Aller au contenu
Esprit Roue

alain

Membres
  • Compteur de contenus

    35
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

alain a gagné pour la dernière fois le 11 octobre

alain a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

18 Bon

À propos de alain

  • Rang
    Rang 0

Informations générales

  • Ville
    Fessenheim

Visiteurs récents du profil

428 visualisations du profil
  1. alain

    Ninebot Z6 neuve 0 kms

    Salut, Interessant et interessé mais pas à ce prix, meme si dispo immédiatement ce qui est un plus indéniable. En effet pas de bol mais Gearbest fait une offre canon sur la Z6. https://www.gearbest.com/scooters-wheels/pp_009708031022.html?wid=1433363&lkid=12210221 Bon comme dit il faut attendre le 16 janvier pour la livraison..... Maintenant cela m'interesse aussi de connaitre la date et le lieu d'achat ainsi que des éléments sur une éventuelle garantie. Merci
  2. alain

    ninebot z 10

    En attendant super vidéo je l'avais pas vu au départ merci pour le post .
  3. alain

    Gotway MCM5 84V 800Wh (baisse de prix)

    Salut, On peut connaitre la date et le lieu d'achat, avec des indications sur une éventuelle garantie ? Merci
  4. Bonsoir c'est bizarre cette affaire d'assurance qui n'existe pas j'ai pourtant reçu un mail avec une proposition et des conditions qui me paraissent sérieuses de Ecencial qui propose un produit spécifique. Si c'est une arnaque je veux bien un retour, je n'ai pas encore souscrit pour dire tout j'attends que les choses se précisent pour cette loi. Voilà le mail que j'ai reçu accompagné de toute la documentation. Si certains veulent l'adresse me dire Bonjour, Suite à votre demande, je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le bulletin de souscription où toutes les garanties et tarifs sont précisées ainsi que les conditions générales d’assurance. Je reste bien entendu à votre entière disposition si vous avez des questions. N’hésitez pas à m’appeler sur mon portable. Pour souscrire, il vous suffit de nous adresser par mail le bulletin de souscription dûment rempli et signé, sans oublier de nous adresser les éléments suivants : - copie de votre facture d’achat. S’il s’agit d’une gyroroue par internet, merci de vérifier que votre gyroroue respecte bien les certifications européennes et que la marque est représentée en France afin que vous puissiez, en cas de sinistre, faire réparer votre engin sur le territoire français. - attestation de formation ou attestation sur l’honneur nous précisant le nombre de mois ou de km que vous avez à votre actif - le numéro de série de votre gyroroue afin que nous puissions vous adresser la carte verte. - permis de conduire à titre de pièce d'identité Dès réception, la garantie pourra être prise et une attestation par mail vous sera adressée. Pour le règlement plusieurs possibilités : virement bancaire, chèque, carte bleue ou prélèvement. En cas de prélèvement merci de compléter le mandat SEPA joint et nous adresser un RIB. NI Transporteurs Gyroscopiques 2017 02 (1).pdf
  5. alain

    Rouler electrique, ca va servir la planète ?

    Logique puisque c'est là qu'ils circulent..... Bon cela dit c'est vrai que comparer le transport maritime et le secteur automobile n'a pas beaucoup de sens. L'histoire du taux de souffre du bunker fuel est vraie même si sur certaines mers ce taux est réduit (Baltique par exemple). Les travaux du Pr James Corbett ont été effectivement un peu dévoyés, il s'est expliqué sur ses travaux. Sa conclusion est que En résumé : Le transport maritime est un secteur polluant. L’essentiel du problème porte sur les émissions de particules fines et de gaz NOx et SOx. Le chiffre de 16 cargos polluant autant que toutes les voitures du monde était un chiffre théorique selon les normes de 2009 et ne concernait que la pollution aux oxydes de soufre. Vous pourrez trouver une explication détaillée ici https://www.liberation.fr/checknews/2018/09/10/est-ce-vrai-que-15-bateaux-de-marchandises-polluent-plus-que-toutes-les-voitures-du-monde_1677714
  6. alain

    Rouler electrique, ca va servir la planète ?

    Oui c'est un fait les super paquebots polluent au milieu de l'océan, là où il n'y a pas de mesure de la pollution de l'air.... Le problème de nos élus est de faire baisser la pollution des centres (grandes) villes, là où les voitures individuelles sont massivement présentes. Cela dit prendre le problème uniquement par le prisme de ces voitures individuelles est évidemment d'une bêtise à pleurer.
  7. Je dois dire que je partage complètement l'analyse de @CRYDER, pour une gyroroue il y a deux risques. L'un est lié à l'engin et a sa technologie. Une seule roue bardée d'électronique au contact du sol, le moindre incident et c'est la chute. L'autre est commun à tous les modes de transport et c'est le pilote. Et c'est bien lui le plus gros facteur de risque quel que soit le moyen. Le risque de l'engin est accepté par les pratiquants, je l'accepte aussi. Pour les risques liés au pilote on peut travailler dessus. Mais il y aura toujours des imbéciles. Ce n'est pas une question de moyen de transport. C'est humain....
  8. Malheureusement,ceux qui se comportent comme tels continueront à écumer les trottoirs même si ce n'est plus autorisé, jetant le discredit au passage sur l'ensemble des adeptes qui se comportent de manière responsable. Le plus important est de d'abord donner un cadre légal a la pratique, quitte a s'accommoder de restrictions que nous pourrons ensuite faire évoluer. Mais la premiere étape necessaire c'est la possibilité de rouler en roue ou en trottinette electrique sur le domaine public. Et ce même si nous sommes interdits de routes et/ou de trottoirs dans un premier temps. Quand nous aurons un pied (ou une roue) sur ce domaine, nous verrons pour faire évoluer.
  9. Selon moi le point essentiel de cette future loi sera de reconnaitre un statut aux NVEI (gyroroue, gyropode et trottinette) et de leur permettre l'accès au domaine public. La question des limites qui seront imposées (et je pense que nous serons tous d'accord qu'il en faudra) arrivera après et sera sans doute réglementé par le gouvernement (comme la réduction de vitesse a 80...). Savoir si ce sera 25 ou 30 n'est pas à ce stade le plus important, c'est bien d'avoir l'autorisation de l'utiliser qui est importante car de cette autorisation découlera la possibilite de s'assurer et d'en réglementer l'emploi. Je rappelle que concernant par exemple l'automobile, la limitation de vitesse dans les premiers temps était celle d'un homme au pas de course (qui devait d'ailleurs courir devant le véhicule) Cela a évolué. Cette autorisation n'est pas si évidente que cela et nos amis et voisins pourront nous envier. Car je sais qu'en Allemagne et aux Pays-Bas l'utilisation de la gyrorue est interdite, je crois qu'il en est de meme en Suisse. Pourtant dans ces pays le réseau cyclable est bien mieux développé (du moins dans les contrées que je fréquente). Nous serions un peu en avance en quelque sorte.
  10. alain

    Présenation

    @[email protected] Salut Eric, les oscillations c'est parce que tu te contractes. Pour que ça arrête il faut juste que tu te détendes sur la roue, ne pas se crisper. Minch à raison ça le fait un peu au début puis quand tu roules complètement détendu, ça ne le fait plus. Tu es sur le bon chemin, courage et prudence
  11. Allez j'adore ces débats sémantiques, on peut donner de l'attention sans toutefois accorder l'écoute. Pour moi l'écoute au-delà de l'attention c'est le fait d'entendre et d'analyser les arguments développés quand l'attention c'est seulement de les entendre. Maintenant je suis d'accord on commence à couper les cheveux en quatre et la mauvaise foi n'est pas loi...
  12. @Confusius15 oui je suis d'accord ça fait un peu lèche mais je suis comme ça j'ai le respect de nos institutions même si je ne suis pas naïf. Pour la notion écouté j'assume même s'il la lit j'espère qu'il écoutera les arguments développés, dans le sens de ce mot. Tu peux lire et entendre sans écouter; et par ce mot je demande son écoute plus que le passage de ses yeux sur un texte... Lol Cela dit je ne suis pas pour une pétition ou du moins je ne participerai pas à son écriture car je te rejoins c'est trop compliqué de faire quelque chose d'efficace à plusieurs de cette façon. En revanche je propose à toutes les personnes qui le souhaitent d'envoyer ce courrier à leur député, l'adresse est très facile à trouver. Cela leur permettra d'adapter le texte à leur sensibilité et si chaque député reçoit de un à 15 courriers ce sera un belle mobilisation. Cela leur montrerait bien plus une mobilisation q'une pétition dont tout le monde sait que les signataires sont parfois un peu bidon. En revanche soyons fous, 5000 lettres individuelles ça a de la gueule, non ? Mais je m’enflamme là. En tout cas merci à toi et au plaisir sur le forum ou sur une roue
  13. @Confusius15 Voila ma nouvelle mouture, je te laisse lire et je l'envoie. Merci pour tes conseils Monsieur le député, Je sais pour avoir lu une réponse de la place Beauvau publiée sur le compte du député Denis Masséglia que le statut des EDP devrait être établi dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités. Des échanges entre passionnés ainsi que de quelques informations venant par voie de presse je perçois également des aspects négatifs sur l’utilisation de ces engins. En tant qu’utilisateur régulier d’une gyroroue, je souhaitais vous faire part de certaines réflexions. Mon propos a vocation à alimenter votre réflexion car vous serez amené à vous prononcer dans le processus d’adoption de cette loi. Tout d’abord je souhaite démystifier le débat. Ces engins ne sont pas l’apanage de quelques hurluberlus excentriques et inconscients, même si bien sûr il y en a. Je suis pour ma part plutôt ancien, je pense être responsable et raisonnable, mon cas n’est pas isolé et c’est dans ce cadre que peut s’inscrire cette pratique. Les EDP sont des engins qui peuvent être puissants et qui rendent leur usager vulnérable. De plus l’usage qui en est fait peut constituer un risque pour les autres usagers vulnérables de l’espace public que sont par exemple les piétons ou les cyclistes. Je comprends que le souci principal du législateur soit de veiller à protéger tous les usagers. Pour autant, l’utilisation d’un EDP présente de nombreux avantages et ne relève pas d’un pur et unique plaisir personnel. Ces engins permettent de conjuguer à la fois un encombrement réduit, une pression faible sur l’environnement (surtout en comparaison avec d’autres moyens de déplacements), avec une souplesse de déplacement à même de répondre aux besoins individuels. Ainsi c’est l’outil parfait pour conjuguer les modes de transport permettant une mobilité des plus souples pour un grand nombre tout en réduisant la pression sur l’espace public. C’est un mode de transport très efficace, qui comparé aux autres modes de transport ne pollue pas durant son utilisation et qui en dehors de son utilisation n’occupe aucun espace public. J’entends que les utilisateurs d’EDP et particulièrement de gyroroue sont des utilisateurs vulnérables. A ce titre je pense que le législateur voudra encadrer une utilisation raisonnée de ces appareils qui ne sont pas des jouets mais peuvent constituer une réponse aux défis de mobilité et de partage de l’espace public qui se présentent devant nous. Il ne s’agira pas de les chasser de l’espace public mais de les y accueillir de façon responsable, étant entendu que leur comportement devra également être responsable. Bien sûr les exemples d’utilisations peu raisonnables font flores çà et là, jetant le discrédit sur cet usage dans son ensemble. Il appartiendra au législateur d’encadrer la pratique pour que ces usages dangereux puissent être réprimés, au même titre que sont réprimés les comportements dangereux au volant de véhicules automobiles. Enfin pour les limitations techniques qui pourraient être imposées, il s’agira de comprendre les mécanismes pour ne pas rendre les engins dangereux en raison de ces contraintes. Par exemple sur les gyroroues la puissance de freinage est directement en relation avec la puissance du moteur, car c’est ce moteur électrique qui assure le freinage. Limiter la puissance de ce moteur revient donc à limiter l’efficacité du freinage. C’est confiant dans la sagesse et l’esprit d’ouverture des législateurs que je m’adresse à vous. Les défis du partage de l’espace public, de préservation de l’environnement et de développement des individus sont devant nous. Ces moyens de transport permettent une mobilité remarquable, en particulier dans nos espaces urbains surencombrés et constituent donc une réponse concrète et pertinente à ces encombrements. En permettant à ces engins par exemple d’évoluer a 25km/h sur les pistes cyclables et dans les centre-ville, là où la vitesse est limitée a 30 km/h, vous permettrez l’usage raisonné d’un moyen de transport silencieux, bien moins polluant qu’un véhicule à moteur et très peu encombrant. C’est cet encombrement réduit qui constitue son plus gros avantage, en permettant la conjugaison des moyens de transport grâce à cette facilité d’emport dans les moyens de transport collectifs. En vous remerciant de m’avoir écouté je vous prie d’agréer, Monsieur le député, l’expression de ma plus haute consideration.
  14. @Confusius15, Puisqu’on en est à l'échange d'amabilité pour ma part je te remercie du temps consacré à lire ma prose. Je ne suis pas non plus un littéraire, j'essaie juste d'être clair et de limiter les fautes. Tu as raison et c'est l'argument consacré au bilan carbone que je cherche à mieux tourner. Cela dit, il faut arriver à dire que le rapport coût carbone, efficacité du déplacement est bien meilleur que tous les autres n’en déplaise aux « petits malins ». Entre faire 10 km à pied en 2 h et 10 km en vélo en sueur ou 10 km en roue frais comme une rose j’ai choisi… Et je veux absolument te piquer l’argument de l’encombrement qui est très bien tourné. J'ai l'habitude de dormir une nuit dans ce cas et je ne vais pas déroger. Merci en tout cas à bientôt sur le fofo Euh pour la tenue, tu as pas trop peur de faire un peu "Dark Vador"...
  15. @Confusius15 ??? Franchement je rejoins @loph, c'est remarquable. Cela dit, j'ai peur que ce soit trop technique et détaillé, ce pourrait cependant constituer les bases d'une lettre ouverte a partager. Pour ma part j'ai commencé une lettre, je te la livre infra, merci d'avance pour tes commentaires ou tes idées. Objet : utilisation des EDP (engin de déplacement personnel), électrique Monsieur le député, Je sais pour avoir lu une réponse de la place Beauvau publiée sur le compte du député Denis Masséglia que le statut des EDP devrait être établi dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités. Des échanges entre passionnés ainsi que de quelques informations venant par voie de presse je perçois également des aspects négatifs sur l’utilisation de ces engins. En tant qu’utilisateur régulier d’une gyroroue, je souhaitais vous faire part de certaines réflexions. Mon propos a vocation à alimenter votre réflexion car vous serez amené à vous prononcer dans le processus d’adoption de cette loi. Tout d’abord je souhaite démystifier le débat. Ces engins ne sont pas l’apanage de quelques hurluberlus excentriques et inconscients, même si bien sûr il y en a. Je suis pour ma part plutôt ancien, je pense être responsable et raisonnable, mon cas n’est pas isolé, c’est dans ce cadre que peut s’inscrire cette pratique. Les EDP sont des engins qui peuvent être puissants et qui rendent leur usager vulnérable. De plus l’usage qui en est fait peut constituer un risque pour les autres usagers vulnérables de l’espace public que sont par exemple les piétons ou les cyclistes. Je comprends que le souci principal du législateur soit de veiller à protéger tous les usagers. Pour autant, l’utilisation d’un EDP ne relève pas d’un pur et unique plaisir personnel. Ces engins permettent de conjuguer à la fois un encombrement réduit, une pression faible sur l’environnement (notamment en termes d’émission de carbone), avec une souplesse de déplacement a même de répondre aux besoins individuels. Ainsi c’est l’outil parfait pour conjuguer les modes de transport permettant une mobilité des plus souples pour un grand nombre tout en réduisant la pression sur l’espace public. J’entends que nous utilisateurs d’EDP et particulièrement de gyroroue sommes des utilisateurs vulnérables. A ce titre je pense que le législateur voudra encadrer une utilisation raisonnée de ces appareils qui ne sont pas des jouets mais peuvent constituer une réponse aux défis de mobilité et de partage de l’espace public qui se présentent devant nous. Il ne s’agira pas de les chasser de l’espace public mais de les y accueillir de façon responsable, étant entendu que leur comportement devra également être responsable. Bien sur les exemples d’utilisations peu raisonnables font flores ca et la jetant le discrédit sur cet usage dans son ensemble. Il appartiendra également au législateur d’encadrer cela pour que ces usages puissent être réprimés, au même titre que sont réprimés les comportements dangereux au volant de véhicules automobiles. Enfin pour les limitations techniques qui pourraient être imposées, il s’agira ce comprendre les mécanismes pour ne pas rendre les engins dangereux en raison de ces contraintes. Par exemple sur les gyroroues la puissance de freinage est directement en relation avec la puissance du moteur, car c’est ce moteur électrique qui assure le freinage. Limiter la puissance de ce moteur revient donc à limiter l’efficacité du freinage.
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.