Aller au contenu
Esprit Roue
Unalyn

Journal d'une wheeleuse

Messages recommandés

Coucou tout le monde !!!

 

Grand moment d'émotion, j'ai enfin reçu aujourd'hui ma 1ère roue, une ninebot C+. Ne sachant pas si ça allait me plaire, j'ai préféré partir sur du pas cher (dsl pour les puristes, ou ceux qui ne partagent pas mon point de vue =P ).

 

Jour 1 : 15/10/18

Ce soir en rentrant du boulot, je tente ma 1ère approche avec la bête. Après avoir protégé la roue, l'avoir regonflée et vérifié le niveau de batterie, c'est parti !

Pied d'appel sur la roue, l'autre au sol, je fais quelques mouvements circulaires... Elle ne fait pas exactement ce que je voudrais, mais ça s'améliore au bout de quelques rotations.

J'avais lu qu'il ne fallait pas monter sur la roue desuite, qu'il fallait d'abord s'entrainer à monter/descendre, mais l'envie a été trop forte de voir ce que ça faisait. Ouh pinèse ! on dirait que je suis sur une lame de rasoir, j'ai pas d'équilibre latéral (merci le mur), c'est une vraie catastrophe. Et puis la question fatidique : Comment on fait pour descendre ? Je tremble comme une feuille ! Rolala ! Bref ! je descends tant bien que mal (merci la sangle qui m'a aidée à retenir la roue).

Une fois au sol (saine et sauve) je décide de revenir aux fondamentaux (merci Hirsute pour les tutos) !

Je monte et descends plusieurs fois, cet exercice marche vraiment bien, mais je suis encore loin d'être à l'aise pour l'instant.

Etant donné que c'est le 1er jour, j'ai le droit de m'autoriser des folies ! Je remonte dessus et tente d'avancer. C'est très sacadé ... Puis c'est mieux, ça devient plus fluide ! C'est chouette dis donc ! Heureusement quand même que j'ai le mur pour maintenir la trajectoire !

Puis d'un coup, je penche mon corps en avant, et je trouve que j'ai une meilleure stabilité, j'arrive même à faire 3 mètres sans me tenir ! un véritable exploit !

Jusque là, j'appuyais sur le bout des pieds en me tenant droite. Erreur ! Se pencher en avant fonctionne bien mieux !

Au bout d'une demi-heure, et après une belle suée, je décide d'arrêter là pour ce 1er jour. Je trouve que je me suis pas trop mal débrouillée, je m'attendais à bien pire, et je suis pleine d'espoir pour la suite ! Va falloir trouver une solution pour cet équilibre latéral, ça m'inquiète un peu.

Vivement demain soir pour continuer mon apprentissage ! D'ailleurs, demain au programme c'est essayer le départ trottinette ! Je pars de 0, je ne peux donc que m'améliorer !

 

N'hésitez pas à me donner votre avis sur mon avancée, tous les conseils sont bons à prendre !

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Unalyn a dit :

ça m'inquiète un peu

Mais non, ça va venir progressivement

Persévérance, Protection et Prudence 😉

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Unalyn a dit :

Va falloir trouver une solution pour cet équilibre latéral, ça m'inquiète un peu

Comme sur un vélo, à faible allure c'est compliqué, mais c'est un problème qui va se régler tout seul.

 

Il y a 3 heures, Unalyn a dit :

tous les conseils sont bons à prendre !

Protèges poignets = protection minimale.   Plus c'est mieux.

 

3 mètres, bravo! Faire de la roue est beaucoup plus simple que la première impression qu'on en a alors courage 😉

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Unalyn a dit :

Vivement demain soir pour continuer mon apprentissage ! D'ailleurs, demain au programme c'est essayer le départ trottinette ! Je pars de 0, je ne peux donc que m'améliorer !

N'hésitez pas à me donner votre avis sur mon avancée, tous les conseils sont bons à prendre !

BRAVO ... continuez comme ça c'est parfait, et surtout... même quand vous semblerez bien maîtriser une action, restez prudente et maîtrisez votre vitesse en toutes circonstances ! 

Bon courage

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La 9bot C+ est une bonne roue, excellent choix. Elle est solide et tolère bien les chutes, inévitables lors d'un apprentissage. Sa seule fragilité concerne a priori la poignée, qui prend du jeu ou bien casse lors des portages (saisir au plus proche de l'articulation). Quand je parle de chute, c'est la roue qui se couche, un débutant ne tombe pas (trop), du moins au début. Attention aux coups de pédales dans les chevilles.

Ceci dit, il faut éviter absolument de taper un mur (la coque et/ou les capteurs n'apprécient pas), et il ne faut pas coincer la roue (contre un mur, dans un trou...) car l'électronique peut lâcher.

Tes progrès sont rapides, je suppose que tu es jeune, je peux te dire qu'en tant que vieux chnock je n'ai pas traversé mon garage à ma première séance...

Comme cela été dit, cela va venir "tout seul" avec la pratique. De préférence des petites séances, le corps intègre automatiquement les réflexes nécessaires, il faut juste un peu de temps.

Quand tu commenceras les balades, sur revêtement dégradé il faudra garder les jambes légèrement pliées, les roues suspendues n'existent pas encore... Mon conseil habituel : garder le corps le plus symétrique possible, pieds au même endroit, jambes de raideur identique, car lors d'un choc en roulant l'effet gyro de la roue transforme la différence de pression sur les pédales en louvoiement.

Généralement un débutant ressent une instabilité latérale à moyenne et haute vitesse, c'est normal (manque d'expérience, appréhension, fatigue, mal aux pieds...). Cela s'estompe mais peut nécessiter quelques semaines. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour vos encouragements !!!

Je prends bonne note d'être patiente et de persévérer. La persévérance ça va, mais la patience c'est pas vraiment mon fort ... Peut-être qu'avec la roue ce sera différent. Dans tous les cas, je ne compte pas lâcher mon objectif d'y arriver !

 

Jour 2 : 16/10/18

Je commence dans le garage pour revoir un peu les appuis. Je pensais me retrouver au niveau d'hier soir en arrêtant, mais que nenni ! j'ai l'impression de reprendre depuis le début. J'arrive pas à monter dessus, je tremble comme une feuille, j'ai peur ! Bref la cata ! c'est mal parti pour ce soir !

Je décide de changer de décor, je sens que le garage ne va pas me réussir cette fois-ci, j'ai besoin d'air !

Je pars donc sur les dalles qui font le tour de ma maison. Le mur sur la gauche me rassure. Je prends appui dessus pour démarrer. Je me lance et ça va mieux, je fais quelques mètres en me rattrapant au mur de temps en temps. Il faut que je me recentre parfois sur la position (mon corps part en arrière et j'appuie avec les pointes au lieu de me pencher en avant) et sur le fait de regarder au loin et pas 1 mètre devant.

Je positive quand même en me disant que je me sens un peu plus stable même si je vacille beaucoup, et que j'ai besoin du contact du mur pour rester dans la bonne trajectoire.

Comme prévu, je tente le départ trottinette. J'essaie 7/8 fois, je fléchis, petite impulsion, atterrissage sur la pédale, mais je n'avance pas. Je n'arrive pas à trouver le truc pour avancer en même temps, sans tourner du côté du pied d'appel ... Bon ... j'abandonne cet exercice pour ce soir, je vois pas d'évolution pour l'instant, je retenterai demain et je reprends mes longueurs le long du mur.

J'alterne avec le pendule pour assimiler l'inclinaison du buste. J'y arrive, ça me remonte le moral et me fait gagner en confiance.

Je me sens pousser des ailes, et je prends la décision de tenter des exercices dans ma rue. Les arbres sur les trottoirs sont à environ 3/4 mètres l' un de l'autre. J'essaie les départs arrêtés depuis un arbre jusqu'à un autre. Sur 20 essais, j'ai dû en réussir 5 ou 6, les autres ont complètement raté, je vous laisse imaginer le tableau lol

Après toutes ces émotions, je décide d'arrêter là pour ce soir, je suis en nage.

Demain après-midi je ne travaille pas, je devrais normalement être plus en forme pour l'apprentissage !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jour 3 : 17/10/18

Avant toute chose, je mets les protèges tibia, j'ai très mal, et je crois que je n'arriverai à rien si je continue à avoir cette douleur au niveau des tibias.

Je refais des longueurs sur les dalles le long des murs de la maison + exercices du pendule. Je trouve de + en plus de stabilité, mais je me rends compte que je penche du côté du mur. Je ne suis donc pas du tout droite. Ça va pas...

Je demande de l'aide à mon homme. Il me maintient de l'autre côté, et j'essaie de me redresser. Je m'aperçois que j'étais vraiment penchée...

Nous faisons plusieurs tours de maison. Au début, je lui tenais le bras et m'aidais du mur pour me rattraper, puis à la fin, je lui tenais la main et ne touchais plus le mur, sauf pour les virages.

Je lui propose d'aller dans la rue pour faire de grandes lignes droites.

Malgré l'appréhension, j'essaie de me détendre, et j'arrive au bout d'un moment à rouler, droite, en lui tenant uniquement le doigt.

Après 1h de transpiration intensive, 2 coups de pédale dans les chevilles et 1 coup sur le talon d'achille, je décide d'en rester là pour ce soir.

 

Jour 4 : 18/10/18

Mon dieu qu'elle a été longue cette journée au boulot, j'avais qu'une envie, c'était rentrer chez moi pour faire de la roue ^^ ça y'est je crois que j'ai attrapé le virus !

Protèges-tibia en place (ça va mieux, mais c'est toujours un peu douloureux)

Nous repartons dans la rue (je dis nous, pcq je l'ai convaincu de m'aider dans mon apprentissage tant que j'aurais besoin de le tenir. Ah les femmes et leur pouvoir de persuasion, n'est-ce pas !)

Début laborieux, toujours la trouille de me lancer, mais je sais que c'est temporaire, ça me le fait à chaque fois.

Petit à petit, je prends de l'assurance et je me retrouve à lui tenir le doigt. Bon hier, j'en étais là. Il faudrait que j'essaie de le lâcher ce doigt, surtout que parfois il ne me sert à rien. Mais des fois, heureusement qu'il est là aussi ... Je tente de le lâcher qq secondes, mais je le reprends aussi vite. J'essaie de trouver l'équilibre qui me manque, je joue avec les bras, les pieds, le corps, ... bon ok pour le style on repassera, ça ressemble à du smurf robotisé, j'ai peut-être lancé un style qui sait ... Mais il y a toujours ce doigt ... Allez, je vais y arriver, je suis déterminée !

J'ai toujours été du genre "je tente et on verra bien", marre de ce doigt donc je me lance, je pars dans tous les sens, je me redresse, mes bras font de grands arc de cercle, je crois que je ressemble à une éolienne !!! Mais le principal est là : ça y'est, j'ai l'équilibre ! et toute seule ouiiiiiii  !!!

Je m'arrête plus, je roule, les virages sont difficiles, mais j'y arrive. C'est fantastique ce sentiment de liberté, j'adore ! ça me rappelle le ski ! la vitesse me grise, faut que je me calme, je suis loin de maîtriser l'engin.

ça suffira pour ce soir, je suis ravie d'avoir autant progressé.

Malheureusement tout n'est pas rose. J'ai de grosses lacunes, comme le démarrage.

Je n'arrive pas à monter "gracieusement" sur la roue, je monte "lourdement" dessus quand je m'aide d'un poteau. Quant au départ trottinette, je n'y arrive pas du tout. En faisant l'exercice ma roue va droite, mais je n'arrive pas à garder l'équilibre quand je pose le 2ème pied dessus. Je me doute que ça va venir avec de la persévérance et les exercices, mais je me trouve en retard par rapport au reste.

Si vous avez des conseils, n'hésitez pas.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Unalyn a dit :

Protèges-tibia en place (ça va mieux, mais c'est toujours un peu douloureux)

Il faut trouver les protections adaptées à la morphologie, afin de diminuer les douleurs, voire les supprimer

Quant à la progression, il ne faut pas être trop pressé, ça va venir de toute façon, dès lors qu'on est persévérent 😉

Modifié par minch
  • J'aime 1
  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...si je t'en donne un c'est le suivant: si tu fais de l'auto formation uniquement donc sans quelqu'un qui pratique pour te conseiller sur le tas alors filme toi, le débrifing perso permet de voir pleins de défauts que tu ne peux pas traduire uniquement par ton ressenti...et faut persévérer 😉

 

Modifié par Marco73
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On est un peu tous passés par là. Moi c'était il y a un an.

J'ai aussi appris tout seul. Quant à moi, j'allais sur un grand parking vide. Ça permet d'éviter de ce préoccuper de ce qu'il y a autour. Les premières heures, comme toi, incapable de rester sur la roue même quelques secondes. Ensuite arrive une phase ou on tient sur la roue (victoire !!!!) mais on ne choisit ni sa vitesse ni la direction. Il faut donc de l'espace et porter des protections !!!! Coudes, genous , protège-poignets et le casque (qui sera inutile - sauf s'il te sauve la vie). Et les protèges tibias mais c'est plus du confort. S'il ne fait pas trop chaud, des gants sont utiles car tu risques quand même te te ramasser sur les mains et les protège-poignet n'évitent pas forcément les égratignures (c'est du vécu).

Fait attention à ton environnement, en tombant la roue peut aller loin et faire des dégâts.

Mais au bout du compte que du bonheur !

Modifié par Joe Bix
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un grand merci pour vos conseils.

Je ne connais personne qui fait de la roue, du coup j'apprends par moi-même en essayant d'appliquer du mieux possible les tutos youtube ou les conseils que je lis sur ce forum.

Pour l'équipement, normalement j'ai tout, sauf les gants. Je vais les commander, vous avez raison. Ils me protègeront non seulement du froid, mais aussi des égratignures si je tombe.

 

Jour 5 : 19/10/18

La semaine est enfin finie, je peux profiter pleinement de la roue.

Ce soir je suis crevée, mais j'ai envie de rouler. En + il ne pleut pas donc il faut en profiter. Allez hop direction la rue, ya personne le soir, c'est parfait.

Je commence bien, je monte moins lourdement sur la roue. Ah ! ça c'est une bonne nouvelle !

Mais je tiens pas toute seule, aïe... C'est fou comme à chaque nouvelle journée, je repas en arrière dans l'apprentissage. On dirait que les acquis de la veille n'ont jamais existé. Ça revient au bout de qq minutes heureusement. Je me détends, je prends une grande inspiration, puis au bout de qq mètres ça va mieux, je deviens autonome.

Je me sens pas bien sur la roue ... J'ai mal aux pieds ... Rapide analyse de la position ... J'appuie beaucoup sur les pieds et j'ai le popotin en arrière ... mmmm ... ça va pas ça ...

Hop hop hop faut que je me ressaisisse !!! C'est le bassin qui contrôle l'accélération, pas les pieds. Je me remets dans l'axe et ça va mieux. J'essaie de ne pas laisser s'instaurer de mauvais placements. Demain je filmerai mes prouesses (ou plutôt mes défauts) pour voir ce qui ne va pas, comme me l'a conseillé @Marco73

Je me promène dans le quartier, j'arrive à tourner, le style n'y est pas vraiment, mais je me débrouille toute seule.

Par contre, dès que je vois des phares au loin, ou un passant, je perds mes moyens. Je manque d'assurance. Allez ! Il faut persévérer !

Qui a dit que c'était un loisir de fainéant ? Je suis en sueur et j'ai mal partout ... Même aux triceps ... (quel rapport ? mystère ...)

J'ai fait 10 km ce soir, j'arrête là. D'ailleurs je viens de m'apercevoir que je sais bien freiner, m'arrêter et poser le pied par terre calmement. Super !

Vivement demain !!!

 

 

Modifié par Unalyn
  • J'aime 1
  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo pour ton journal !

Les premières heures en roue sont toujours un peu difficiles, et tellement pleines de sensations que tu ne les oublieras jamais. J’ai appris seul, comme toi. Ce n’est sans doute pas le plus facile des apprentissages, mais il n’en est pas moins formateur. 

Pour ce qui est du temps pour dompter la bête, ne t’inquiète pas, tout va bien. Chacun et chacune va à son rythme.

Ne t’inquiète pas non plus de ressembler à une éolienne (là tu m’as bien fait rire, mais on a tous fait ça !), car bientôt c’est toi qui produiras du vent par ton passage en roue…

Le démarrage m’avait aussi posé problème dans les premiers temps, Je pensais aussi pouvoir réaliser facilement le départ trottinette. Celui-ci n’est venu que bien plus tard, en fait dès que j’ai réussi à maîtriser le un pied ce qui est logique puisque l’appui de la jambe sur ce type de démarrage est le même qu’en one foot.. J’ai donc d’abord cherché à démarrer à partir de l’arrêt (sans me tenir évidemment).  Cela a été difficile jusqu’au moment où j’ai compris (plus d’un mois après) la petite astuce pour y arriver à tous les coups. Je l’ai bien détaillée ici dans mon journal :

https://www.espritroue.fr/topic/1868-journal-dun-apprenti-wheeler/?page=2&tab=comments#comment-37343

En tous cas protège-toi. Casque et protège-poignets sont à mon sens l’équipement minimum.

Encore bravo pour ton apprentissage !

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Youpi !

Dès que tu tiens sur la roue, le roulage progresse très vite. A ce stade là, il faut pour progresser s'astreindre à continuer les exercices. Rouler le moins vite possible en est un bon. Ensuite démarrer, s'arrêter, démarrer, s'arrêter...poser le pied à chaque fois. Et ça va venir. Je te recommande d'avoir au moins 200 km de promenade dans les pieds avant de te lancer dans un parcours utilitaire (ville, métro, voitures autour) et à ce niveau là tu sentiras encore le besoin de progresser. Hirsute a raison : l'apprentissage du 1 pied (des deux côtés !) et de la marche arrière sont deux utilitaires plus que précieux pour la maitrise. Mais c'est encore plus long et ça ne viendra pas sans exercices dédiés.

On t'a déjà dit pour les protections !

Modifié par Joe Bix
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

24/10/18 :

Plusieurs jours sont passés sans que je vienne vous faire un retour sur mes progrès (car progrès il y a, oui oui oui !). Il est temps de rattraper le retard.

Tout va bien, j'ai fait de la roue tous les jours, surtout dimanche où j'en ai fait 3h (il faisait très beau, j'en ai bien profité).

Je maîtrise le départ avec appui (mur, arbre ou poteau), je m'arrête proprement, et je suis capable de rouler en ligne droite sans gesticuler dans tous les sens, d'ailleurs le temps de l'éolienne me semble bien loin maintenant.

En ce moment, j'essaie de parfaire les virages et le départ trottinette.

Pour les virages, c'est pas très gracieux. J'applique la technique du regard-épaules-bassin-jambes-roue, mais ça fait des graaaaaands virages, pas du tout serrés. Bref, je ne m'inquiète pas, ça va venir, comme le reste.

Quant au départ trottinette, j'y arrive une fois sur 5. Comme pour les virages, je compte bien y arriver aussi.

Je suis ravie, ça me plaît toujours, je suis autonome, je me balade dans des zones plus ou moins dégagées de ma ville, et j'essaie de changer régulièrement d'itinéraire pour me confronter à de nouvelles difficultés et ainsi sortir de ma zone de confort.

  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mercredi après-midi je décide de faire de la roue. Il fait beau, il fait chaud. Je m'équipe des protections comme d'habitude (pour rappel, j'attends la livraison de mes gants, il ne me manque que ça). Mais je le sens pas, j'appréhende, ... comme une intuition... Allez ça va passer, il en faut bien plus pour m'empêcher de rouler !

Départ arrêté nickel, je m'élance ... j'ai la trouille, je suis crispée, j'arrive pas à me détendre ...

1er virage difficile mais ça passe.

2ème virage ... catastrophe ! j'arrive pas à tourner, je me penche comme je peux et là je sens le déséquilibre, donc je préfère descendre de la roue (heureusement je n'allais pas vite). La roue va pour se coucher, j'approche ma main pour la rattraper et là ... (mode "gourde on") je la rattrape par ... le pneu ...

Comme à son habitude, la roue s'emballe dès qu'elle ne touche plus le sol.

J'ai 2 doigts qui se retrouvent coincés dans la roue qui tourne à toute vitesse ...

Grosse douleur ... peau + chair arrachées et surtout une grosse frayeur !!!

Désinfectant + cicatrisant + pansement ... pour l'instant, je ne peux pas plier les 2 doigts, mais c'est rien de grave, il faut que ça cicatrise.

Conclusion : quand on le sent pas, il ne faut pas y aller !!! Et mettre des gants !!!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 20/10/2018 à 11:52, Unalyn a dit :

j'apprends par moi-même en essayant d'appliquer du mieux possible les tutos youtube

J'ai fait pareil, c'est juste plus long que si tu étais accompagnée

il y a 30 minutes, Unalyn a dit :

il faut que ça cicatrise.

Aïe, bon rétablissement et bon courage pour la suite

Modifié par minch
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aie, pas glop cet incident @Unalyn. Je te souhaite une bonne reprise , et le coté positif de cet incident c'est que ca ajoute une petite cicatrice de guerre a ton palmares de wheeleuse. On a tous les notres, personne n'a appris sans se chopper un bleu, une égratignure, une douleur tendineuse, etc ...  Y a milles et un moyen de se faire bobo quand on débute et on a chacun expérimenté un certain nombre d'entre eux. Pour ma part j'ai pas fait le coup de la main sur la roue mais j'ai pris quelques coups de pédale sur l'arrête du tibia aux début et ça fait bien couiner.

Dès que tu peux essaie de trouver d'autres wheelers on apprends des tas de trucs en discutant avec d'autres pratiquants, perso çà m'a vraiment fait progresser lors des débuts.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coucou les gens !

Mes doigts vont mieux, ça cicatrise doucement, mais je me suis vraiment pas ratée... :/

J'ai passé 3/4 jours sans faire de roue. Il faisait froid et en plus j'avais très mal aux doigts.

Quand je suis remontée sur la roue, et après qq minutes de tâtonnement, je me suis sentie clairement plus à l'aise (on dirait que cette petite pause m'a fait du bien)

J'en ai fait tous les jours depuis. J'essaie de changer de parcours pour me confronter à plus de difficultés.

Bilan :

Départ sans appui : réussi 3 fois sur 5

Départ trottinette : pas encore réussi, mais j'y travaille.

Virages : maîtrisés grâce à l'exercice des 8. ça y'est j'ai trouvé le truc !

Je serre encore un peu trop la roue entre mes mollets, ils sont douloureux malgré les protèges-tibias, mais je commence à me détendre (du moins je m'y oblige)

Voilà où j'en suis. Je prends du plaisir, mes déplacements me paraissent plus simples, je stresse moins.

C'est que du bonheur !

Par contre, mon conjoint a décidé d'apprendre avec moi. On a une roue pour 2, et ça commence à devenir pénible d'alterner.

J'envisage de commander une nouvelle roue pour qu'on puisse en faire à 2 en même temps.

Je pense prendre la inmotion V8.

Concernant la ninebot C+ je dois la regonfler à chaque sortie. Est-ce que ce sera pareil pour la V8 ?

Qu'en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

Perso ! Je suis beaucoup plus débutant que toi ! Mais regonfler ta roue à chaque sortie je pige pas la raison une roue doit rester gonflée Si c’est pas le cas c’est qu’elle est crever. Les experts t’en diront peut-être plus que moi.

Modifié par grattounet
  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Unalyn a dit :

je dois la regonfler à chaque sortie

Crevaison lente, chambre à air poreuse ?

Plus facile qu'un changement de chambre, il y a le produit préventif, voire la bombe anti-crevaison (attention, elle peut colmater la valve à la longue...)

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.