Jump to content

Pour ne pas abuser sur mon sujet présentation, la suite de mon apprentissage.


Recommended Posts

Après une reprise difficile mais concluante dimanche en fin d'aprèm, j'y suis retourné aujourd'hui, le temps le permettait (pas comme hier ou il pleuvait comme vache qui pisse...), malgré un vent à décorner les ..., on pouvait dire qu'il faisait bon pour un mois de février.

 

Bref trêve de plaisanteries, à peine le pied dessus je me fais alpagué par un curieux, ce qui finalement m'a retiré de la pression, je suis parti direct, je m'entraine à partir et m'arrêter, à monter comme sur les vidéos d'Hirsute, ça commence à rentrer, plus trop de wooble vers la fin, bien détendu ou à peu près. j'ai même réussi à faire un ou deux départ trottinette MAIS je m’essouffle et au bout de 30-35  min j'ai même du mal à monter et partir, en clair j'arrive plus à rien, et en prime ma lombalgie reprend et je couine tout seul comme un con qui souffre du dos.

Vous vous fatiguiez comme ça à vos débuts ? ou bien dois je reprendre le gainage, abdos, superman ? même si c'est un peu tard il le faut pour mon summer body de toute façon. (oui il faut bien se débarrasser de 3 jours de raclette 😔)

Dois je enquiller quelques kilomètres non stop pour vraiment apprendre à faire corps avec le bouzin ?

Je cherche toujours un ou des wheelers/euses pour faire de la rando (et accessoirement finir de convertir madame, je crois même commencer à convertir un collègue au boulot, dommage qu'on ne touche pas de fric en faisant ça). Je suis à Senlis, Oise sud pas loin du Val d'Oise.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Pepper a dit :

Dois je enquiller quelques kilomètres non stop pour vraiment apprendre à faire corps avec le bouzin ?

L'apprentissage, c'est juste ton cerveau qui engrange des sensations d'équilibre, mais pour cela il faut que tu regardes au loin et que tu te détendes.

Alors faire des kilomètres peut aider si tu arrives à te détendre suffisamment...mais peut aussi générer de sacrées douleurs si tu n'y arrives pas.

À toi donc de rechercher la longueur dans la douceur (et pas dans la douleur.). ;)

Link to comment
Share on other sites

Regarder au loin ça c'est pas un souci j'ai tellement l'habitude en moto. Me détendre je pense que je vais y arriver vraiment, quand je serai vraiment en confiance je ne serai pas surpris par des sensations parasites ou des comportements soudain du bouzin dûs à des réactions inappropriés de ma part.

Mais parfois je suis surpris de son assiette sans même que je sois dessus, elle est parfois un peu en arrière ou parfois franchement en avant.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Pepper a dit :

Vous vous fatiguiez comme ça à vos débuts ?

Une fois passée la période apprentissage (où on se fait mal aux jambes en serrant trop), les longues randos font souvent apparaître des fourmillements et douleurs des voûtes plantaires. Il faut apprendre à bouger, en soulevant ou pivotant chaque pied pour faire circuler le sang et limiter l'ankilose.

Mes cessions habituelles font 2 à 3 heures non stop, je suis surpris mais avec les années plus aucun soucis de pieds, peut-être que le corps a aussi appris à câbler les artères différemment. ( ou bien c'est tellement bouché qu'il n'y a plus de différence :D ). Pour le reste de la carcasse, pas de souci... pour l'instant.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

L'épuisement après seulement 30 minutes d'apprentissage est normal. J'ai la petite trentaine et c'était exactement la même chose pour moi !

 

Ça passe assez vite avec le temps et la pratique, pas d'inquiétude 🙃

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

 Bien sûr nous avons tous des contraintes et backgrounds différents et donc chaque apprentissage est donc particulier et unique... ;)

L'une des techniques les plus intéressante est celle du segment A_B. On part d'un point A pour atteindre le point B, d'abord à proximité puis de plus en plus loin et donc avec une vitesse qui augmente pour parvenir enfin à l'équilibre gyroscopique. Mais il ne faut pas perdre de vue que l'objectif à terme est de réaliser qu'on a plus besoin de point B. C'est ce que j'appelle "le déclic" (et qui n'a rien à voir avec Manara) pour lequel seule compte la maîtrise de sa vitesse de croisière et de sa direction...jusqu'à l'infini!  :D Ou alors le bout du parking... :$

Et c'est alors qu'on essaie d'apprendre à tourner...et que les ennuis (re)commencent! xD

Edited by King Size
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

 Bien sûr nous avons tous des contraintes et backgrounds différents et donc chaque apprentissage est donc particulier et unique... 
L'une des techniques les plus intéressante est celle du segment A_B. On part d'un point A pour atteindre le point B, d'abord à proximité puis de plus en plus loin et donc avec une vitesse qui augmente pour parvenir enfin à l'équilibre gyroscopique. Mais il ne faut pas perdre de vue que l'objectif à terme est de réaliser qu'on a plus besoin de point B. C'est ce que j'appelle "le déclic" (et qui n'a rien à voir avec Manara) pour lequel seule compte la maîtrise de sa vitesse de croisière et de sa direction...jusqu'à l'infini!   Ou alors le bout du parking... 
Et c'est alors qu'on essaie d'apprendre à tourner...et que les ennuis (re)commencent! 
L'infini ? Ou jusqu'à la fin de la batterie plutôt non ? .

J'ai réussi à prendre quelques virages hier, me faudrait un big parking pour commencer à faire des huits.

Y a des randos en RP nord ?

Envoyé de mon M2007J3SG en utilisant Tapatalk

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Techos78 a dit :

.

je suis surpris mais avec les années plus aucun soucis de pieds, peut-être que le corps a aussi appris à câbler les artères différemment. ( ou bien c'est tellement bouché qu'il n'y a plus de différence :D ). Pour le reste de la carcasse, pas de souci... pour l'instant.

tu as choppé 1 cm de corne sous la voute plantaire 😅

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Pepper a dit :

L'infini ? Ou jusqu'à la fin de la batterie emoji367.png plutôt non ? emoji28.png.

J'ai réussi à prendre quelques virages hier, me faudrait un big parking pour commencer à faire des huits.

Faire des huit... N'est-ce pas le symbole même de l'infini? :D

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, King Size a dit :

Faire des huit... N'est-ce pas le symbole même de l'infini? :D

C'est pas faux, y'a quelque chose de mystique en relation avec la gyroroue, va savoir.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Pepper a dit :

Vous vous fatiguiez comme ça à vos débuts ? ou bien dois je reprendre le gainage, abdos, superman ? même si c'est un peu tard il le faut pour mon summer body de toute façon. (oui il faut bien se débarrasser de 3 jours de raclette 😔)

oui au début c'est fatiguant pour pas grand chose. Les émotions (peur) y jouent pour beaucoup.  Bui Xuan en parle bien :

Pour Bui-Xuân (1993), cinq étapes jalonnent le curriculum conatif du sujet dans une activité : lors de l’étape émotionnelle, l’émotion prime sur la réflexion alors que la technique est encore ignorée ; lors de l’étape fonctionnelle, le sujet se pose la question de savoir « comment ça marche » et émet des hypothèses plus ou moins justes qu’il met à l’épreuve ; à l’étape technique, le sujet se pose alors la question : « comment font ceux qui réussissent ? » ; à la contextuelle, le sujet peut se décentrer de la simple exécution technique, il s’intéresse au contexte et va complexifier son action ; enfin à l’étape d’expertise, l’expérience du sujet est suffisante pour qu’il puisse exploiter de façon autonome les trois registres à la fois et les coordonner de manière à créer son propre style.

Edited by adri75
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour, avant hier j'ai été en faire sur des routes forestières, d'abord chemin, mais qui s'est révélé tellement troué (oui on est dans l'oise) que c'était presque impraticable et m'a occasionné de nouveau une chute en voulant éviter une branche, et hop de nouveau le genou (qui n'a pas arrêté de me faire mal depuis ma première).

Ensuite route, ultra bosselée (oui on est toujours dans l'oise), résultat je pars, je fais des centaines de mètres et je reviens, tout le temps en wooble, tellement pas stable que j'ai l'impression que mes pieds glissent et que je suis obligé de m’arrêter et remonter jusqu'à me faire mal au dos.

J'en viens presque avec ces woobles et l'absence de progrès signicatifs à avoir peur de monter dessus, et j'en oublie de respirer, jusqu'au point d'être essouflé en un rien de temps. J'en arrive presque à reculer le moment ou je dois en faire car j'appréhende de trop, au point d'en avoir du mal à dormir (je suis coutumier de ne pas dormir, résultat coup de barre à longueur de journée).

Je n'arrive pas à trouver une route forestière lisse ou presque dans mon coin, je sais qu'il faut que ces wooble arrêtent pour que je cesse d'avoir peur.

Est ce que j'écarte trop mes pieds par rapport à la roue ? j'appuie trop sur mes pieds avec mon quintal ? dois je prendre un xanax avant de partir ?

Je n'arrive pas vraiment à contrôler mes virages, sauf a ne pas y penser, ce qui est difficile vu comment je suis tendu.

Mon passé et présent motard explique peut-être la chose, 7 gamelles en 5 ans, toujours sur le même genou et finit par rupture des ligaments croisés. J'ai tellement souffert du genou que je pense que ça doit jouer. J'avais moins peur avant la gamelle d'il y a 10 jours.

Link to comment
Share on other sites

Du bitume en bon état c'est nettement plus adapté que des chemins avec gravillons et/ou trous.

Tu te trouves une impasse suffisamment grande dans une cité pavillonnaire et tu fais tes gammes.

Le nombre de km que j'ai fait dans mon allé de garage est considérable, jusqu'aux huit serrés en marche arrière (pas indispensable à apprendre ceci dit). Avec zéro stress en supplément d'avoir à gérer des imprévus.

Et tu as le droit de faire une pause pour que ton genou aille mieux, tu n'as pas de date butoir pour apprendre

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, edae a dit :

Du bitume en bon état c'est nettement plus adapté que des chemins avec gravillons et/ou trous.

Tu te trouves une impasse suffisamment grande dans une cité pavillonnaire et tu fais tes gammes.

Le nombre de km que j'ai fait dans mon allé de garage est considérable, jusqu'aux huit serrés en marche arrière (pas indispensable à apprendre ceci dit). Avec zéro stress en supplément d'avoir à gérer des imprévus.

Et tu as le droit de faire une pause pour que ton genou aille mieux, tu n'as pas de date butoir pour apprendre

 

100% d'accord avec tout ce qui est dit ici, j'ai suivi le même parcours.

 

il y a 47 minutes, Pepper a dit :

Bonjour, avant hier j'ai été en faire sur des routes forestières, d'abord chemin, mais qui s'est révélé tellement troué (oui on est dans l'oise) que c'était presque impraticable et m'a occasionné de nouveau une chute en voulant éviter une branche, et hop de nouveau le genou (qui n'a pas arrêté de me faire mal depuis ma première).

Ensuite route, ultra bosselée (oui on est toujours dans l'oise), résultat je pars, je fais des centaines de mètres et je reviens, tout le temps en wooble, tellement pas stable que j'ai l'impression que mes pieds glissent et que je suis obligé de m’arrêter et remonter jusqu'à me faire mal au dos.

J'en viens presque avec ces woobles et l'absence de progrès signicatifs à avoir peur de monter dessus, et j'en oublie de respirer, jusqu'au point d'être essouflé en un rien de temps. J'en arrive presque à reculer le moment ou je dois en faire car j'appréhende de trop, au point d'en avoir du mal à dormir (je suis coutumier de ne pas dormir, résultat coup de barre à longueur de journée).

Je n'arrive pas à trouver une route forestière lisse ou presque dans mon coin, je sais qu'il faut que ces wooble arrêtent pour que je cesse d'avoir peur.

Est ce que j'écarte trop mes pieds par rapport à la roue ? j'appuie trop sur mes pieds avec mon quintal ? dois je prendre un xanax avant de partir ?

Je n'arrive pas vraiment à contrôler mes virages, sauf a ne pas y penser, ce qui est difficile vu comment je suis tendu.

Mon passé et présent motard explique peut-être la chose, 7 gamelles en 5 ans, toujours sur le même genou et finit par rupture des ligaments croisés. J'ai tellement souffert du genou que je pense que ça doit jouer. J'avais moins peur avant la gamelle d'il y a 10 jours.

C'est à ce moment précis qu'il faut continuer et que le déclic survient.

La progression dans tous les domaines est tout sauf linéaire.

J'ai l'impression qu'en gyroroue (ça a été le cas pour moi et pour quelques autres personnes que je connais), c'est quand tu as l'impression de ne plus progresser, de ne plus arriver à apprendre, d'avoir envie de revendre ta roue et de passer à autre chose... que le fameux déclic se produit.

Persévère, tu es à l'aube de belles virées pleines de plaisir. Garde ton moral d'acier, espace les séances mais n'arrête pas. Un beau jour sans vraiment savoir pourquoi, tous tes blocages vont sauter d'un coup et tu réussiras à être parfaitement à l'aise et détendu.

C'est assez brutal comme progression à ce niveau là. La veille tu galères à tourner, le lendemain tu fais 10km sans poser un pied à terre. Ça a été mon cas. Je ne l'explique toujours pas... et ça tombe bien, je ne cherche pas à l'expliquer ☺️

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Sur une roue comme la 16S, je trouve que les pads ne servent à rien.

Ce que je peux te conseiller par contre, si tu veux upgrader, ce sont les rallonges de pédales faites par cybertoto sur le forum.

J'en avais acheté pour ma 16S et c'était le jour et la nuit. La roue était beaucoup plus simple à manier et beaucoup plus stable.

Si tu as les petites pédales Kingsong sur ta 16S, les rallonges se fixent directement dessus. Cybertoto les met sur sa 18L/XL. Ça marche très bien sur la 16S !

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, Kromza a dit :

Sur une roue comme la 16S, je trouve que les pads ne servent à rien.

Ce que je peux te conseiller par contre, si tu veux upgrader, ce sont les rallonges de pédales faites par cybertoto sur le forum.

J'en avais acheté pour ma 16S et c'était le jour et la nuit. La roue était beaucoup plus simple à manier et beaucoup plus stable.

Si tu as les petites pédales Kingsong sur ta 16S, les rallonges se fixent directement dessus. Cybertoto les met sur sa 18L/XL. Ça marche très bien sur la 16S !

Écoute ça tombe bien que tu en parles car justement j'ai vu avec lui pour en commander la semaine prochaine. Si ça me facilite la vie et me permet de me détendre au point de kiffer à mort alors c'est de l'argent utilement dépensé 😂

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, Kromza a dit :

Sur une roue comme la 16S, je trouve que les pads ne servent à rien.

Ce que je peux te conseiller par contre, si tu veux upgrader, ce sont les rallonges de pédales faites par cybertoto sur le forum.

J'en avais acheté pour ma 16S et c'était le jour et la nuit. La roue était beaucoup plus simple à manier et beaucoup plus stable.

Si tu as les petites pédales Kingsong sur ta 16S, les rallonges se fixent directement dessus. Cybertoto les met sur sa 18L/XL. Ça marche très bien sur la 16S !

Tu as essayé les pads ? J'ai du mal à freiner fort

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.

arrow_upward