Aller au contenu
Esprit Roue
Unalyn

Journal d'une wheeleuse

Messages recommandés

Salut @Unalyn , merci d'avoir partagé ton expérience d'apprentissage, un point de vue féminin est intéressant. Ton parcours est classique, il faut de la persévérance mais pas trop de précipitation, et on finit pas intégrer cette prothèse. Il est vrai que des roues comme la 9B1 ou la ks16 ont des faux pads (compartiments à batterie) inconfortables très pénibles pour un(e) débutant(e), cela fait partie du rite d'initiation... est-ce qu'on t'a aussi parlé qu'il faut se faire tatouer un logo spécial sur la fesse droite ?

Ce qui est atypique, c'est cette idée saugrenue de mettre les doigts dans la roue... Euh, tu es blonde ?... Je précise que même quand on met sa roue arrêtée dans son coffre, on évite de saisir le pneu car la roue tourne et la coque (souvent en biseau) taille un carpaccio de bidoche, l'hémoglobine salit la roue, et ce n'est acceptable qu'en période Halloween.

Plus sérieusement, ta chambre à air est défectueuse. Perso, sur mes 3 roues, je perds environ 100 grammes par mois, et je regonfle tous les 3-4 mois. Tu peux faire ce que préconise @minch . Quelquefois, c'est simplement une poussière coincée dans la valve, c'est démontable à l'aide d'un petit outil, le petit clapet s'appelle un obus et il se change facilement. 

Bon wheeling, jusqu'à l'infini et au delà...

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses !

Vous m'inquiétez pour cette histoire de gonflage. ça le fait depuis le 1er jour. En fait je me disais que ça se dégonflait pcq y'a pas de capuchon ... et qu'à force d'être dessus forcément ça se dégonfle. Je vais mettre mon homme sur le coup pour qu'il trouve une solution. Soit la bombe anti-crevaison soit le démontage, comme vous l'avez conseillé. Juste pour info, je gonfle à 2.2 et après la séance, je me retrouve entre 1.8 et 2 (1.8 c'est dans le pire des cas, et ça a été très rare, genre après une longue séance). ça fait pas une grande différence, mais au final ça se dégonfle toujours un peu. Il va s'en occuper, c'est lui le plus manuel de nous 2 (d'ailleurs moi je ne le suis pas du tout lol)

Pour mes doigts, j'ai bien dit que j'avais activé le mode "gourde"... avec le recul c'était tellement évident qu'il ne fallait pas la retenir par la roue, mais dans le feu de l'action je n'ai pas réfléchi (ça arrive à des gens très bien, la preuve ! ). Je fais des cataplasmes de "miel de thym" (ça se trouve en pharmacie) et ça fonctionne très bien pour les plaies (c'est antiseptique et cicatrisant). Je vous le conseille vivement si jamais.

Aujourd'hui, grand soleil dans le sud.

Je me suis exercée au départ trottinette. J'ai réussi 2 fois, mais je suis partie en vacillant. Pas très joli, mais ça va s'améliorer.

D'habitude, je pose toujours le pied gauche au sol pour descendre. J'ai voulu essayer de poser le droit pour être à l'aise des 2 côtés. Complètement raté. Il faut vraiment que je m'entraîne. Je le savais pourtant qu'il ne fallait jamais délaisser un côté ... bon c'est pas grave, je vais travailler ça aussi.

Pour info, je trouve les pads très larges sur la C+, je sais pas si c'est pareil sur les autres roues, mais je crois qu'à force je vais avoir les jambes arquées et ressembler à un cowboy. Et j'ai les protèges tibias qui élargissent encore plus ! ...

Mais tout ça c'est que du détail, car c'est vraiment que du bonheur de se balader avec une roue ! C'est une sensation vraiment unique ! Je ne regrette pas du tout d'avoir tenté l'aventure !

😎

Modifié par Unalyn
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, Unalyn a dit :

je sais pas si c'est pareil sur les autres

Suivant le modèle, c'est plus ou moins large, plus ou moins dur, plus ou moins confortable, en plus, ça dépend de la morphologie du wheeler... (à ajuster avec l'équipement adéquat)

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎02‎/‎11‎/‎2018 à 11:32, Unalyn a dit :

Je pense prendre la inmotion V8.

Concernant la ninebot C+ je dois la regonfler à chaque sortie. Est-ce que ce sera pareil pour la V8 ?

Qu'en pensez-vous ?

V8 très bonne roue, très fiable.

Concernant ta ninebot il doit y avoir un probleme car aucune roue n'as besoin de se gonfler tous les jours

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, C' est toujours très sympathique de faire partager son apprentissage et puis ça rassure, on passe tous à peu prés par les mêmes écueils; j en suis à 8 séances, je ne dépasse pas 50 minutes (au bout de ce temps, il ne me reste plus qu'une seule led de la batterie) je fais mon apprentissage sur un clone de la AIRWHEEL  X3; avec un moteur de 350W il faut faire gaffe!

Comme tout se passe bien j ai acheté une ACM16 gotway en 820 wh; je pense que je vais être surpris par la différence.

J'ai moi aussi laissé un peu de peau de mes doigts sur la coque juste en tenant la roue par le pneu et la poignée! Faut pas!!!!

Mais ma plus grosse connerie c'est d'avoir tenté un départ sans appui, roue hors tension!!  spectaculaire chute avant !! ça ne fonctionne pas en monocycle!

Suite à sa mise en sécurité j avais arrêté la roue et je pensais l avoir remise en route; depuis je vérifie systématiquement!! Merci aux protèges poignets.

bonne continuation

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Unalyn Je découvre maintenant seulement ton récit.

  • Merci pour le partage.
  • Bienvenue sur le forum et dans le monde de la roue
  • Bravo pour ta progression
  • On t'a déjà donné plein de conseils donc je n'ai pas grand chose à rajouter.
  • Je pense que tu as pris le truc maintenant. Si ce message peut contribuer à t'encourager alors c'est mon souhait mais je crois que l'envie et le courage tu les as déjà.
  • Le départ en trottinette est un peu difficile à apprendre en effet. Je te propose d'essayer de rouler uniquement sur un pied sur quelques mètres. L'idée étant de monter sur la roue, rouler, sur tenir bien "raide" sur une jambe et s'arrêter. Quand tu arriveras à faire un peu ça il te sera beaucoup plus facile de poser l'autre pied sur les pédales tranquillement et continuer. Il faut être un peu rigoureux dans les basiques pour mieux progresser. Par exemple, il faut bien penser à regarder au loin. Ca facilite vraiment l'équilibre.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos messages et pour vos conseils, j'en prends bonne note.

Pour la C+ qui se dégonfle (même si c'est pas à chaque fois), j'ai transmis le dossier à mon conjoint qui s'en occupe. De toute façon ce sera sa roue, puisque j'attends la livraison de ma V8 (j'évite de regarder le suivi du colis tous les jours, mais c'est dur lol). J'ai déjà reçu la housse, c'est un bon début.

Depuis mon dernier message, pas beaucoup de changement. Je continue l'apprentissage, le départ trottinette se passe bien, d'ailleurs hier soir, le pourcentage de réussite était supérieur à celui du départ arrêté ... c'est bizarre...

Je ne perds plus mes moyens dès qu'il y a une voiture ou un passant. Je me sens plus sûre de moi et c'est tant mieux.

Les virages gauche et droit ont l'air maîtrisés, y compris les virages serrés.

Je m'entraîne aussi à descendre du côté droit, vu que je l'avais délaissé, mais ça commence à venir.

Tout va bien, j'apprécie beaucoup mes sorties, même si le froid vient un peu noircir l'euphorie de la balade.

Je ne recherche pas la vitesse pour l'instant (de toute façon je suis + que limitée avec cette roue), je souhaite juste maîtriser les fondamentaux et ainsi anticiper au mieux les imprévus, et pouvoir me déplacer sereinement.

 

Modifié par Unalyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Unalyn a dit :

Merci pour vos messages et pour vos conseils, j'en prends bonne note.

Pour la C+ qui se dégonfle (même si c'est pas à chaque fois), j'ai transmis le dossier à mon conjoint qui s'en occupe. De toute façon ce sera sa roue, puisque j'attends la livraison de ma V8 (j'évite de regarder le suivi du colis tous les jours, mais c'est dur lol). J'ai déjà reçu la housse, c'est un bon début.

Depuis mon dernier message, pas beaucoup de changement. Je continue l'apprentissage, le départ trottinette se passe bien, d'ailleurs hier soir, le pourcentage de réussite était supérieur à celui du départ arrêté ... c'est bizarre...

Je ne perds plus mes moyens dès qu'il y a une voiture ou un passant. Je me sens plus sûre de moi et c'est tant mieux.

Les virages gauche et droit ont l'air maîtrisés, y compris les virages serrés.

Je m'entraîne aussi à descendre du côté droit, vu que je l'avais délaissé, mais ça commence à venir.

Tout va bien, j'apprécie beaucoup mes sorties, même si le froid vient un peu noircir l'euphorie de la balade.

Je ne recherche pas la vitesse pour l'instant (de toute façon je suis + que limitée avec cette roue), je souhaite juste maîtriser les fondamentaux et ainsi anticiper au mieux les imprévus, et pouvoir me déplacer sereinement.

 

Je trouve tout ça super ! Tu cherches à maitriser les bases et c'est très bien comme ça. Je trouve que tu abordes les choses de la bonne façon pour avancer avec une bonne maîtrise. Bravo à toi. Bonne continuation. On connait tous ce phénomène qui te pousse à regarder l'avancement de la livraison de ta roue... Patience, ça arrivera bientôt 🙂

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci  :)

 

Je me demandais :

Si je ne prends pas mon téléphone avec moi lors d'une sortie :

La roue va t'elle conserver les paramètres ?

Et surtout, est-ce que ça va comptabiliser les kilomètres ?

Quels problèmes cela peut-il engendrer ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très très étrange ce que tu poses comme question @Unalyn (mais il n'y a pas de mauvaise question). La roue gère toute seule ses paramètres et n'a absolument pas besoin du téléphone. Ou alors je ne comprends pas tes interrogations. C'est la roue qui fait tourner le compteur de kilomètres. L'application sur le téléphone ne fait que relever le compteur qui est sur la roue. Donc si tu roules sans utiliser le téléphone et une fois rentrée chez toi tu connectes ton téléphone sur la roue, l'application de ton téléphone verra la valeur du compteur après ta promenade.

Bien sûr, tu peux modifier le paramétrage de la roue à partir de l'application sur le téléphone mais ce paramétrage est bien enregistré sur la roue. Une fois que le paramétrage est réalisé, la roue n'a pas du tout besoin du téléphone pour tout le reste.

 

Modifié par koto
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais lu que des utilisateurs se plaignaient que certaines applications (comme celle d'inmotion) vidaient la batterie et faisaient chauffer le téléphone.

Je pensais donc qu'il fallait que la roue soit en permanence connectée par bluetooth, pour relever les km, tiltback ... bref ...

Merci pour ta réponse, j'étais dans l'erreur ...

Rolala ... là je suis en train de me dire que plusieurs fois je suis rerentrée chez moi pour aller chercher le tel que j'avais oublié ... et dont je n'avais pas besoin au final ...

😤

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certaines applications peuvent en effet vider rapidement la batterie en faisant chauffer le téléphone. C’est en particulier le cas de celles qui utilisent en permanence la fonction GPS pour te localiser. Comme @koto te l’a expliqué, l’app du fabricant de ta roue ne sert qu’à relever les paramètres de celle-ci et le cas échéant à configurer les réglages tels que le tilt-back, le cumul des kilomètres de ta roue étant géré en interne dans la carte mère de la roue, et sans nul besoin de connexion à un téléphone. Mais toutes ces apps de constructeurs disposent aussi de fonctions annexes de réseautage social et certaines peuvent faire l’enregistrement de ton parcours à des fins de partage sur ces mêmes réseaux. Ces fonctions de suivi de parcours utilisent donc abondamment le GPS et peuvent donc limiter fortement l’autonomie de ton téléphone.

Quelques petits conseils issus de l’expérience que j’en ai jusqu’à présent :

 

1) Les apps constructeurs sont souvent moins bien que des apps tierce-partie telles que DarknessBot (sous IOS) ou Wheelog (androïd). En particulier ces apps constructeurs ne te donneront pas certains paramètres électriques de la roue, elles peuvent être inquisitrices (position, données personnelles, etc...). Pour mon cas, bien qu’elles soient toujours sur mon téléphone, je ne les utilise quasiment jamais.

 

2) Puisque c’est la carte-mère qui tient le cumul de tous tes kilomètres parcourus, si celle-ci crame, tu perds définitivement toute information concernant ceux-ci. Si cela te paraît improbable, sache que ceci m’est arrivé deux fois, en 13500km environ (le environ étant dû justement à l’incertitude de mon kilométrage lors de la panne ainsi qu’à la précision très moyenne du relevé kilométrique de la roue ; je ne peux qu’estimer ce environ, à plus ou moins 200km). Depuis, je fais très périodiquement les relevés kilométriques de toutes mes roues au moyen de DarknessBot, au cas où…

 

3) Il peut être très utile d’enregistrer le parcours d’un ride, cela permet par exemple de connaître le nombre de kilomètres d’une portion d’un parcours, en vue d’en préparer un autre. Je l’utilise systématiquement à chacune de mes sorties. J’utilise pour cela une application tierce-partie : Runtastic Mountain Bike, mais il en existe plein d’autres… Avantage : pour toutes mes roues c’est la même application. La fonction du GPS pompe bien sur la batterie de mon vieil iphone5 qui voit sa batterie vidée en 6-7 heures environ.

D’autres solutions existent avec des appareils dédiés pour cet usage tels que les montres GPS, dont l’enregistrement de la trace est normalement plus précis qu’avec un téléphone. Des topics là-dessus existent sur le forum.

 

4) Si la batterie du téléphone se vide trop vite, il est possible de la recharger, même dans une poche en roulant au moyen d’un power-bank.

 

5) Ah j’oubliais… Toujours prendre un téléphone, indispensable quand on a une crevaison loin de chez soi… Évidemment c’est du vécu !

Encore bravo pour ton apprentissage ! 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette réponse étoffée !

Je vais tester Weelog, je l'avais installée, mais pas encore utilisée. Je verrai ainsi la différence avec celle de ninebot

Pour le téléphone, je le prendrai bien sûr si je vais loin. Mais souvent, le soir après le boulot, je tourne dans mon quartier et je n'ai donc pas grande utilité de le prendre.

 

Cet après-midi, j'ai été faire de la roue sur un grand parking.

J'ai slalomé entre les arbres, je peux désormais affirmer que les virages sont acquis ! Super !

Départ arrêté et départ trottinette sont au même niveau. 4/5 de réussite.

Descendre du côté droit est maintenant plus facile (côté gauche c'est nickel depuis un moment, mais fallait bien que je m'exerce de l'autre côté). Par contre j'ai essayé de monter sur la roue avec l'autre pied, j'ai l'impression d'être revenue à mes débuts, c'est impossible pour l'instant. Je vais m'y atteler de façon à ce que ce soit "fluide" de chaque côté, mais je vais devoir reprendre l'apprentissage à 0. Nouveau challenge !

J'ai remarqué aussi que je ne transpirais quasiment plus, preuve que je suis clairement à l'aise.

Je me fais souvent accoster. Au début c'était sympa d'expliquer, mais à force ça devient lassant... C'est toujours les mêmes questions :  "Comment ça marche ?"   "Combien ça coûte ?"   "Ça a l'air compliqué non ?"   "Combien de temps vous avez mis pour tenir dessus ?"    "Vous pouvez rouler où ?"    "Ça sert à quoi ?" (???!!!)

Mais je suis sûre que nous avons tous ce type de questions...

D'ailleurs si vous avez eu des questions ou des remarques qui sortent de l'ordinaire, ça m'intéresserait de les lire ! Juste pour rigoler un peu !

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tes progrès se font rapidement, et je t’en félicite.

Bientôt la délicate phase du départ cessera de te résister. Pour celle-ci en particulier, il faut prendre le temps de bien décomposer le mouvement, très lentement, en bannissant toute précipitation. le pied maître sur le cale-pied, l’autre au sol aligné parallèlement à l’autre cale-pied, et décalé (vers la gauche ou la droite, selon le pied fort) d’environ 10cm pour ne pas risquer le relever le cale-pied à la remontée du pied. Alors tout doucement, en gardant la roue bien verticale, appuyer de plus en plus fort sur le pied fort, jusqu’à ce que le poids sur le pied au sol devienne infime. À ce moment commencer à avancer en se penchant un peu en avant (bien droit) / modifiant légèrement son centre de gravité vers l’avant avec le bassin. Il devient alors facile de bien positionner, même en prenant son temps, le pied ‘faible’ sur le cale-pied. Je sais que ça doit avoir l’air facile en me lisant mais qu’en pratique c’est autre chose, et j’avais moi-même buté plusieurs semaines là-dessus. J’en étais pourtant arrivé à cette analyse après avoir regardé en boucle cette vidéo d’un américain, Sam Clegg :

 

Je débutais et à l’époque la fluidité des mouvements de ce type sur sa roue me fascinait. Je voulais parvenir à autant d’aisance sur roue que lui. J’avais alors passé beaucoup de temps à visionner et décortiquer sa vidéo pour comprendre ce que je devais faire pour arriver sur la voie du one foot et d’un départ soigné.

Pour ce qui est des remarques, c’est vrai qu’on en a tous eus. Et parfois des incongrues, comme ton « ça sert à quoi ? » Je m’étais rendu par la voie verte à une grande foire normande, la foire de Lessay, et tenant la MS3 au trolley, cale pieds refermés, J’ai eu droit à un « c’est quoi votre valise ? ».

 

Deux anecdotes toutefois.

La première c’était dans les derniers jours de décembre 2016. Cela ne faisait que quelques semaines que je faisais de la roue et je m’engage sur la voie verte à la sortie de mon petit patelin de 2500 habitants. Les gens de ma commune n’avaient pas encore l’habitude de me voir en roue comme maintenant. Une mère était avec ses deux filles à l’entrée de la voie verte. La plus grande de ses filles était juchée sur son hoverboard probablement eu à noël deux jours avant. Elle faisait quasiment du sur-place quand je suis passé en roue. À mon passage, sa mère lui a dit « arrête ça tout de suite, t’as vraiment l’air d’une c*nne là-dessus ! ». C’est sûr que par rapport à ma roue, c’était pas faux. 

Pour la deuxième anecdote, il n’y a même pas eu besoin de formuler la moindre parole :

Cela s’est déroulé au printemps dernier sur la voie verte de Céret dans les Pyrénées Orientales. Après une bonne balade en Tesla, dans les derniers kilomètres je rentrais à la maison. La nuit était tombée rapidement, et l’obscurité était presque totale. J’avais à la main ma torche à 10 éléments T6, une torche dont l’éclairage n’a rien à envier à un feu de croisement de voiture. Je vois au loin des lumières blanches faiblardes. J’ai tout de suite compris que c’étaient des vélos. Une famille à vélo. Ils s'étaient arrêtés, sûrement surpris de voir arriver vers eux et sans bruit ce véhicule qui devait bien avoir un éclairage de moto. J’oriente ma torche un peu vers le bas car je me doute que le faisceau dans la tronche, ce n’est  pas des plus agréable… Au moment de les croiser, lancé à environ 30km/h, afin de ne pas les éblouir, j’oriente la torche vers le haut et à droite, pour éclairer le dessous des arbres et renvoyer par réflexion une lumière tamisée qui leur permettait alors de voir et de comprendre ce que j’étais. Je passais dans un silence total, avec l’animation tournante multicolore des lumières de la Tesla, et qui plus est avec mes shoe-clips bleus sur chaque chaussure et mon flash rouge sur le sac à dos. Pas de doute, j’étais Marty mac Fly. J’ai encore gardé aujourd’hui dans l’oreille ce très long « haaannnnnnnnn » aspiré qui a été leur réaction de stupeur quand je les ai croisés. Ils n’avaient jamais vu une Tesla, c’est certain.

 

Modifié par Filalapat
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour le lien @koto, je vais lire ce post avec attention :)

 

@Filalapat tu as complètement raison, il faut aussi que je bosse cette fluidité, c'est magnifique. Je pense que le temps mais surtout l'assiduité me permettront d'y arriver. Merci pour tes conseils.

 

L'autre jour, je suis passée à côté de 2 enfants sur des vélos

Le plus grand des 2 : "regarde ! un gyropode !"

Le petit : "Mais non, c'est pas un gyropode !"

Le plus grand des 2 : "mais alors, qu'est-ce que c'est ?"

Le petit : "ben c'est le FUTUR !!!"

 

J'étais MDR   ^^

 

Modifié par Unalyn
  • J'aime 2
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou tout le monde !!!

J'ai reçu la V8 aujourd'hui (youpi !)

Je souhaitais vérifier la pression du pneu avec mon compresseur. L'embout de la valve est très courte et serrée à la jante.

Je n'arrive pas à placer l'embout de mon compresseur, car c'est trop serré.

J'ai essayé de me servir de la rallonge de la C+, mais ça fonctionne pas (évidemment)

En parcourant le forum, j'ai trouvé ce post :

 

Je pense que je suis bonne pour aller chez décathlon... :/

 

Et vous, comment faites-vous pour gonfler votre V8 ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Unalyn a dit :

Et vous, comment faites-vous pour gonfler votre V8 ?

Je passe un lacet derrière la valve afin de la décoller de la jante en tirant sur ce lacet 😉

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.