1960, qui roulent à plus de 25 sur une seule roue, qui emmerdent la marée chaussée et qui maîtrisent l'informatique : que de talents sur ce forum !

Ma réflexion ne va pas dans le sens d'utiliser ou non les pistes cyclable, ça c'est un autre débat, elle va plutôt dans le sens de pouvoir circuler hors agglomération. Certes dans les grandes villes o

Euh, tu rigoles, là... Sur plat sans vent ce n'est pas bien dur de dépasser 25. même en vtt. ( Mais c'est vrai, maintenant il me faut plus de 2 heures pour faire 50 km.  . ) Dans mon coin, (vallé

il y a 35 minutes, matou77 a dit :

Le privilège des vieux qui n'ont pas connus que le bâton

Ha le 77 dans le pseudo c'était l'age? 😉

J'apprécie la vision que tu me vends, mais je déplore que, tout du moins dans mes contrées de banlieue Parisienne, on ne puisse pas, ou plus, se fier à la bonne volonté et au bon sens des individus. L'incivilité à prit le pouvoir, j'y ai gagné la certitude qu'un minimum d'ordre (rapport aux forces) est indispensable.

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans doute un cluster de con à Chelles : faut confiner ! Par contre l'incivilité s'étend aujourd'hui bien plus loin que la proche banlieue. Je suis parti de Lagny à Crécy en partie pour ça, et 20 ans plus tard, j'envisage encore de m'éloigner. Etant hors sujet je ne m'étendrai pas. Faudra faire une sortie (à 25 kms/h évidement)  un de ces quatre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

topic intéressant en Trottinette j’en ai aussi laissé sous le pied pour monter les côtes un peu raides.

 

Sur le principe la limite à 25Km/H je trouve ça correct mais "contextuel", c'est à dire qu'il y a des moments comme quand on doit s'insérer où un petit peu de patate ça rassure et ça aide. En côte effectivement si on tombe sur des voitures qui nous collent le derrière c'est problématique, dans ces moments là je préfère encore me déporter et mettre pied à terre.

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Char Aznable a dit :

dans ces moments là je préfère encore me déporter et mettre pied à terre.

De même, lorsque je sens que je peux gêner je préfère me mettre sur le côté. Quitte à rouler un peu sur le trottoir lorsqu'il n'y a personne.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc pour résumer, en roulant à 25 km/h max on ne se sent pas en sécurité et par peur de gêner les autres on préfère marcher à pied à coté de la roue. Moralité, il vaut mieux bourré comme un âne pour ne gêner personne................ou alors j'ai tout faux ? :fou3:  vais devoir poser le problème à Toto :dent:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, touthmosis a dit :

Donc pour résumer, en roulant à 25 km/h max on ne se sent pas en sécurité et par peur de gêner les autres on préfère marcher à pied à coté de la roue

Dépend des situations. Si je fais du hors agglo sur une voie avec une ligne continue, et que j'entends une voiture, dans la mesure du possible j'essaie de me mettre sur le côté pour ne pas la forcer à franchir la ligne (surtout le soir, lorsqu'il y a peu de circulation).

Je suis reparti en 2s, ça ne me dérange pas de faire un arrêt :).

Edited by Nelfym

Share this post


Link to post
Share on other sites

En vélo, on les dépasse rarement les 25km/h (hors assistance électrique ou Lance Armstrong) 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, BelforToF a dit :

En vélo, on les dépasse rarement les 25km/h (hors assistance électrique ou Lance Armstrong) 😉

Euh, tu rigoles, là... Sur plat sans vent ce n'est pas bien dur de dépasser 25. même en vtt. ( Mais c'est vrai, maintenant il me faut plus de 2 heures pour faire 50 km. :( . )

Dans mon coin, (vallée de Chevreuse), je vois sans arrêt passer des troupeaux de cyclistes, eh bien, ça dépote grave... en roue, je plafonne à 30-35, le plus souvent je n'arrive pas à suivre, particulièrement dans les descentes : moi je ralentis et eux ils sont à fond. Il n'y a que dans les montées dans lesquelles je me permets un petit sourire condescendant.

Edited by Techos78
  • Haha 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même Mme Misc qui n’est pas une brute tiens plus tôt 30-35 dès que possible, et plus en descente. C’est un VAE mais l’assistance est désactivée à ce stade.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Techos78 a dit :

Euh, tu rigoles, là... Sur plat sans vent ce n'est pas bien dur de dépasser 25. même en vtt. ( Mais c'est vrai, maintenant il me faut plus de 2 heures pour faire 50 km. :( . )

Dans mon coin, (vallée de Chevreuse), je vois sans arrêt passer des troupeaux de cyclistes, eh bien, ça dépote grave... en roue, je plafonne à 30-35, le plus souvent je n'arrive pas à suivre, particulièrement dans les descentes : moi je ralentis et eux ils sont à fond. Il n'y a que dans les montées dans lesquelles je me permets un petit sourire condescendant.

Oui, bien sûr 😉

Mais je parlais du cycliste lambda, qui prend son vélo juste pour se déplacer, faire ses courses (alimentaires), en ville surtout, en jupe parfois. Et dans ces conditions, entre un stop et un feu rouge, les 25, tu les dépasses rarement 😛

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ceux qui ont essayé un vae, la coupure des 25 kms/h est une purge. Les débridages et autres kits à installer sois même en résultent ( J’exclue les mémés et autres bobos citadins asthmatiques évidemment ) :pastaper:

Edited by matou77
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec l'approche des 700km, je sens que les 25km/h commencent à être "trop lents". Je m'en suis rendu compte ce matin en partant au boulot, j'avais l'impression de me traîner et j'aurais volontiers dépassé les 30km/h...

Vais-je tenter le diable dans mon petit village, qui des gendarmes n'en connaît que le nom ? P'tet bien...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Ce seuil des 25km/h a pourtant une réelle utilité car (malheureusement) beaucoup ne maitrise pas suffisamment leurs engins. Par exemple, je suis tombé sur cet article qui montre que même aux pays-bas, le pays du vélo, les cyclistes en VAE vont trop vite... 

https://www.clubic.com/mobilie-urbaine-electrique/actualite-20523-en-prise-avec-de-nombreux-accidents-les-pays-bas-vont-couper-le-moteur-des-velos-electriques-en-ville.html

Chaque vie humaine est importante, mais Je trouve cette proposition surprenante !  C'est réellement du 2 poids 2 mesures : jamais jamais on a pensé à brider les voitures qui pourtant font plusieurs milliers de morts chaque année...

Citation

En proie à de nombreux accidents, les Pays-Bas vont couper le moteur des vélos électriques en ville

09 novembre 2020 à 18h30

raw-accept?width=1200&fit=max&hash=5c3ab02560b1ff7ba071f279f00ae9d6e74d8ece

Le principe : brider voire couper le moteur des vélos électriques dans certaines zones, afin de réduire le nombre d’accidents.

Si les vélos électriques ont permis à bon nombre de gens d’abandonner leur voiture au profit de ce mode de transport plus écologique, le surplus de puissance offert par ces montures accroît les risques d’accidents graves. Une réalité d’autant plus exacerbée dans une ville comme Amsterdam, capitale de la petite reine, dont plus de la moitié des habitants enfourchent une bicyclette chaque jour. Le gouvernement travaille sur une mesure radicale : couper le moteur des vélos électriques dans certaines zones urbaines.

Un nombre de victimes en forte hausse

Le principe est simple : un système numérique abaisse automatiquement la puissance des vélos électriques dans certaines zones, principalement résidentielles. Ce système a été testé avec succès sur un tronçon de 4 km à l’aéroport de Schiphol. Le projet est financé à hauteur de 1,3 million d'euros par le ministère néerlandais des Infrastructures, l’aéroport de Schiphol contribue à la même hauteur.

Vous l’imaginez, l’objectif d’une telle mesure n’est pas de forcer les cyclistes à appuyer plus fort sur les pédales, mais plutôt de réduire le nombre de décès imputables à des vitesses excessives. Si la plupart des vélos électriques offrent une vitesse d’environ 20 km/h, certains permettent de frôler les 45 km/h.

En 2019, 65 personnes sont mortes au guidon d’un vélo électrique, contre 57 en 2018. La majorité des victimes étaient de sexe masculin et avaient plus de 65 ans.

Le gouvernement et les citoyens au cœur du projet

La technologie a été conçue en partenariat avec le Townmaking Institute, une organisation à but non lucratif, ainsi qu’avec les fabricants de vélos électriques.

Lors des discussions préliminaires avec ces derniers, ils ont d’abord proposé des solutions basées sur l’intelligence artificielle, installées dans leurs montures et affranchies d’un système pensé à l’échelle de la ville.

Un choix inadapté selon Indranil Bhattacharya, membre de l'Institut, pour qui « la destination des véhicules et leur vitesse ne dépendent pas d'un particulier, d'une entreprise. Dans une démocratie qui fonctionne, c'est le travail des citoyens et du gouvernement ».

De plus, l’objectif est de concevoir un système global, flexible et évolutif : « Supposons que le temps soit vraiment mauvais, qu'il y ait un vent de face de 40 km/h et que les cyclistes soient à l'arrêt, alors couper le courant serait contre-intuitif » précise M. Bhattacharya. Or, cette décision reviendrait logiquement à un responsable politique, lui seul ayant le pouvoir de dire « nous changeons la réglementation. Nous ne coupons pas le courant parce que le temps est mauvais ».

Indranil Bhattacharya ajoute : « Le but est de sortir les individus d'un mode autocentré. Vous avez traversé une zone vide à vélo et vous pensez surtout à vous-même et à votre expérience, mais maintenant que vous arrivez dans une zone bâtie, il s'agit du bien collectif. En réduisant la vitesse, nous la rendons plus sûre pour tout le monde ».

Enfin, à la manière d’un GPS communautaire, le système pourrait également informer le conducteur d’obstacles ou de dangers à venir via une légère vibration du guidon.

À Amsterdam, l’objectif est de déployer cette solution à grande échelle d’ici 2022. Les provinces de Gelderland et de Hollande du Nord s’intéresseraient également au projet.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai essayé d'être sérieux et avec ma nouvelle V11, j'ai laissé le bridage usine à 25kmh ... Pendant 24h ...

Problème, c'est que pour se limiter à 25, elle bipait à 23/24. Et là tu t'endors.

Je suis passé à une limite à 30, ce qui veut dire que je dépasse pas 28.

J'ai toujours trouvé que 28 était la vitesse idéale plaisir/sécurité 

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos des Pays-Bas :
Attention au "vase communicant". Il y a deux façon de mourir à vélo : suite à un accident ou bien à cause d'un effort excessif, particulièrement pour les + de 65 ans.
Obliger un vieux chnock à faire davantage d'effort ne me semble pas très futé... surtout que Je me sens un peu concerné ;) .

Ça me fait penser à René Goscinny (scénariste d'Astérix) qui est mort en faisant du vélo, dans le cabinet de son toubib... euh, ouais, pas terrible, le toubib...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso je roule à 30-35km/h.

Je trouve que 25km/h est une vitesse assez basse et pas safe du tout surtout sur Paris où j'ai besoin de vitesse à certain moment. Après je doit dire que la 16x possède une grande accélération et que les 25km/h je les atteints vite.

Edited by ahmed Tak

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, FabS said:

C'est réellement du 2 poids 2 mesures : jamais jamais on a pensé à brider les voitures qui pourtant font plusieurs milliers de morts chaque année...

Tellement ça.. 

Sinon pour ma part 30-35 est un bon équilibre. Toujours plus lentement a proximité de piétons par contre..

Edited by misc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a les 25km/h, mais aussi le fait que

  1. les roues sous-estiment souvent largement la vitesse
  2. à 25km/h, je bipe, je ne roule pas.

Donc avec un bridage à 25km/h sur la roue, je peux rouler à 24km/h, correspondant à 22-23km/h réels. Et là, on va vraiment moins vite que les vélos, même ceux de base. Pour "rouler" comme un VAE typique (genre les bleus de la région IDF pour ceux du coin), il faut mettre le bip/TB à 27km/h sur ma KS16S.

Sinon, cycliste parisien même sous Tibéri (héroïque à cette époque), je roule à vélo à 30km/h en vitesse de croisière. Je ne suis pas super sportif mais c'est vrai que quelqu'un de normal (qui n'aurait pas roulé à vélo sous Tiberi) roule spontanément à 25km/h et que cette vitesse me semble un palier compréhensible. Et ceux qui vont plus vite juste avec leurs molets savent rouler, pour la plupart. Par savoir rouler, j'entends maîtriser son véhicule, savoir freiner efficacement ou comprendre les angles morts d'un bus, par exemple (ça aide pour ne pas mourir). En tout état de cause, les 25km/h, je comprends pourquoi ça peut donner lieu à un palier.

Ce que j'ai plus de mal à comprendre, c'est qu'un VAE est si facile à rouler qu'il y pas mal de gens vraiment pas expérimentés dessus, parfois dangereux à mon sens (à l'approche d'un bus, on voit ceux qui ont appris à se méfier 😉 et ceux qui débarquent). Or ils n'ont pas besoin d'assurance. En revanche, nos véhicules à nous ont besoin d'une assurance et j'aurais apprécié qu'en contrepartie, ils soient dans une autre catégorie. En fin de compte, j'imaginerais bien une hiérarchie du type :

  1. Moins de 25km/h sans assurance : en gros comme un vélo de base mais avec un moteur
  2. Entre 25-45km/h : pas d'homologation mais une assurance obligatoire (et pourquoi pas formation obligatoire : angles morts des véhicules, conséquences de l'impact d'un voiture à 50km/h sur un corps etc) 
  3. Plus de 45km/h : homologation (et pourquoi pas code obligatoire)

Parce qu'à l'autre côté du spectre, il faut aussi comprendre qu'on ne puisse pas laisser circuler sur la route des véhicules rapides sans règles sur la fiabilité etc : nous roulons quand même sur des véhicules électriques dont les constructeurs considèrent des tests IP comme superflus...

Je pense quand même que les évolutions réglementaires sont intéressantes dans ce qu'elles reconnaissent les EDPM. Mais il y a des trucs à faire évoluer pour les 25-45km/h. Parce que quand même, sur une roue, 22km/h en vrai, c'est pas tout à fait assez, même pour un débutant comme moi.

 

Edited by tokumeino
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.

keyboard_arrow_up