Jump to content
Esprit Roue

Grumly

Membres
  • Content Count

    15
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About Grumly

  • Rank
    Rang 0
  • Birthday 10/25/1976

Informations générales

  • Localisation
    Rennes
  • City
    Saint-Aubin-du-Cormier
  • Genre
    Homme

Recent Profile Visitors

62 profile views
  1. Idem, débutant et pneu à 3,5 bars. Ca m'arrive fréquemment sur les lignes droites (maintenant que j'en fais), surtout quand j'ai les genoux pliés pour amortir. En poussant à l'extrême, j'ai voulu voir jusqu'à quel point j'arrivais à m'asseoir en roulant (la position du trône c'est plutôt cool, j'ai même vu que certains ont fixé une selle dé vélo sur leur poignée 😁). Conclusion, je n'y arrive pas encore des masses, et pour cause : plus on fléchit les genoux, plus le contrôle de direction de la roue devient difficile et la tendance à flageoler, marquée. La première fois, je me suis demandé si ma roue avait un défaut, surtout ayant vu le topic sur les défauts de soudure de flasques de la V8. Mais en y réfléchissant, ce genre de défaut perturberait la stabilité longitudinale en parasitant la boucle de rétroaction gyroscope --> moteur --> assiette. Or là c'est une résonnance sur l'axe vertical. Y'a pas, le seul moteur qui impulse un mouvement autour de cet axe, ce sont mes pieds et mes mollets...
  2. Ah oui la bonne surprise ! Pas forcément un cutoff, ça peut aussi être la roue qui fait un 90°et se couche. Et tu n'as plus qu'à faire pareil. Tu aurais presque pu faire le plongeon dans la piscine, ça aurait fait moins mal ! J'ai quelques rebords de dalle comme ça à la maison, mais bien visibles. J'ai essayé le franchissement de marche dessus, et j'ai vu que je n'avais pas encore le niveau. Sinon je m'entraine sur une route désaffectée dont l'enrobé est encore bien net, avec le tiltback réglé à 10km/h. A cette vitesse on a une chance de de récupérer sur les pieds. Un peu frustrant, ça serait tentant de la remonter juste pour jouer, mais on travaille mieux son équilibre à petite vitesse. Et je ne suis pas encore équipé pour du gadin à 20-30 km/h.
  3. C'est pas faux 🙂 La gamelle qui t'a valu cette fracture c'était dans quelles conditions ? Cut-off en començant à prendre de la vitesse ?
  4. @papaCoursac, c'est sûr que ton histoire donne matière à réflexion. Je ferai prochainement un tour chez des revendeurs qui ont des protecs BMX pour voir ce qu'il y a comme protections des membres, et je regarderai les casques pour me faire un avis de visu. Si il y a moyen de garder apparence humaine, ça reste une option. Mais ne pas faire peur aux gens (et je vais circuler dans des endroits fréquentés), c'est important pour l'avenir de notre pratique qui n'a même pas encore de statut promulgué dans le code de la route. L'apparence ne remplace pas le comportement et la courtoisie, mais ça peut jouer (malheureusement). J'ai eu mon crash en kart avec un casque intégral. Plaie traversante de la joue avec 54 points de suture, en ne comptant que ceux à l'extérieur. Un an de rééduc et ça revient tranquillement et j'ai une cicatrice à la Albator. Et même si au quotidien je maudis la servitude que c'est d'être binoclard et ne pas tolérer les lentilles, ce jour-là mon oeil gauche s'en est sorti grâce à mes carreaux. Tiens, il faudra que je remonte dans un kart un de ces jours... Après, nos "petits" accidents ne sont rien comparé à des cartons comme celui de @Mecano Man 2 . En voilà un qui revient de loin.
  5. Ca y est, quelques heures de pratique et je roule presque en ligne droite !🤪 Bon, il y a les moments de grâce : un départ trotinette, 100m droit à peu près propre, demi-tour sans pied à terre, retour et arrêt propre. Et le moments de disgrâce : ça commence tout pareil, et au milieu sans savoir trop ce qui s'est passé, tu te transformes en oisillon paniqué qui bat des ailes dans tous les sens, et hop une nouvelle rayure sur la coque !
  6. Pour des randos et balades tu vas certainement trouver des rennais du forum qui tiennent plus de 10m sur leur roue, pour l'instant (c'est ma première roue et ça fait 1 semaine que je l'ai) je réussis cette prouesse une fois de temps en temps avec une trajectoire de mec qui aurait déjà quelques pintes de bière dans le nez 😁 En ce moment je bouffe du compas, du balancier, des transitions 1 pied / 2 pieds et ça me fait redécouvrir des muscles négligés. Mais les progrès se montrent, patience...
  7. Salutations "voisin". On commence à être quelques uns dans les parages, tu peux le voir sur la carte des membres.
  8. Si vous faites une démo de freestyle en minijupe, vous prévenez un peu à l'avance pour qu'on booke un weekend ? 😂
  9. Pour les malléoles ça doit être la crispation du début. Perso j'ai mis de la mousse adhésive au point de contact parce que ça devenait un facteur limitant pour s'entraîner. Si tu me demandes ce que j'ai mis ça ne va pas t'avancer, c'est une chute de chantier de mon agrandissement de maison (armaflex, un isolant pour les tuyaux). C'est pas fait du tout pour ça, ça part en miettes avec les frottements mais en attendant ça fait le job et ça m'a coûté zéro. Bonne idée le terrain de foot pour peu qu'il soit assez régulier, pas pensé au garde corps qui peut servir de main courante + grand espace pour évoluer / se gadiner sans se faire mal. Jusqu'ici j'ai du faire 1h et des poussières en petites séances, chez moi dans des espaces assez réduits, il y a déjà des progrès. Le fait de pouvoir se lancer sur une bonne distance doit permettre de sentir plus les choses.
  10. C'est ça qui me freine dans le casque intégral type BMX ou DH. Même si ça laisse le visage bien visible, ça donne un look agressif, un air de mec qui va foncer dans le tas, pas bon pour les relations publiques 🙂 Et c'est un point important dans un espace public où les wheelers sont minoritaires, surtout par chez nous. Alors oui, ma mâchoire n'a pas de prix, d'ailleurs j'ai déjà un vécu en karting avec ce que les chirurgiens appellent sobrement un "accident haute vélocité", perso j'appelle ça un poutrage de première. 60km/h - arrêté dans un IPN suite sans doute à un micro endormissement au mauvais moment. Assoupissement oblige, pas mis les bras en avant et coup de boule direct dans le volant. Et, pas de bol, la visière du casque qui pète vers l'intérieur. 2h de bloc en orl maxilio facial, aucun dommage aux os mais une belle boucherie avec atteintes au nerf facial. Reconstruction magistrale par le CHU, mais les nerfs, yapa, faut attendre que ça repousse. Au bout de 1 an 1/2 les sensations et la motricité reviennent doucement. Donc je sais assez bien ce que peut coûter une défaillance des protections. Je pense que je me ferai une idée plus précise quand je pourrai rouler un peu sur terrain pas parfaitement lisse et prendre de la vitesse. Dans mon patelin il y a un mini golf, si j'arrive à rouler là dessus (quand personne je joue 😁 ) ça serait un bon terrain pour expérimenter les premiers gadins sans risquer de me faire trop mal.
  11. Merci, c'est bon à savoir, je fais du 45 et c'est vrai que le talon et les orteils dépassent un peu 😁 Je commence juste, alors je garde l'info sous le coude pour si j'ai mal aux pieds quand je ferai de la route. Le budget n'est pas négligeable, j'ai vu les pédales à 59€ pièce.
  12. La crispation au début je crois que c'est le lot de tous ceux qui n'ont pas d'expérience en engins casse gueule, sportifs ou pas. Ca fait juste plus mal si on n'est pas sportif 🙂 Pour le côté tonifiant ça doit venir quand on maîtrise mieux et qu'on arrête se se cramponner à sa roue comme un catcheur à son adversaire. Bienvenue à toi !
  13. Il faut que je me trouve tout ça en effet. Si tu as des adresses avec un bon choix de protecs d'un bon rapport efficacité/prix, je prends. Pour le moment je fais des exos sur place ou petits déplacements, mais la roue qui échappe et revient taper ça peut arriver. C'est sûr qu'avec des protecs on doit aussi se détendre, oser plus et progresser plus vite. Pas encore décidé non plus sur le type de casque, notamment si une mentionnière est conseillée, ou too much sur une roue limitée à 25km/h.
  14. En équitation on entend aussi la variante "sport de feignasse". Bizarrement, l'auteur de ce genre de propos fait moins le chaud sur un cheval. Et ça c'est en le mettant sur un père tranquille habitué à la rando, pas sur un bourrin chaud comme une baraque à frites. Parce qu'on est gentil, et qu'on ne veut pas tuer les gens 🙂 Mais la roue, déjà, tenir dessus c'est un challenge.
  15. Salut à tous futur nouveau wheeler à Rennes, j'habite à la campagne à 1/4h d'autoroute vers Caen et je travaille à Cesson. J'ai découvert ce véhicule très fortuitement en voyant passer un gars près de la route de Fougères (il doit habiter dans un des immeubles derrière augustin, et bosser dans la zone de cap/be com, s'il est sur ce forum, il se reconnaîtra). Je me dis déjà depuis un moment que l'avenir des transports passe par l'allégement des véhicules, et ça peut difficilement être poussé plus loin qu'avec une monoroue. Je me suis orienté sur ça plutôt que la trott car j'envisage aussi de prendre le car avec, donc l'encombrement compte. Ma seule expérience de sports de glisse consiste en 2 classes de neige au primaire, et je ne suis pas motard, alors je m'attends à en baver pour apprendre. Pour le moment, j'en suis à câliner murs et poteaux en révisant les tutos de @Hirsute. Heureusement, j'ai une maison de campagne pour accomplir ces rituels louches à l'abri des regards 🙂 Je n'en suis donc pas encore à vivre mon premier faceplant. Pour le moment c'est plutôt le sauter en marche dès que ça craint un peu. Par contre je suis cavalier, et je retrouve des points communs avec cet apprentissage débuté il y a 15 ans : - la fameuse interrogation "bondieu mais qu'est-ce que je fous là-dessus ?" - la réponse "je sais pas, mais t'as commencé alors continue, ça a l'air sympa ce qu'ils font les autres" - et les crispations du débutant qui rendent le truc hyper physique et moche, alors qu'une fois qu'on maîtrise c'est tout en équilibre et actions quasi invisibles Sur ce dernier point, clin d'oeil à tous ceux à qui on a sorti "ce n'est pas du sport". Entendu la même chose moult fois à propos de l'équitation. Sous prétexte que la force motrice ne vient pas de soi... C'était la même chose à cheval, encore que lors des premiers cours, on ne demande rien donc ça va. Puis arrivent les séances de travail et de mise en selle. Et là, on découvre l'existence de muscles inconnus jusque là. Bref, l'oiseau n'est pas encore prêt à quitter le nid (et pour s'envoler on va essayer d'éviter), mais ça va venir.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.