Aller au contenu
Esprit Roue

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'rockwheel gt16'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • L'Esprit de la Roue
    • Esprit Roue, c'est pour vous et avec vous - A lire
    • CGU - Modération - Confidentialité des données
    • Présentez-vous
    • Sorties et Randos
    • Le Bar
  • Les Gyroroues / Monocycles Electriques
    • Gotway
    • InMotion
    • IPS (XIMALAYAS)
    • KingSong
    • Ninebot by Segway
    • Rockwheel
    • Solowheel
    • Urban
    • Autres marques
    • Équipements
    • Bob la Bricole
    • On en parle dans les médias !
    • Tutoriaux et Apprentissage
    • Questions / Réponses
    • Discussions générales
    • Petites Annonces
    • Offres de Cours/Formations/Perfectionnement
    • Bon Plans (sur Gyroroue/Accessoires/équipements)
  • Les Trottinettes et eScooters
    • Aqiho / Kwheel / Obarter / Ubgo
    • Chuanglu / Speedtrott
    • E-Twow
    • Egret
    • Forca
    • InMotion
    • Inokim
    • KingSong
    • L-trott
    • Izirod / MiniMotors / Speedelec
    • SXT
    • Velocifero
    • Xiaomi
    • Autres marques
    • Équipements
    • Bob la Bricole
    • Tutoriaux et apprentissage
    • Questions / Réponses
    • Discussions générales
    • Petites Annonces
    • Bon Plans (sur Trottinette/Accessoires/équipements)
  • Autres véhicules
    • Draisiennes
    • Gyropodes
    • Gyroskates
    • Skateboards électriques
    • Smartboards - Hoverboards
    • Vélos électriques
    • Autres types de véhicules
    • Bob la Bricole
    • Équipements
    • Discussions générales
    • Petites Annonces
    • Bon Plans (sur Autres engins/Accessoires/équipements)
  • Les Pros de la Roue
    • Les Associations d'usagers
    • Les Distributeurs / Revendeurs
    • Location
  • L'import chinois
    • Discussions générales
    • Les revendeurs Aliexpress
    • Les autres revendeurs
  • Le Forum
    • Mes engins
    • Nouveautés
    • Vos propositions d'améliorations
    • Problèmes techniques
    • Aide à l'utilisation du forum
    • Le financement de la communauté

Calendriers

Catégories

  • Randonnées en roue
  • Randonnées en trottinette électrique

Catégories

  • Les gyroroues / monocycles électriques
  • Les trottinettes et eScooters
  • Autres

9 résultats trouvés

  1. Pièces détachées GT16

    Comme vous le savez on peut commander des pièces de rechange chez Rockwheel Store (Yi Chen) même si ça semble être en rupture de stock actuellement. Si on lit attentivement la fiche avec les prix, on peut penser que ça peut coûter cher de commander chaque pièce au détail. Voici mon retour d'expérience d'une commande de simple coque (j'avais cassé la mienne). Le prix affiché était de 161$ (environ 130€) et je pensais recevoir deux demi-coques seulement, puisque c'est ce qui était affiché. Or quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai ouvert le colis. En effet, la coque est arrivée complète et entièrement montée. Il y avait donc toute la partie plastique et même plus: 2 demi-coques 2 couvercles batteries (côtés) 2 coussins latéraux (à coller) 2 ensemble lumière avant/arrière + ports de charge 1 garde boue 1 bande autocollante brillante (dessus de la roue) 1 sachet de vis et 1 couvercle de carte mère blanc avec (que je n'ai pas installé puisque l'autre est fonctionnel) Sincèrement 130€ pour une coque complète ça vaut le coup et je ne suis pas sûr que d'autres marques soient capables de proposer un tel prix. A nouveau un excellent service de Yi Chen puisque la commande est arrivée en 19 jours.
  2. Démontage en Photos

    Voici en photos mon démontage de la Rockwheel GT 16. Cela peut être utile pour une réparation de crevaison ou comme dans mon cas pour un grand nettoyage intérieur suivi d'un changement de coque. Le cable principal du moteur se trouve sur le côté gauche de la roue, c'est donc celui qui va nous intéresser en premier. 1 - Dévisser les deux vis du cache de gauche (celles du haut) 2 - Dévisser les deux vis du bas 3 - Décoller soigneusement la partie haute du pad avec une lame (couteau). Il n'y a que quelques points de colle. Vous voyez que ma coque est malade en haut aussi... 4 - Avec la pointe d'un couteau, soulever le cache sans rien éclater 5 - Retirer le cache en carton qui cache les fils 6 - Débrancher la diode du cache et retirer le couvercle 7 - Débrancher la prise rouge (et protéger les connecteurs males) 8 - Débrancher la prise jaune (auparavant ces trois fils jaune, vert et bleu avaient chacun une prise, maintenant il n'y en a plus qu'une) 9 - Débrancher le connecteur blanc (plat) 10 - Retirer les batteries et Sortir les fils par le petit trou en commençant par les plus petits On a terminé du côté gauche. Pour pouvoir séparer la roue de la coque, il faut maintenant ouvrir le côté droit. - 2 vis du haut + 2 vis du bas - décollage soigneux du pad - débranchement de la diode du cache et c'est tout au niveau électrique! - abaisser le cache pour accéder aux deux vis intérieures (en bas). les dévisser. On peut laisser les batteries de ce côté. Ensuite avec le pied sur une pédale (pareil de chaque côté), on tire la coque vers le haut. Puis on fait passer tout le cablage par le trou pour se retrouver avec la coque dans une main et la roue (et pédales) dans l'autre. Normalement vous avez une coque comme celle-là mais en plus propre ;-) Je remets ici la vidéo du démontage pour montrer comment procède à la fin pour sortir la coque. On peut voir aussi que les connecteurs sont un peu différents:
  3. Les limites du tout-terrain

    Hier, on peut dire que j'ai testé les limites du tout-terrain avec la Rockwheel en prenant un chemin très caillouteux. Ca s'est passé à Evenos, derrière Toulon et il s'agissait de monter au sommet d'une montagne. Un point appelé le "point géodésique" officiellement marqué à 575m de haut. Vue panoramique du sommet sur toute la rade de Toulon. J'y étais déjà monté en VTT (en le poussant à certains endroits en raison des tros gros éboulis, et l'année dernière j'avais fait demi-tour avec ma MSuper2, car cela semblait impossible. J'y suis bien arrivé à ma propre surprise et celle de tous les randonneurs que je dépassais ou croisais, mais c'était vraiment sport. Quelques fois au ralenti (2km/h) en slalomant entre les grosses pierres. Le pneu a tenu le coup mais jai beaucoup tapé (sous les pédales). A ce moment là je regrettais de ne pas le faire avec une 18 pouces même si le slalom entre cailloux aurait été plus difficile. Bilan des courses: un petit panoramique du sommet et le type de chemin sur cette courte vidéo: Bilan au niveau de la coque moins bon. Oui la Rockwheel passe partout mais elle souffre pas mal sous les pédales sur les terrains très difficiles avec énormément de caillasse. Voir image ci-dessous. - côté gauche: une vis de fixation de pédale perdue et coque cassée (au niveau de la fixation de la vis) - côté droit: coque cassée sous la pédale Va falloir que je renforce tout ça.
  4. Une vidéo qui montre le démontage pour un accès au pneu (changement ou réparation d'une crevaison):
  5. Rockwheel GT 16 - la production

    Trois photos récentes de la production Rockwheel. Y en aura pour tout le monde, des blanches surtout.
  6. Une belle descente en GT 16

    Une bonne petite descente près de chez moi. La batterie pleine au départ descend à 60% dans la montée et en bas elle est revenue à 90~92% environ.
  7. Une sortie de 2 heures aujourd'hui pour faire un test dans des conditions particulières puisqu'il faisait 38°C à l'ombre et 50°C au soleil. Il s'agit d'une balade de Hyères à Toulon (aller retour) en passant par la montée du Mont des Oiseaux (dénivelé de 172m) au départ. 47 km environ de distance parcourue. Les courbes: - Les axes: abscisse (x - axe horizontal): c'est le temps en secondes. ordonnée (y - axe vertical) c'est aussi bien le dénivelé (en m) que le % batterie, les Ampères, la température, la vitesse ou la tension. - Dénivelé: on monte de 172m au départ avec quelques lacets, puis on redescend jusqu'au niveau de la mer, ce qui fait un dénivelé total de 200m environ. - Température: au départ elle est de 40° et monte rapidement à 60° dans la montée, puis se stabilisera aux alentours de 50°C pendant le reste du parcours. Dans ces conditions de chaleur, on peut déjà penser qu'on aura pas de problème de surchauffe de la carte mère, mais je ferai bientôt un nouveau test sur un plus gros dénivelé. - Intensité: la plus forte intensité se situe aux environs de 40A dans les parties les plus pentues. C'est à ce moment qu'on entend le moteur qui force. On peut également l'entendre en cas de freinage d'urgence. A chaque fois c'est vers 40A que ça se produit. En utilisation normale, l'intensité reste très basse, y compris à vitesse élevée. - Vitesse: sur ce parcours la vitesse max aura été de 39~40km/h avec de longues portions entre 30 et 35 km/h - % Batterie: départ à 100%, passe à 60% en haut pour revenir à 92% dans la longue descente. A l'arrivée, il sera de 15% avec les premiers bips de fin de batterie. Comme on peut le voir sur la graphique, même à 25% de batterie, on peut encore faire du 35km/h permanent.
  8. Cela fait une semaine que je roule sur Rockwheel GT 16 et voici mes impressions après environ 400 km parcourus. Ce n'est ni un "tuto", ni un "test", mais un retour d'expérience sur la roue telle qu'elle est en vente maintenant. C'est la raison pour laquelle j'ouvre ce nouveau sujet. Je laisse de côté les critères techniques que vous pouvez retrouver sur les fiches des vendeurs ou de Rockwheel tout simplement, et ne m'occupe ici que de l'utilisation réelle de la bête. Je n'ai jamais testé les autres roues en 16 pouces (ACM ou K16s) donc ne me permettrai pas de comparaison hasardeuse. Ce ne sont ici que mes impressions après quelques centaines de km parcourus en essayant d'être le plus objectif possible, et non pas un plaidoyer en faveur de cette roue à moi que j'ai ;-) Mon expérience en roue se limite à quelques centaines sur Gotway MCM2s, 7000 km sur Gotway MSuper 2 et 400 km sur cette Rockwheel GT16. 1 - Aspect visuel et finition Compacte à l'allure sportive, je l'ai prise blanche car le plastique est blanc d'origine et les rayures qui ne manqueront pas d'arriver seront moins visibles que sur une coque peinte en rouge ou en bleu. Le plastique est plutôt fin et léger, donc d'apparence fragile. Le simple fait d'échapper la roue des mains (avec le trolley) et qu'elle se couche à terre, et c'était déjà des éclats de peinture sur la coque. On est loin des coques robustes des Gotway d'antan (MCM2s et MSuper 2). Heureusement le constructeur a prévu le coup et a déjà mis les pièces détachées en vente en même temps que la roue. On ne peut manquer ces ouvertures à l'avant et à l'arrière qui permettent de laisser passer l'air pour un meilleur refroidissement. C'est vrai qu'on aperçoit également des fils dans les trous mais faut vraiment se baisser et regarder de près pour les voir à l'intérieur. En ce qui concerne le refroidissement en question, il est bien réel et efficace. A l'arrêt j'ai noté une température (sur l'appli Darknessbot) qui a nettement baissé quand j'ai démarré et pris de la vitesse. Elle est d'ailleurs restée constante sur du plat et à vitesse entre 30 et 35 km/h (GPS) en plein soleil. Au cours d'une autre sortie de plus de 2 h et 50 km sans m'arrêter quasiment, il n'y a pas eu de hausse de température alors que je roulais aux alentours de 30 km/h presque tout le temps. En revanche en montée donc à vitesse réduite, moins de refroidissement, j'ai fait monter la température à 60° (montée à 18% max vers Bormes Les Mimosas). Le garde boue qui se déploie à l'arrière est une bonne idée mais n'est pas vraiment finalisé. Si on tire trop il s'enlève, et il faut bien le remettre dans les rainures de la coque pour qu'il ne touche pas le pneu. S'il est correctement manipulé, il ne touche pas, même s'il n'en est pas très loin (environ 5mm). A l'usage, il doit ramasser pas mal. Je l'ai finalement enlevé et le remettrai peut-être en hiver. Le trolley téléscopique livré avec est plutôt bien fait, facile à fixer avec 8 petites vis dans la coque. Esthétiquement il s'intègre très bien à la roue. Des trous sont prévus dans la coque pour le fixer sauf deux qui ont été oubliés... les vis fournies n'étaient pas de la bonne taille et j'ai dû en mettre d'autres (3x12 tête bombée comme celles de ma MSuper). Avec seulement 6 vis sur 8, le trolley tient tout de même très bien et fait son job. J'ai tout de même percé les deux trous qui manquaient pour une fixation optimum. J'ai fait 3 km à pieds sur un chemin de terre avec à la fin de mon test d'autonomie (voir plus loin) sans problème de trolley. A de rares occasions sur chemin très caillouteux, le bas du trolley à légèrement raclé le sol. Autre détail: le chargeur est un chargeur 84v 3A. Il y a deux ports de charge qui peuvent recevoir chacun 4A maximum avec des prises GX16-3, ce qui est pratique si on veut charger plus vite. Avec un seul chargeur 3A la charge complète aura duré 5h (batterie complètement déchargée auparavant et une injection de 861 wh tel qu'indiqué par mon Charge Doctor). Le chargeur passe au vert quand le chargement ne se fait plus qu'à environ 0,3 A comme les chargeurs Gotway. Le chargeur était peut-être moins puissant sur les précédentes versions puisque le temps de charge indiqué était de 7H. A noter également que le chargeur bien que spécifié 3A n'a jamais chargé à plus de 2,69A, même sur batterie complètement déchargée. Petite précision sur le Charge Doctor en passant. Il en existe plusieurs du v1 (72v) au v2 (72v) et enfin v2 (72 à 84v - firmware différent). Celui qui est compatible avec la Rockwheel GT 16, est le double entrées pour Gotway avec des sorties GX16-3 car il est compatible avec des chargeurs de 72 à 84 v. L'autre en 84v pour Monster et MSuper 3 1600wh a des sorties GX16-4 (4 broches) donc ne convient pas. Le premier v2 double entrées pour Gotway (72v) ne va pas non plus mais il peut éventuellement être mis à jour pour qu'il accepte jusqu'à 84v (Hobby16 me l'a proposé mais j'ai préféré en acheter un autre). En revanche il ne faudra pas se servir des 2 sorties du CD en même temps sur le même port de charge qui est limité à 4A. Donc attention! 2 - Confort En ce qui concerne le confort, certains avaient trouvé les pédales petites mais ce n'est pas mon cas. Je les trouve parfaites et très confortables (je chausse du 42). il m'a même fallu plusieurs km de test pour enfin penser aux pédales: au fait, comment sont les pédales? c'est dire si elles ne me posaient pas de problème particulier. Le caoutchouc posé dessus est très agréable. Je n'ai pas eu l'impression qu'il pouvait être glissant, au contraire puisque le repositionnement des pieds (chaussures sèches) par simple glissement est difficile sur le caoutchouc, d'autant que lorsque l'on relève le pied, la pédale remonte un peu car il y a un amortisseur en caoutchouc entre la pédale et son support. L'amortisseur en question avait tendance à se décoller et à se perdre en route sur les premières versions, mais après quelques centaines de km, je n'ai pas eu ce problème. Il y en avait une paire de rechange sur la boite du chargeur. Je n'ai pas collé les grips "Rockwheel" offert avec la roue (2 paires). On verra plus tard, mais je ne pense pas les coller. En revanche si on habite dans une région plus pluvieuse que la mienne (300 jours de soleil par an dans le Var), ce sera peut-être nécessaire. Bref! pour moi les pédales sont parfaites! Leur hauteur permet d'être serein et de ne plus craindre qu'elles ne se plantent lors d'un virage serré ou dans les cailloux (le gros problème de la MSuper 2). En plus le caoutchouc protège aussi la coque quand on relève les pédales. J'ai noté un tout petit frottement en bas des pédales contre la coque, mais faut vraiment aller y regarder de près. Les pads sur les côtés sont incurvés pour un bon positionnement des jambes mais je les trouve assez inconfortables, durs et le matériaux est rugueux et même abrasif sur les jambes (conduite en short). De ce côté là on peut mieux faire, même si je sais qu'ils ont été changé depuis les premières versions de test. En pantalon, il est possible que cela ne se sente pas trop. Les malléoles sont également en léger contact avec la coque mais cela reste supportable. J'ai donc préféré pour l'instant ajouter une petite couche de protection sur les côtés, pour rendre tout cela un peu plus confortable. Malgré tout, cela n'a rien à voir avec les sensations très désagréables qu'on avait sur Gotway MCM2s qui était une roue très inconfortable quand même au niveau des jambes et des malléoles. Pour résumer sur le confort, je dirai: pédales très confortables mais pads très moyens. 3 - Vitesse, glisse et maniabilité: 3 gros points forts Ce qui impressionne le plus est sûrement l'accélération de cette roue qui atteint facilement 35 km/h en un rien de temps avec une excellente sensation de glisse à vitesse stabilisée au-dessus de 30km/h. On a vraiment l'impression que la roue avance toute seule sans consommer d'énergie. Alors qu'on entend le sifflement de la roue à faible vitesse, on ne l'entend plus du tout à haute vitesse. Le bruit du vent et le chant des cigales sont plus forts ;-) La roue est incroyablement maniable; on peut tourner sur place, rouler au ralenti dans la foule de touristes sans aucun problème. 4 - Sécurité: tilt-back et alarmes sonores Les dernières roues Rockwheel ont été livrées avec une alarme sonore beaucoup plus forte que sur les roues de test. L'alarme est du même niveau que sur ma MSuper 2 donc on l'entend bien. On peut régler 3 vitesses pour ces alarmes. Je crois les avoir réglées à 32, 35 et 39 km/h. Ce sont des vitesses "Rockwheel" donc un peu supérieures à la vitesse GPS (avec Runtastic). Sur cette petite vidéo, malgré le bruit de la circulation, on entend très bien les bips (32 et 35 km/h). Runtastic aussi... Lors de ma première sortie, je n'ai pas réussit à régler la vitesse pour le tilt back qui est donc restée sur 20 km/h. C'était une bonne occasion de découvrir ce que c'était puisque mes autres roues n'ont pas de tilt back. J'ai donc fait 30 km avec un tilt back à 20 km/h et ça a été plutôt galère. Une impression de vague avec des pédales qui montent et descendent sans arrêt puisque je roulais facilement à 20 à l'heure tout le temps. Assez désagréable. J'ai donc décidé de me passer du tilt back en le réglant à 50 km/h car c'est une vitesse que je n'irai pas titiller. On entend très bien les alarmes de vitesse et il suffit de ne plus accélérer dès qu'on les entend. D'ailleurs j'ai toujours fonctionné comme ça avec ma MSuper. 5 - L'autonomie Sur un parcours assez plat avec quand même une côte sur 3 km de 200 m de dénivelé, environ 3 km de tout-terrain, un poids de wheeler de 89 kg, une température extérieure de 30° à l'ombre, une vitesse max de 35 km/h (GPS) ou 38,1 km/h (Appli Rockwheel), une vitesse régulière entre 30 et 35 km/h pendant un bon moment, j'ai fait 57 km (GPS) ou 60 km (appli Rockwheel) jusqu'au relevé de pédales final. A partir de 50 km j'ai entendu un premier bip très faible (voltage environ 66,5v) mais je roulais toujours à 25 km/h. Les bips ont progressivement été plus fréquents et m'ont incité naturellement à ralentir. A la fin vers le km 55 ils étaient permanents et tous les voyants clignotaient alors et je roulais à 7 ou 8 km/h. Puis les pédales se sont relevées pour me faire descendre (km 57). On est alors à une indication de 10% de batterie et deux voyants allumés. Mais en réalité il reste moins que ça si j'en crois ce que j'ai injecté après (indiqué par le Charge Doctor). Il me restait 5 km à pieds pour arriver chez moi. J'ai pu faire 3 km avec le trolley et la roue allumée, puis elle s'est éteinte. Le reste avec le trolley et la roue éteinte en plein cagnard: moins drôle, mais je voulais absolument faire ce test d'autonomie afin de pouvoir gérer au mieux mes sorties. Pour résumer sur l'autonomie, on peut la situer aux alentours de 60 km selon le type de conduite, le poids du wheeler et d'autres paramètres variables. 2 voyants pour 15km, et les 2 derniers qui sont la réserve et ne permettent plus de rouler. Quand on entend les bips permanents de fin de batterie, c'est quasiment vide: 640wh injectés pour une capacité de 658wh au cours d'un second test sans aller jusqu'au relèvement de pédales.. 6 - tests en côte J'ai testé les côtes jusqu'à 18% sur route bitumée et la roue est montée sans problème. Il n'y a pas plus de 18% autour de chez moi donc c'est tout à fait satisfaisant. La vitesse était même très bonne jusqu'à 15% de dénivelé. Meilleure que sur la MSuper 2. En grosse côte et tout-terrain j'ai eu l'impression que la MSuper pouvait mieux passer car elle gérait mieux l'association de trous dans les côtes. Là on est dans les 16~18% avec gros trous (25% peut-être au passage des trous et vitesse 2 ou 3 km/h donc limite pour toutes les roues du marché). Ce genre de situation est assez rare. 7 - Tout-terrain Je suis passé partout ou je passais avec ma MSuper 2. A l'évidence une 18 pouces passe mieux car elle peut passer sans sourciller dans les trous mais la Rockwheel GT 16 passe quand même très bien même si on sent que l'amorti du pneu est moins efficace. Elle compense cette différence par son accélération et une maniabilité extrême qui permettent d'éviter les trous très facilement et de se relancer immédiatement, là où une 18 pouces passera tout droit sans freiner en profitant du meilleur amorti du pneu. Sur mon chemin tout terrain habituel qui est ma référence, je passe à fond à la même vitesse (21~23 km/h) avec les deux roues. La GT16 permet de relancer beaucoup plus vite. Elle est plus joueuse même en tout terrain mais il faut avoir une conduite très précise. 8 - Le pneu Il s'agit d'un pneu de la marque Chao Yang. Cette marque équipe de nombreuses roues électriques. Le pneu d'origine de la MSuper 2 est d'ailleurs lui aussi un Chao Yang et je ne l'ai changé qu'après 6300 km. Ici il s'agit de la référence H5146 de la marque, 16x2.125/54-305 pour être précis. Il est donc différent de celui qui équipait les premières versions de la GT 16. Mon pneu est gonflé à environ 3,1 bar (3,2 moins la perte au débranchement du gonfleur). L'accès à la valve pour le gonflage est très facile. La pression recommandée sur le pneu va de 35 à 45 psi soit de 2,4 à 3,1 bar. 9 - L'application Elle existe pour IOS et Android et permet de régler 3 modes de conduite, 3 alarmes de vitesses et la vitesse pour le tilt back. Contrairement à ce que j'ai lu quelque part, elle affiche également le kilométrage total, ainsi que celui de la sortie en cours (dernier allumage de la roue). La vitesse instantanée, le voltage et la températre sont indiqués, mais seule la vitesse est facilement visible en roulant. Toutes les données sont affichables de manière plus pratique sur l'application Darknessbot (IOS seulement) qui supporte les roues Rockwheel aussi. C'est celle que j'utilise avec Runtastic quand je roule. Sur IOS, les réglages sont conservés à chaque démarrage de la roue où de l'appli, y compris le mode de conduite. Sur Android, le mode n'est pas conservé; il retourne à Walking Mode à chaque connexion de l'application. Pour le réglage du tilt back dans l'application Rockwheel, il y a un petit truc à savoir pour qu'il soit bien enregistré: Il faut d'abord appuyer sur la vitesse, puis déplacer l'aiguille jusqu'à la vitesse désirée et enfin confirmer. Si on oublie la première étape, on croit que la validation se fait puisqu'il y a un bip (de validation) mais ce n'est pas pris en compte. et on se retrouve à faire 30 bornes avec un tilt back à 20 km/h... L'application est donc sommaire mais fonctionne correctement avec une connexion bluetooth sans problème. D'ailleurs il n'y a même pas de mot de passe à entrer. Certains vont craindre pour la sécurité de leur roue mais cela dit, je n'ai pas réussi à connecter deux applis du même smartphone en même temps sur le bluetooth de la roue. C'était soit Rockwheel app soit Darknessbot app. De même à partir de deux smartphones en même temps. Une fois la connexion bluetooth établie sur un, on ne peut pas ajouter une seconde connexion à partir d'un autre appareil. 10 - Non testés: démontage et étanchéité Je n'ai pas poussé mes investigations jusqu'à démonter la roue; on verra ça quand ce sera nécessaire. Après tout j'ai bien attendu 6300 km avant d'ouvrir ma MSuper 2 pour changer le pneu. Je comprends que pour les revendeurs cela puisse être un problème puisqu'ils auront à gérer les éventuels réparations pour leurs clients, mais pour le commun des utilisateurs, l'ouverture ne peut être que ponctuelle et espérons le, la plus rare possible. Il existe aussi des tutos sur Youtube. L'étanchéité pose des problèmes à certains potentiels acheteurs, mais là ou j'habite, les jours de pluie sont quand même rares. En deux ans et environ 7500 km parcourus, je crois n'avoir roulé sous la pluie qu'une seule fois. Et encore ce jour là j'aurais très bien pu ne pas le faire. Quand même, pour le nettoyage je prends plus de précautions avec la GT 16 qu'avec la MSuper. J'avais l'habitude de nettoyer ma MSuper au jet (vertical sur le pneu). Je le fais toujours mais plus doucement en évitant de projeter l'eau dans les ouvertures supérieures de la coque. Le nettoyage est donc plus long qu'avant. La Rockwheel GT 16 est en principe vendue avec un indice de protection de 52 (IP 52) ce qui veut dire qu'elle supporte une projection d'eau de la verticale jusqu'à 15 degrés. C'est pas grand chose... Je ne me risquerai donc pas à rouler sous une pluie battante, ou alors à vitesse réduite avec une petite protection sur le dessus de la roue. Conclusion Il y a donc eu quelques petites améliorations depuis les premières versions: alarmes de vitesse plus puissantes, alarme de fin de batterie basée sur le % restant, pneu différent, pads différents et en principe plus facilement démontables, amortisseurs de pédales mieux collés, réglages par l'application 100% conservés (sur IOS seulement) à l'extinction de la roue, un chargeur 3A. Pour moi cette roue est devenue ma roue de tous les jours puisqu'elle allie à la fois le plaisir de pouvoir rouler sur les chemins de terre (pneu bien dégagé, pédales hautes) à bonne vitesse, le bon franchissement de côtes et l'extrême maniabilité en ville. Son autonomie de 60 km environ me permet des sorties dont la durée reste correcte. A moins d'être un baroudeur au long cours, a-t-on vraiment besoin d'une autonomie de 100 km avec 6 à 10 kg de plus (MSuper 3 1600, Monster ou K18), au fort détriment de la maniabilité? Chacun verra midi à sa porte et fera le choix qui lui conviendra le mieux pour son usage le plus fréquent, ou pourquoi pas utilisera plusieurs roues pour varier les plaisirs. Pour l'instant, je suis très satisfait de cette Rockwheel GT16 et n'ai eu aucun comportement bizarre à signaler qui pourrait me faire craindre pour ma sécurité. On verra la fiabilité à la longue après quelques milliers de km. Les + : - compacité, poids contenu - pédales hautes et confortables - vitesse, accélération, glisse - autonomie - polyvalence - maniabilité Les - : - pads inconfortables - coque fragile - nettoyage plus long - démontage ? * - étanchéité ? *
  9. Bonjour à tous, La rockwheel de test est fraichement arrivée au magasin E-roue ce 19/01 et ses cale-pieds tremblent déjà à l'idée d'être chevauchés par les nombreux curieux qui attendaient le retour de cette marque depuis plus d'un an et demi ;-) SUu le papier la Rockwheel GT 16 c'est 2000W en puissance nominale .... 850wh de batterie et un look plutôt sportif. Plus d'informations sur : http://www.eroue.fr/produit/rockwheel-gt16/ Vous pouvez donc passer quand vous voulez au mag E-roue Paris pour faire quelques essais et donner vos premières impressions sur la bestiole sur ce fil de discussion. Pour info pour ceux qui souhaiteraient faire d'une pierre deux coups, la luffy gotway vient aussi tout juste d'arriver et elle est assez étonnante pour une mini 10 pouces (un autre sujet est ouvert dans la catégorie Gotway pour les retours utilisateurs sur cet autre nouveau modèle). Bons tests !
×