Jump to content
Esprit Roue

Bruno_Labarbere

Membres
  • Content Count

    11
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

9 Neutre

2 Followers

About Bruno_Labarbere

  • Rank
    Rang 0
  • Birthday 10/18/1987

Recent Profile Visitors

1,018 profile views
  1. En tant qu'Angloy (ça ne se voit pas mais je suis un peu Basque), je confirme que la promenade le long de la plage, depuis La Barre jusqu'au VVF, est très plaisante en roue. Il y a même moyen de faire un peu de "hors piste" via la forêt de Chiberta et je suis persuadé qu'en traversant Biarritz par la côte et la Plage des Basques, il y a moyen de rejoindre le sentier de côté à Bidart et pousser easy jusqu'à Hendaye. Bon, après, il y a clairement des sections plus adaptées aux VTT qu'aux roues, et ça devient rapidement un peu cross, mais c'est une balade que j'aimerais faire la prochaine fois que je descends voir mes parents. Je suis d'autant plus motivé que la dernière fois les wheelers n'étaient pas légion dans le secteur.
  2. C'est marrant, je me dirige plutôt avec le bassin... mais bon, on s'en fout. Pour en revenir au sujet qui nous intéresse, et comme l'a évoqué Ugo, plus une roue est petite plus elle a tendance à être maniable (et inversement). De même, plus une roue est petite, plus elle est sensible aux aspérités de la chaussée/piste cyclable/trottoir. Ce phénomène s'amplifie d'autant plus lorsque la section du pneu. Pour illustration, voici, de gauche à droite, trois roues : une InMotion 5+, une Kingsong KS-14C et une Gotway MCM4 (l'une des toutes premières à être arrivées en France). Ces trois roues sont des 14" mais, très clairement, la Kingsong utilise le pneu le plus large, puis la Gotway, puis la InMotion. Cela se ressent à la conduite : la Kingsong file droit et est la moins sensible aux irrégularités alors que la InMotion doit être surveillée comme du lait sur le feu. Les différences s'accentuent à pleine vitesse. Voilà un point pour la stabilité. En ce qui concerne les 18", le marché actuel est très intéressant puisque, sauf erreur de ma part, il n'existe pour l'heure que trois modèles : la Solowheel Xtreme, la Gotway MSuper2 et la Kingsong KS-18A. Ce qui est intéressant pour ces trois mousquetaires, c'est qu'à part le diamètre de la roue, tout les différencie. La Solowheel est fine et compacte, la Gotway est trapue et large, la Gotway est toute en hauteur. Ces physiques sont conditionnés par le choix du positionnement de la batterie (et, bien sûr, de la quantité de batterie à caser). Cela implique donc l'ajout d'une masse non négligeable qui tend à déplacer le centre de gravité vers le haut et assez loin de l'axe de la roue. Or, plus le centre de gravité est proche de l'axe de roue, plus celle-ci sera maniable, stable et peu sensible à l'inertie, moins il faut produire d'effort pour faire tourner la bête. Voilà pour la théorie. Pour la pratique, la puissance du moteur et les algorithmes ne sont pas à négliger. La Solowheel devrait, naturellement, être la plus maniable mais l'algorithme très mou et le manque de puissance du moteur l'empêche d'être aussi chirurgicale qu'elle ne devrait l'être (attention, la Xtreme demeure quand même une très bonne roue). La Gotway, très large, impose une position de conduite "jambes écartées" façon cow-boy qui diminue l'amplitude de mouvement du bassin. De plus, les batteries, hautes et lourdes rendent les mouvements latéraux plus durs... mais confèrent une meilleure stabilité longitudinale du fait de l'inertie. Je ne me prononcerai pas sur la Kingsong, ne l'ayant que brièvement essayée.
  3. Et bien content que mes articles aient permis de convertir un Béarnais de plus
  4. Merci @Philippe Du coup j'avais peur de déchirer les coussinets mais en fait, ça s'enlève assez facilement. De fait, juste pour la beauté du geste, même si on n'apprend pas grand chose par rapport à la vidéo : Les côtés droite et gauche sont parfaitement symétriques. Par contre, si d'un côté il y a la carte mère, de l'autre il n'y a rien là où on s'attendrait à trouver le pack batterie. Bon, du coup, cela signifie aussi qu'il n'y a rien du genre volant d'inertie. C'est un détail, mais je trouve le cable management de cette InMotion très bien pensé, ce qui change franchement des Gotway et même de la Solowheel C300 (je n'ai pas complètement démonté la Xtreme). Confirmation de ce que montre la vidéo : le pack batterie est bien caché sous la coque. L'avantage est qu'il est parfaitement protégé des intempéries (comme la carte mère), l'InMotion V5 ne volant pas sa certification IP55. L'inconvénient, c'est que pour remplacer la batterie, c'est très, très, très fastidieux. Détail amusant : de par sa conception, la partie électronique de la V5+ s'allume encore même lorsque la roue est retirée. Détail amusant bis : quand on allume la roue, une voix enregistrée vous indique "Please repair"
  5. Je viens d'essayer de démonter "ma" V5+ pour comprendre, et je n'y suis pas arrivé. J'en ai néanmoins, après inspection, déduit deux choses : - cette roue est vraiment bien construite et pensée , - il n'y a rien qui ressemble à un volant d'inertie. Mon hypothèse est la suivante : comme les reposes-pieds sont très hauts et proches de l'axe de la roue, cela remonte le centre de gravité. Dans les faits, la roue se penche bien quand on tourne... mais à faible vitesse. Cette inclinaison est due à la force centrifuge. Quand on accélère, l'effet gyroscopique prend le pas sur la force centrifuge, ce qui a tendance à redresser naturellement la roue et à la maintenir à l'horizontale. Dans le cas de la InMotion V5+, trois autres paramètres entre en comptent : l'étroitesse de la roue, sa masse assez faible et, enfin, sa relative manque de puissance. La roue étroite, les appuis (donc les pieds) sont assez rapprochés donc, dans un virage, il faut beaucoup se pencher pour incliner la roue. La masse, répartie très proche de l'axe de roue, doit également avoir un effet sur l'effet gyroscopique, mais il faudrait que je ressortes mes cours de prépa pour en avoir la certitude. Enfin, la InMotion V5+ n'étant pas une roue très puissante, elle a plus de mal à retenir son passager quand de grandes forces sont exercées dessus. Là, c'est "l'algorithme cerveau" de @Philippe qui intervient : le conducteur étant conscient de cette faiblesse, il aura naturellement tendance à moins s'incliner pour ne pas pousser la roue dans ses limites. Après, ce ne sont que mes hypothèses, il est fort probable que je me trompe. Mais, quand même, ces explications ne me semblent pas totalement déconnantes.
  6. Je confirme l'algorithme qui maintient la roue quasiment à la verticale quand on tourne. D'un autre côté, c'est assez cohérent avec la philosophie "balade tranquillou pépère" de la roue et la limitation de sa vitesse à 18 km/h. Personnellement, j'aime bien. Tout comme le fait qu'il n'y ait qu'un seul mode de conduite, plutôt dur : pour apprendre, c'est très rassurant.
  7. Les 450 W correspondent peut-être à une puissance en pic. Un jour, il faudra que les constructeurs s'accordent sur leur communication, parce qu'entre la puissance nominale moyenne et celle en pic, il y a souvent des écarts énormes... et trompeurs.
  8. Je confirme la puissance du moteur de 290 W et le fait qu'il soit difficile de dépasser les 18 km/h. Je teste une InMotion V5+ depuis janvier et, même quand j'approche des 16 km/h, je sens clairement un manque de souffle de la part de la machine. Autre "problème" : la section du pneu est assez faible, du coup il faut faire attention à bien maîtriser son engin sur un sol qui ne serait pas parfaitement lisse et/ou lorsque l'on prend de la vitesse, puisqu'un flottement se fait sentir. En gros, la InMotion V5+ est une très bonne roue d'apprentissage et est idéale pour de l'intermodalité, mais n'est pas adaptée pour les nombreux rouleurs au long cours qui peuplent le forum.
  9. Je me souviens bien de ce moment, lorsqu'une grand mère de 80 ans (au moins) nous a demandé si nos drôles d'engins passaient dans "Rider Zone" Là, je vais essayer d'intercepter un livreur UPS pour échanger la KS-14C contre le prototype de la KS 16". Mais dans l'immédiat, le prochain test (a priori la semaine prochaine) sera consacré à la InMotion V5+. Il faut aussi que je parvienne à emprunter une Ninebot One E+ à Ninebot France, donc le mois de mars risque d'être un peu chargé surtout si on garde à l'esprit que nous allons devoir faire avancer à grand pas le projet d'association(s). Dans tous les cas, je serai présent au rassemblement de Fontainebleau le 3 avril prochain.
  10. Bonjour à tous, Nouveau forum, nouvelles aventures. Puisse Esprit-Roue devenir un lieu de rassemblement de référence, avec la convivialité et la camaraderie pour maîtres mots. De mon côté, entre deux tests d'appareils photo et trois tests de Wheel, si je garde toutes mes dents et tous mes genoux, je me ferai un plaisir de vous suivre quotidiennement, en espérant qu'il n'y aura aucune guerre de clocher pour venir ternir l'horizon. Bonnes discussions à tous, et à très bientôt ! PS : Bon, sinon, accessoirement, je ne détruis pas les roues hein, je me contente de les user au maximum dans le temps imparti. PPS : Et donc, j'officie en tant que responsable des véhicules électriques personnels légers ("Personal Light Electric Vehicle" selon la terminologie AFNOR) pour le site Les Numériques.. PPPS : Il n'est pas improbable que vous me croisiez de temps en temps au départ des randonnées du vendredi soir, à Bastille (le Bastille de Paris, pas le Bastille de Bordeaux). PPPS : J'aime bien la bière. Et le magret de canard. Et le whisky. Et me moquer des talents de peintre en bâtiment de Guillaume Bocs.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.

keyboard_arrow_up