Aller au contenu
Esprit Roue

koto

Membres
  • Compteur de contenus

    1 075
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    18

koto a gagné pour la dernière fois le 27 octobre

koto a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

311 Excellent

2 abonnés

À propos de koto

  • Rang
    Rang 4

Informations générales

  • Localisation
    Sucy-en-Brie, France
  • Ville
    Sucy-en-Brie
  1. Aujourd'hui, sur le bitume un peu humide et un temps froid, je tourne à gauche à un carrefour et hop petite glissage et je me trouve par terre (aucune douleur/blessure). Je venais à peine de partir de chez moi et je ne me doutais pas du tout que le sol pouvait être glissant. L'erreur était d'avoir tourné en inclinant la roue. En cette période, il faut plutôt prendre le réflexe de tourner plutôt à plat en s'aidant des épaules et des hanches. C'est endroit que je connais très bien... Il ne faut jamais baisser la garde... Riche de cette expérience, j'ai roulé tout en douceur pour aller au travail ce matin. Boulevard des maréchaux à Paris, sur les grands trottoirs, je vois bien que c'est glissant. Je croise un gars en V8 qui me semble bien prudent aussi. Je rencontre peu de vélos et de trottinettes par rapport à d'habitude...
  2. Le tuto de la semaine

    J'ai la même expérience que toi et même en marche avant, je me suis entraîner au début dans mon garage en démarrant contre un mur en regardant loin devant et j'essaie de me lancer pour aller tout droit et rejoindre l'autre mur en face. Pour la marche arrière, au début il faut vraiment être sûr que c'est dégagé derrière et regarder doit et loin devant soi tout en allant vers l'arrière. C'est comme ça qu'on arrive à rester un peu sur la roue tout en reculant au début. Quand on commence à savoir rouler un peu en marche arrière, dès qu'on tourne un peu la tête pour regarder en arrière on se déséquilibre. Mais comme d'habitude, il faut faire, faire et refaire pour y arriver. Personnellement, je n'ai pas travaillé les virages et les 8 dans un grand espace comme un parking. J'ai appris dans ma cour alors c'était un peu difficile car dès le départ il a fallu faire des virages plutôt serrés pour commencer. Comme pour la marche avant, je pense que c'est plus facile d'apprendre dans un endroit très dégagé. On peut retrouver les mêmes problématiques que pour la marche avant sauf que c'est un peu moins naturel la marche arrière... Une chose est sûre, il n'y a que ceux qui travaillent qui y arrivent :-)
  3. A quand les suspensions sur nos roues?

    Je n'y connais rien du tout mais instinctivement je me dis qu'il faudrait que l'amortisseur ne réagisse que quand le choc dépasse un certain seuil pour ne pas rendre le pilotage plus flou en effet. Comme je n'y connais rien, est-ce que quelqu'un peut expliquer un peu le principe, les contraintes, etc... d'un système d'amortissement ? (c'est juste pour la culture)
  4. Coup de stress dans la ville

    Comme quoi, le moins stressant reste quand même les pistes cyclables qui ne sont pas proches de la route..
  5. Coup de stress dans la ville

    Le problème c'est que comme je n'avais pas spécialement envie de traîner alors j'ai choisi la route plutôt. Ce n'est pas la première fois que je fais ça mais aujourd'hui c'était un peu pénible. Comme quoi, c'est ton choix qui est le plus rassurant encore @Jimi00. C'est toujours quand on est le moins disponible pour la roue qu'on fait les plus mauvais choix :-( Ca m'apprendra...
  6. Réaction des personnes

    Y a-t-il un rapport quelconque entre apple et la gyroroue ?
  7. Réaction des personnes

    Aujourd'hui un monsieur m'a posé une question surprenante:"Votre machine là, c'est apple qui l"a inventé ?" ... Je suis resté un peu bloqué car très surpris avant de pouvoir lui répondre :-)
  8. Depuis le temps, j'ai l'impression d'avoir un minimum de maîtrise et d'assurance pour pouvoir rouler assez sereinement en ville. Comme je l'ai dit par ailleurs, il faut se méfier d'une baisse de vigilance quand on commence à être un peu à l'aise. J'ai du faire une course à Paris aujourd'hui. J'ai fait en gros, Parc Montsouris vers Gare Saint-Lazare à Paris et ce en passant par Denfert-Rochereau et Place de la concorde. J'ai senti un certain niveau de stress tout au long du trajet. J'ai senti le danger un peu partout autour de moi. Il faut dire que d'habitude quand je vais à Paris en roue j'étais dans un état d'esprit de celui qui veut profiter de la roue. Cette fois-ci je devais juste y aller car j'avais une course à faire. Les comportements des vélos qui ne s'arrêtent pas aux feux me stressait. Une voiture s'est trop approchée de moi par l'arrière. Sur les trottoirs, j'avais un peur que les piétons se comportent mal sous les échafaudages car les passages sont serrés. Des scooters se mettaient trop près de moi au feu rouge. Un vélo passe à gauche d'un bus tandis que je reste derrière le bus. J'ai peur que le vélo tombe ou soit heurté par le bus. Il y a des taxis qui se rapprochent trop de moi (je roule dans le couloir de bus qui est aussi autorisé pour les cyclistes). Quand quelqu'un me stresse un peu derrière je trouve que ma roue n'avance pas assez vite, etc... Je n'ai pas trop fait de longue distance ces derniers temps. Je n'ai pas non plus roulé dans une grande ville. J'ai surtout roulé dans ma cours... Peut-être que les habitudes se perdent très vite... Donc pour être en forme, il faut peut-être rouler, rouler, encore rouler et toujours rouler... Il faut être totalement disponible pour la circulation et la roue quand on monte sur une roue. Ce sont des évidences mais quand on utilise la roue comme un outil on peut avoir une perte de vigilance... Expérience enrichissante...
  9. Le tuto de la semaine

    J'ai souvent écrit que la marche arrière ne sert pas à grand chose... Cependant, aujourd'hui je me fais plaisir à simplement faire des marche arrières dans mon jardin. Il y a une sensation sympathique et un peu étrange... C'est un peu dépaysant... C'est marrant .... Dans en mode moyen de transport ça ne sert peut-être pas trop mais en mode pur plaisir, évasion, etc... c'est sympa.
  10. Le tuto de la semaine

    ça ne me semble pas sonner très bon ce que tu dis là car pour traverser une route, si on est prudent, il faut attendre que le feu passe au vert pour les piétons (mais tu ne traverses peut-être pas sur un passage piéton avec des feux). Et puis, normalement il faut partir derrière les piétons mais pas devant eux et surtout, on ne fait pas marche arrière s'il y a des piétons derrière soi car les piétons ne s'attendent pas du tout à ça et probablement tu ne verras pas très bien ce qui se passe derrière toi surtout si tu sens l'urgence de faire marche arrière... A mon avis, il ne faut pas faire ce genre de truc car c'est plutôt dangereux. Pour monter les trottoirs en marche arrière, il suffit de rouler et faire attention à ne pas tomber... comme en marche avant.. mais en marche arrière ;-) Evidemment, c'est quelque chose d'inhabituelle donc ce n'est pas si simple... Si tu as une machine puissante alors c'est plus simple mais si ce n'est pas le cas ce sera bien plus compliqué...
  11. Réaction des personnes

    Le vélo est un objet familier donc les gens ont déjà des réflexes et des habitudes sur leur comportement. Il y a des gens en roue qui font n'importe quoi aussi. Ceci dit, tu as raison, on voit beaucoup de vélos faire ce que tu dis en île-de-france aussi. Récemment, en sortant du travail le soir, alors que j'étais en voiture à un endroit assez étroit, un vélo, piéton, moto, etc... m'a dépassé par la gauche. J'avais très peur pour lui car c'était assez serré... oups, c'était une roue: une gotway mcm4... à 18h il faisait nuit déjà et le gars n'avait même pas de phare qui permet de bien voir. Il y avait pas mal de voitures, des bouchons donc les voitures étaient assez proches les uns des autres, etc... J'avais un peu peur pour lui, j'avais peur de l'écraser, etc...
  12. Le tuto de la semaine

    Oui, la marche arrière est effectivement quelque chose de très perturbante. Au début, en commençant à reculer un peu, je me suis rendu compte que mon cerveau ne connaissait pas du tout ce genre de sensation. Le corps ne se tient pas du tout comme il faut. On ne comprend rien du tout. L'apprentissage est bien plus dur que la marche avant. Cependant, on sait déjà faire de la marche avant. On ne part pas tout de fait de rien en réalité... Et puis, il faut continuer patiemment, répétant, répétant et répétant les exercices... Et puis on commence à sentir les progrès,...Et puis ça commence à rentrer, etc... Et puis finalement, on y arrive... La série de vidéo d'apprentissage de l'américain "Marty" nous montre ses progrès lors de son apprentissage... Alors persévère, courage !
  13. Vos problèmes sur Tesla ?

    on a l'impression que tu as les alarmes désactivées.
  14. Vos problèmes sur Tesla ?

    et tu avais le tilt-back à 27 km/h ? Et donc tu l'as senti ?
  15. Vos problèmes sur Tesla ?

    Normalement, si tu actives toutes les alarmes et que tu mets le tilt-back à 27 km/h alors le premier alarme arrive à une vitesse inférieure à 27 km/h, le 2ème un peu après (mais toujours < 27 km/h), la 3ème sonne encore plus proche de 27 km/h et à 27 km/h le tilt-back arrive.
×