Jump to content
Esprit Roue

CONSEILS ET ASTUCES POUR RÉGLER L'AMORTISSEUR DE LA S18 !


Recommended Posts

De nombreuses vidéos sont sorties sur le sujet, en anglais et en français... Mais je vous partage tout de même cette vidéo de Mobilityurban. Il explique étape par étape les actions à faire pour bien régler la suspension de la S18, et profiter pleinement de son avantage. 🙂 

 

D'ailleurs, les astuces proposées par kingsong ont été traduites par MU.

Bon visionnage ! 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutes les infos sont atomisées dans différents topics, mais le sujet est important et il mérite effectivement une attention particulière. Rassembler tout de manière concise n'est pas inutile. 

Pour l'instant, l'amortisseur livré est  : DNM AOY36RC en 200 mm . Il pourra être échangé facilement par un autre modèle.

1548026823_DNMAOY36RC.png.185618b2e49e51e40b3636b83e4d8bab.png

Il est utilisé comme sur cette figure, en position dite "inversée", c'est à dire fourreau en haut et tige en bas. On peut utiliser les expression "chambre haute" et " chambre basse" respectivement pour la chambre positive et la chambre négative. La chambre positive est la plus volumineuse, elle allonge la suspension, elle supporte le poids pilote+engin et l'effort antagoniste de la chambre négative.

Monté sur la s18, le fonctionnement est à peu près celui-ci :

@Techos v2+speed+forward.gif

Un peu de théorie des amortisseurs, très utilisés dans le monde vtt :

 

 


Quelques détails théoriques  http://levybatista.com/img/documents/videos/HydroliqueSuspensions.pdf

  • Like 2
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici les réglages que j'ai expérimentés (69 kg max tout équippé)

  • pilotage souple (mon préféré pour l'instant) : 165 PSI pour la chambre positive, 85 pour la chambre négative.
  • pilotage dur : 180, 90 PSI
  • pilotage extrême (mode wallaby / aïe mes lombaires) : 210, 100 PSI.

J'ajoute généralement ~10 PSI à la pression visée (surtout pour la chambre négative) car je les perds presque toujours en déconnectant la pompe de la valve. Je règle la mollette de réactivité au max-3 (rotation max dans le sens anti-horaire, moins 3 crans). Le pilotage en mode dur/ultra-dur me plaît assez, mais je constate un défaut de conception de ma S18 : l'amortisseur vient buter sur la partie haute de la coque intérieure, au niveau des fixations, dont il se rapproche beaucoup trop. L'amortisseur s'en trouve bloqué aléatoirement, l'effet s'estompe en baissant la pression.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, fr4bd a dit :

J'ajoute généralement ~10 PSI à la pression visée (surtout pour la chambre négative) car je les perds presque toujours en déconnectant la pompe de la valve.

Là il y a un vrai problème, cela ne doit pas se produire.

Pour déconnecter, on ferme la valve (un levier ou un bouton moleté selon les cas), on appuie sur le bouton de dégonflage, ce qui vide le tuyau flexible et cela permet de dévisser facilement le raccord de valve. On ne doit pas perdre plus qu'un pet de hanneton.

Il faut utiliser la cale outillage pour définir le volume des chambres qui doit impérativement rester connu et constant. On peut sécuriser en bloquant l'amortisseur (levier bleu).

On vire la cale, on débloque le levier bleu et ça roule... Et pour tester, il faut remettre la cale, sinon c'est n'importe quoi.

Edited by Techos78

Share this post


Link to post
Share on other sites
32 minutes ago, Techos78 said:

Pour déconnecter, on ferme la valve (un levier ou un bouton moleté selon les cas),

Il me semble qu'il n'y a rien de tel sur la pompe fournie (GIYO 300 PSI). Le dévissage du raccord après ajout de pression est assez difficile et rarement aussi rapide que je le voudrais. Le verrouillage (levier bleu en position '+') ne semblait pas changer grand chose la dernière fois que j'ai essayé, mais je vais vérifier avant de confirmer.

Il existe une version «avec levier» de la même pompe, j'envisage de la commander :

GIYO 300 PSI

Edited by fr4bd

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Techos78 a dit :

Pour déconnecter, on ferme la valve (un levier ou un bouton moleté selon les cas), on appuie sur le bouton de dégonflage, ce qui vide le tuyau flexible et cela permet de dévisser facilement le raccord de valve. On ne doit pas perdre plus qu'un pet de hanneton.

A ce sujet, il serait intéressant de savoir si la pompe d'origine (un modèle à 15€ environ, je crois) est au top de la praticité, pour cette manoeuvre, ou bien si d'autres pompes pourraient la rendre tout de même plus facile.

Edited by sbouju

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, fr4bd a dit :

Le verrouillage (levier bleu en position '+') ne semblait pas changer grand chose la dernière fois que j'ai essayé,

C'est bon signe et effectivement cela ne sert à rien si la cale est bien en place. C'est juste une redondance, genre ceinture + bretelle, pour être archi-sûr que piston ne bouge pas lors du gonflage.

il y a 41 minutes, fr4bd a dit :

Il me semble qu'il n'y a rien de tel sur la pompe fournie (GIYO 300 PSI). Le dévissage du raccord après ajout de pression est assez difficile et rarement aussi rapide que je le voudrais.

Il existe une version «avec levier» de la même pompe, j'envisage de la commander :

GIYO 300 PSI

Si la pompe d'origine n'a par la commande séparée vissage // ouverture de valve , c'est TRÈS emmerdant, c'est même carrément inacceptable. Sans blague, il faut vraiment cette commande séparée. Et il est bon d'avoir aussi le bouton de dégonflage, j'ai vu qu' @Hansolo a utilisé ce type de raccord ...

attachment.php?id=10926

... mais en l'absence de bouton de dégonflage sur sa pompe électrique, le dévissage du raccord était très coriace. En fait, selon l'accessibilité, un levier est probablement plus pratique.

Oui, les options vââââchement utiles sont le levier et le bouton de dégonflage.

Pompe-levier.JPG.b4c48cab44c88fc8028aac89a40a4f73.JPG  1730730286_Pompe-dgonflage.JPG.5c3fbca1334bf8339153083394c617f4.JPG

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Techos78 said:

Et il est bon d'avoir aussi le bouton de dégonflage

Ce bouton est bien présent sur la pompe fournie avec la KS-S18. Peut-être ne m'en suis-je pas servi convenablement. Je vais insister et voir s'il peut convenir comme  commande d'ouverture de valve.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, fr4bd a dit :

Ce bouton est bien présent sur la pompe fournie avec la KS-S18. Peut-être ne m'en suis-je pas servi convenablement. Je vais insister et voir s'il peut convenir comme  commande d'ouverture de valve.

Si tu n'as pas le levier d'ouverture/fermeture de la valve, c'est foutu.

Dans l'ordre, après gonflage à la bonne valeur, on ferme la valve, on purge le tuyau avec le bouton, et on dévisse.

En l'absence de levier, la valve est ouverte tant que le raccord est vissé, donc le bouton dégonfle tout...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Techos78 a dit :

attachment.php?id=10926

@fr4bd J'ai la bestiole, si tu veux tester 😉

C'est parfait... mais ça coute un bras (38,18 € avec les frais du cochon).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Fronteix said:

(38,18 € avec les frais du cochon).

La vache.

1 minute ago, Fronteix said:

@fr4bd J'ai la bestiole, si tu veux tester 😉

Avec joie, merci 😉 👍

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Techos78 said:

donc le bouton dégonfle tout...

Juste pour info, ce bouton est prévu pour un réglage fin : une pression longue sur ce bouton ne laisse pas échapper davantage de pression qu'une pression courte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suis-je le seul à galérer ? Je suis les étapes mais il m'est impossible de gonfler la chambre positive à + de 130 psi.. idem la négative le max que je peux c'est 100. Une idée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui vient tout de suite à l'esprit, c'est que tu aurais laissé ta pompe en position double piston, la position OK pour gonfler le pneu, mais pas OK pour les chambres de l'amortisseur).

Edited by sbouju
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suppose que je dois utilisé la version courte de la pompe pour les chambres et la version délock/longue pour le pneu ?  

EDIT: Niquel cela fonctionne !! Merci @sbouju

Edited by Kealin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc la pompe livrée avec ne correspond pas au cas d'utilisation.  Je sais que celle livrée avec v11 possède ce levier mais bon vu au prix ou inmotion la vende ils ont pu investir un peu plus. Franchement cette s18 a un prix relativement contenu pour ses prestations (1500€), mais ils auraient pu un peu moins ratonner sur la pompe (surtout que ça doit se jouer à peu de choses).

J'ai regardé un peu et en fait il semblerait que la pompe avec levier est moins cher que celle sans levier. J'en déduirais presque que KS à choisi la durabilité plutôt que la praticité car j'imagine que le levier est source de casse. Ou bien c'est une bête question de stock disponible chez le fournisseur, si c'est ça c'est triste.

Edited by genialmaniac

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, genialmaniac said:

Franchement cette s18 a un prix relativement contenu pour ses prestations (1500€), mais ils auraient pu un peu moins ratonner sur la pompe (surtout que ça doit se jouer à peu de choses).

<HS>Le prix de la S18 c'est ~2200 euros. Ça paraît très cher, mais elle les vaut (par contre je ne mettrai jamais une somme pareille dans un engin à moteur thermique)</HS> J'ai surtout l'impression que la pression n'est pas la spécialité de KS et qu'ils passent commande des accessoires avec précipitation. Et si la pompe avec levier était tout simplement plus récente que celle qui n'en a pas ? Du coup, le fournisseur pourrait aussi profiter de KS pour écouler ses stocks.

Edit : cette pompe fait son boulot, mais pourrait mieux faire.

Edited by fr4bd

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit rappel de la structure interne :

Amortisseur.JPG

Là, il manque la valve de chambre négative. Il faut garder en tête cette structure : les deux chambres "à air" dans la partie noire, les deux chambres "à huile" dans la partie jaune. La chambre pneumatique négative a un volume plus petit, et est moins efficace car elle à une surface d'appui plus petite sur le piston. La chambre positive permet d'allonger le piston pour supporter le poids pilote+engin et l'effort antagoniste de la chambre négative.

Il faut donc déterminer la pression de la chambre positive, négative, et l'amortissement (molette). Le levier bloque l'huile qui fait un aller-retour dans la tige centrale : cela fige le mouvement, c'est utile sur un vtt mais ne sert à rien sur une roue. Les deux chambres pneumatiques antagonistes permettent de linéariser le déplacement, de déterminer le sag, de régler la raideur, c'est à dire l'enfoncement supplémentaire pour chaque kg ajouté : c'est un réglage statique, ne pas confondre avec l'anti-rebond qui est un réglage dynamique.
La courbe d'enfoncement ressemble à cette figure (deux exponentielles tête-bêche, un ressort métallique à spires constantes serait linéaire) :

Amortisseur-courbe.JPG)

Un sag (enfoncement) de 20 à 30% est classique, on peut mettre un sag plus petit (ou même nul) si on veut faire des très gros sauts, mais il est quand même préférable de raidir l'anti-rebond dans ce cas, le but essentiel est de ne pas talonner, c'est à dire taper à 100% de débattement.
En changeant les pressions en proportion identique, l'échelle des ordonnées (verticale) est modifiée sans (trop) changer le sag. Par exemple, si vous divisez les deux pressions par deux, un ado de 40 kg obtient ~ le même sag qu'un adulte (attention : il faut tenir compte du poids de la roue). 

Edited by Techos78
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore des infos fort intéressantes sur un sujet encore peu connu, merci @Techos78 ; j'ai encore du mal avec cette notion de sag (enfoncement) : est-elle exprimée en cm (comme le suggère la documentation succincte fournie avec ma S18) ou en % (proportionnel au débattement) ? dans le dernier graphique, le sag est fonction de la force du ressort et du déplacement de l'amortisseur (shock travel), et c'est ce déplacement qui est proportionné (%).

Share this post


Link to post
Share on other sites

En théorie, le sag est exprimé en pourcentage du débattement de la suspension. Mais c'est tordu à vérifier/calculer, donc c'est logique que KS simplifie la vie des clients en indiquant des cm au niveau de la cartouche, surtout que celle-ci a un génial petit anneau plastique...

Il y a fatalement une approximation : le débattement du piston ne correspond pas forcément au débattement total de la suspension, et la cinématique de doubles basculeurs entrecroisés (genre "paire de ciseaux") n'est pas linéaire, peut-être qu'un artiste en trigonométrie pourra tracer ça un jour... ;)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.

keyboard_arrow_up