Jump to content
Esprit Roue

Koxx

Membres
  • Content Count

    206
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Koxx last won the day on August 11

Koxx had the most liked content!

Community Reputation

133 Excellent

1 Follower

About Koxx

  • Rank
    Rang 2

Informations générales

  • Localisation
    Paris
  • Genre
    Homme

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. On est bien d'accord. Mais comment trouver les arguments qui ont été utilisés pour arriver à l'état actuel ? Tout ce que j'ai pu trouver de mon coté, pour la descente à 20km/h, c'est la grogne de concitoyens auprès de députés locaux vis-a-vis de la sécurité sur les trottoirs. Ces arguments ont gonflés (médias), et certains députés se sont emparés du sujet lors du vote de la LOM pour baisser de 25 à 20 (en justifiant que l'allemagne et la belgique sont a 20 ... lol). Pour le 25km/h, nos EDPM ne sont pas réceptionnés / homologuables (faute de norme adéquate). La conséquence de cette absence de réception, c'est qu'ils ne peuvent pas dépasser 25 km/h en europe. La faute incombe en partie aux fabricants qui auraient du faire du lobbying pour créer une nouvelle norme équivalente au 50cc pour les EDPM. Pour le reste, c'est le ministère de l'intérieur qui est à l'oeuvre, et plus particulièrement la département de la sécurité routière. Et ils ont beaucoup calqué sur le vélo, et sont aller "au plus simple" en modifiant les articles du code de la route en ajoutant "EDPM" aux catégories déjà existantes pour les vélos ou cyclos. Il reste des exceptions (qui sortent du cadre des vélos): - amende classe 5 (1500€ + tribunal police + casier judiciaire) pour absence de bridage (pour le débridage des VAE, ce n'est pas clair / pour le déridage de 50cc, c'est amende classe 4) - le hors agglo (pas compris d’où ca sort). Pour revenir à ma question initiale, c'est comment comprendre d’où sortent ces 2 points avant même la première réunion prévue avec le ministère ?
  2. petite précision, les vélos doivent respectés des normes, ils sont homologués, et ils passent des tests (idem pour les VAE) https://www.velofcourse.fr/velo-materiel/velo-norme-homologation-securite-uci-afnor/
  3. elle vient d'ou exactement ton info ?
  4. sinon, le tambour frotte a l'interieur de la roue (en tout cas chez moi)
  5. et pour le moment, plusieurs d'entre nous sont en vacances loin de paris. Donc, pour les rendez-vous, c'est pas possible avant 7/8j.
  6. bah, la : et la : http://www.anumme.fr et la : https://www.facebook.com/groups/loimobilite/ et la : https://www.facebook.com/anummefr/ on a demandé un rdv au ministre de la transition écolo (& transport), pas de réponse pour le moment on a un rdv de calé avec le ministère de l’intérieur lmi-septembre.
  7. c'est très étrange ... "Il vient d’être notifié à la Commission européenne et sera présenté au Conseil national d’évaluation des normes (CNEN) puis au Conseil d’État " sauf que pour la commission européenne, ça a été publié en mai déjà : https://ec.europa.eu/growth/tools-databases/tris/fr/index.cfm/search/?trisaction=search.detail&year=2019&num=198&mLang=FR en tout cas, j’espère que rien n'est validé/vérouillé...
  8. il faut se méfier de l'argument "plus de vitesse = plus de sécurité" ou "le différentiel de vitesse apporte de la sécurité" : 1- les vélos roulent entre 10 et 30km/h par exemple (avec une pleine vitesse moyenne à ~20km/h) : http://www.sortirdeparisavelo.fr/blog/2017/10/a-quelles-vitesses-roulent-les-cyclistes/ 2- je n'ai trouvé AUCUNE étude qui prouverait que le différentiel de vitesse est un facteur d'insécurité. Si vous trouvez une étude sérieuse sur le sujet, je suis preneur. Sans une étude sérieuse, c'est très difficile de tenir un argument comme celui là... même si je comprend l'argument, j'ai moi même changé de trot pour pouvoir rouler a 45 et être dans le flux.
  9. comme j'ai déjà pu le dire ici ou la, au dessus de 25 km/h, c'est impossible actuellement. pour aller au delà de 25 en Europe, il faut : - une réception européenne des véhicules (en france: DREAL), avec des caractéristiques qui correspondent à une réglementation européenne ou francaise - une norme (en france: AFNOR) - une homologation des véhicules avec des tests liés à la norme (en france: DREAL/UTAC) Il faut donc bosser sur une norme EDPM "rapide" 0-45 au plus vite, et travailler avec le gouvernement pour qu'ils soient d'accord et que la réglementation suive ! Pourquoi 0-45, car c'est celle qui semble le plus atteignable pour être proche des cyclomoteurs catégorie L1e-B.
  10. eux: bah on va voir ! mais tout ne parait pas perdu sur ces 2 points. bridage par construction: oui, c'est bien chiant aussi. Il faut qu'on arrive à négocier au moins 2 ans de transition, comme ça on travaille sur une réglementation & norme 0-45. télépéage : heuuuu
  11. point 1 & 2, on est d'accord. pas de soucis. point 3, en fait, si je me souviens bien, ça sera déjà le cas par dérogation possible de la mairie "grâce" à la LOM. mais, pour moi, il est clair qu'on pourra pas aller au delà de cette possibilité vu tous les problèmes actuels.
  12. On l'avait raté, mais l'article sur l'asso est sorti dans le journal "Le progres" (journal de la région Lyonnaise) https://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-lyon-metropole/2019/07/20/la-micomobilite-electrique-desormais-defendue-par-l-association-anumme quelques approximations faites par le journaliste (20km/h décret vs LOM, association de propriétaires...), mais c'est pas trop mal !
  13. on verra bien effectivement on essaye aussi d'aller voir le ministère de la transition écolo...
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.