Aller au contenu
Esprit Roue

alricha

Membres
  • Compteur de contenus

    433
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

115 Excellent

À propos de alricha

  • Rang
    Rang 2
  • Date de naissance 05/03/1970

Informations générales

  • Localisation
    Le Vésinet
  1. Nous avons essayé Loomo, le mi-robot mi-gyropode par Segway Robotics Loomo a un beau potentiel, il a été conçu par Segway Robotics, l’entreprise américaine rachetée en 2015 par le leader chinois Ninebot. Nous avons pu le tester au CES 2018. Quand nous avons reçu le Xiaomi Ninebot Plus chez FrAndroid, j’avais été étonné par ses fonctions logicielles. Il était capable de nous suivre en portant des sacs. Évidemment, ces fonctions restaient limitées, dans le sens où c’était tout simplement un gyropode dont la fonction est de nous transporter. Au CES 2018, Segway Robotics (et donc Ninebot) a présenté Loomo. C’est en quelque sorte la nouvelle version du Ninebot Plus, avec un côté robot bien plus développé. Il me suit et semble me reconnaître Comme son grand frère, Loomo est capable de me suivre, ça fonctionne bien, sans que je sache s’il est capable de me reconnaître (Segway m’assure qu’il peut me reconnaître avec un système de reconnaissance faciale avancé). Cela serait dommage qu’il suive un inconnu. Avec son apparence de robot (il a des petits bras), il intègre une fonction « avatar » sur l’application dédiée pour utiliser le robot comme une sorte de robot de téléprésence que vous pouvez contrôler à distance. Vous pouvez également utiliser l’application pour demander à Loomo de communiquer à distance (voix, image ou vidéo). En gros, Loomo fait office de caméra de sécurité mouvante, c’est le cas d’à peu près tous les robots que l’on connaît. C’est ce que l’on appelle les robots domestiques connectés. Enfin, Loomo reste un gyropode (que l’on appelle vulgairement hoverboard) qui peut rouler jusqu’à 18 km/h environ (7 km/h en mode robot). Ce beau bébé pèse 19 kilogrammes, et l’autonomie annoncée est de 2 heures en mode Segway et 9 heures en mode robot (batterie de 329 Wh). Il est fort probable que le Loomo soit également commercialisé par Xiaomi, l’entreprise chinoise a travaillé avec Segway et Ninebot. C’est également le cas d’Intel, d’ailleurs le Loomo intègre un processeur quadricœur Intel Atom Z8750 accompagné par 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage interne. Comme nous l’avons dit plus haut, il dispose d’un écran LCD (4,5 pouces), d’une caméra 1080p, de nombreux capteurs pour se déplacer sans heurter quoi que ce soit et de micros pour la reconnaissance vocale. D’ailleurs, il intègre la caméra Intel RealSense qui permet la détection de la profondeur, la reconnaissance faciale et le suivi des personnes. Un produit excitant Loomo est une addition plutôt excitante lorsqu’on le compare aux robots habituels exhibés au CES 2018. Il est différent parce qu’il est mobile, pourtant Loomo a également les mêmes capacités d’IA (dont du machine learning et de la reconnaissance vocale/visuelle), des commandes vocales, et une personnalité selon son fabricant. Il sera disponible cette année pour un prix entre 1000 et 2000 dollars, c’est un produit en cours de développement qui a été présenté au CES.
  2. KS18L

    Une jante ajourée ce n'est pas dangereux quand on fait du hors piste ? Exemple, La branche qui vient se coincer dedans... et paf le vol plané assuré ! Peut être bête comme remarque... Mais je la fais quand même :-)
  3. Mobilisation pour une législation

    À partir de quelle date pensez-vous prendre en compte dans votre questionnaire, les retours que les différents wheelers ont pu faire dans ce topic ? De ce que j'ai pu lire dans les différents échanges, les wheelers ne souhaitent pas avoir à faire un choix binaire. Si vous souhaitez nous représenter auprès des pouvoirs publics et de ce fait donner une vision juste et réel des attentes des usagers, il serait bon de prendre déjà en compte les souhaits de la communauté. Comme je l'ai déjà indiqué plus haut dans ce topic, j'estime que ce questionnaire n'est pas un document sur la base duquel il est possible d'argumenter et surtout de négocier. Demander aux gens de voter, c'est bien, prendre en compte leurs remarques, c'est mieux. Je ne pense pas être le seul à attendre que vous fassiez une modification du questionnaire afin de prendre en compte nos avis. Encore une fois j'adhère totalement à votre démarche auprès des pouvoirs publics, mais je ne souhaite pas à répondre tant que les choix resterons binaire et restreint.
  4. Mobilisation pour une législation

    Le port du casque est indispensable m^me a petite vitesse ou pour de petits parcours (à mon avis). Lors d'une précédente chute dû à un jogger qui m'a poussé, ma tete a heurté un poteau... sans casque a aurait pu faire mal. J'étais à 5 kmh au moment de le croiser. Lui perdu dans sa musique avec son casque et en train de faire un sms sur son tel. Par ailleurs, j'ai équipé mon casque actuel avec un système BT de casque de moto. Il me sert essentiellement pour les retours audio sur ma vitesse , distance, etc et les infos gps pour m'éviter d'avoir un tel à la main. Je l'utilise à l'arrêt pour des appels, et il me sert à mettre un fond musical léger parfois. Il ne me coupe pas du monde extérieur et n'a jamais empêché concentration, au contraire puisque j'ai les infos importantes en retour audio. Rien à voir avec des casques audio ou des oreillettes. Si je n'y avais plus droit, ce serait un gros point négatif.
  5. Mobilisation pour une législation

    Je suis sur android et je ne connai pa cetteppiction, mais j'ai déjàun compteur gps sur ma montre mais tellement peu lisible et pratique, du fait de la taille de l'écran, et impossible à mettre au dessus de ma veste en hivers. Ca ne me sert qu'en été
  6. Mobilisation pour une législation

    chez Ninebot c'est fonction de ton appareil et de ton compte nécessaire pour utiliser la première fois ton gyropode. Sur les roues Ninebot je ne sais pas si c'est la même chose. Si je revends mon Ninebot mini Pro qui a plus de 2500 km à un débutant il devra faire la phase de "rodage" pour débrider l'appareil normalement.
  7. Mobilisation pour une législation

    En phase avec toi. C'est certain... aucun wheeler ne mettra pieds à terre pour enclencher un bouton de bridage en passant de la route ou piste cyclable, à un trottoir. Encore, avec une commande à distance mais bon. Si les constructeur nous pondaient un afficheur à distance avec la vitesse (à sangler autour du poignet par ex) avec des commandes à distance pour les lumières et limitateur de vitesse...
  8. Mobilisation pour une législation

    Je ne vois pas en quoi une plaque ne serait pas envisageable. Cela permet reconnaitre une roue et son propriétaire en cas d'infraction, de délie de fuite après un accident, etc... Les limitations... Il s'agit plus d'un bridage sur les premiers km non débridables afin qu'un débutant n'ailles pas faire du 30 kmh après avoir essayé 2h. Il y a sur le Mini Pro une limitation de vitesse sur le premier km, puis sur les 10 suivant, avant de débrider la machine.
  9. Mobilisation pour une législation

    Ca ne se fera malheureusement pas sans concessions. Alors autant qu'elles viennent des wheeler plutôt qu'elles nous soient imposées. Il faudrait que certaines soient imposées aux constructeurs pour fiabiliser leurs engins... De vrais tests, des matériaux de qualité, des équipements de visibilité et pas que des gadgets lumineux, une fiabilisations de leurs composants, qu'on puisse rouler sous la pluie avec toutes les roues, une véritable information sur les performances et limites des roues, etc...
  10. Mobilisation pour une législation

    J'utilise un système de compteur de vitesse GPS bryton accroché à ma roue ou mon gants ( au choix) mais dans mon post précédent je parle d'un système embarqué dans la roue ( pas d'un système ou application tierce).
  11. https://www.lesnumeriques.com/robot/ces-2018-loomo-mi-gyropode-mi-robot-quand-segway-rencontre-wall-e-n70155.html Un hoverboard hybride d'un nouveau genre Publié le 09/01/18 à 17h43 Drôle de robot. Drôle de Segway. Loomo est les deux à la fois. Un compagnon au quotidien que l'on peut enfourcher pour une petite balade. Si la tête de Loomo pivote, ses bras, eux, ne sont pas articulés. Segway-Ninebot avait présenté ses robots personnels pour la première fois en 2016. Depuis, ces prototypes ont beaucoup évolué, si bien qu'au CES 2018, l'entreprise présente le Loomo, dont la commercialisation auprès du grand public est sur le point de démarrer. Son concept n'est pas forcément facile à résumer. Pour schématiser, il s'agit d'un gyropode hybride capable de se transformer en robot lorsque l'on en descend ; il reprend donc le savoir-faire de Segway en matière de déplacement urbain tout en y ajoutant une nouvelle dimension grâce à la robotique. Malheureusement, nous n'avons aucune idée du prix auquel le Loomo sera vendu. Dans la pratique, le Loomo est donc avant tout un petit Segway, qui fonctionne comme un hoverboard doté de deux grosses roues. Au centre, sur pivot, sont montés un écran et des haut-parleurs qui tournent lorsque l'on descend de l'engin pour lui donner l'allure d'un petit robot domestique. Le robot peut alors suivre son propriétaire de manière autonome, prendre des photos à la demande et fonctionner comme n'importe quel robot compagnon, assurant des missions de présence et de surveillance. Si Segway-Ninebot s'est évertué à donner une personnalité au Loomo pour le rendre attachant, l'entreprise l'envisage surtout comme un auxiliaire de vie, capable d'aider ses possesseurs au quotidien. Il est par exemple décrit comme capable de véhiculer une personne jusqu'au supermarché, avant de pouvoir être utilisé pour transporter ses courses jusqu'à son domicile. D'ailleurs, une seconde version baptisée Loomo Go, visant les entreprises et officialisée l'été dernier, est en développement. Sur celle-ci pourra s'adapter un chariot pour améliorer la capacité de chargement. Autre déclinaison, le Nimbo est, lui, un dérivé entièrement pensé pour assurer des missions de sécurité et de surveillance. Le Loomo tourne sous Android, ce qui devrait permettre à ses développeurs et à des tiers d'imaginer pour lui de nouvelles fonctionnalités au fil du temps. Quant au matériel qui l'anime, il s'agit d'un processeur Intel Atom S8750 avec 4 Go de mémoire vive et 64 Go d'espace de stockage, sans oublier bien sûr les très nombreux capteurs qu'il embarque et une caméra 1080p. Même si le concept du produit est intéressant, difficile de dire pour l'heure s'il répond effectivement à une véritable demande du marché pour un robot domestique capable de transporter ses "maîtres". ➜ CES 2018 : toutes les annonces en direct de Las Vegas
  12. Mobilisation pour une législation

    Petit complément... A ce jour on parle de limitation de vitesse sur les trottoirs à 6 kmh... ok... comment fait aujourd'hui un wheeler pour savoir à quelle vitesse réelle il roule ? Je ne connais aucune roue qui permette de savoir facileent à quelle vitesse on est. Sauf via l'application, mais rouler avec un téléphone à la main pour vérifier sa vitesse ? Euh...... Pourquoi ne pas proposer que les roues soient toutes équipées de système permettant de savoir a quelle vitesse on roule (par pallier par exemple... 6kmh, 15, 20, 25 etc... système sonore par bip ou une voix Pourquoi ne pas proposer un brevet avant de lacher un wheeler dans la nature, les revendeur auraient un business à mettre en place, les wheeler serait coachés et formés... Bridage des roues pendant un certain nombre de km par les constructeurs (comme le fait Ninebot) pour ne pas lacher un débutant avec une vitesse max disponible dès le début Mise en place de système de signalisation et de visibilité par les constructeurs ou distributeur Port de protections, assurance obligatoire, etc... L'idée étant de rassurer et de s'assurer que les wheelers Bref... plein d'idées, possibilités, pour sécuriser et rassurer. Sur votre sondage @Mobilityurban proposez des choix, des orientations, voir ce que les wheeler veulent ou sont prêt à accepter... Pas juste un choix binaire !
  13. Mobilisation pour une législation

    Absolument pas en phase avec ce discours ! Dans une négociation on ne se ferme pas les portes dés le début, c'est se tirer une balle dans le pied... L'idée st de trouver le meilleur arrangement en mode win-win. Si on rentre en négociation en disant d'entrée de jeu que l'on veut se limiter aux trottoirs ou à la route ou aux pistes, etc.. c'est perdu d'avance. Si j'en crois ce que j'ai lu on est encore dans une phase où les décisions n'ont pas été prises. Se fermer des opportunités est suicidaire. Dans votre discours vous partez perdant en disant "si on n'a pas le choix" alors quel est le moins mauvais choix ... Ce n'est pas la bonne démarche désolé. Pourquoi n'est-il pas plutôt envisagé d'avoir "tout" mais avec certaines restrictions (vitesse minimum et maximum suivant les zones, zones interdites, immatriculation pour retrouver le pilote , verbalisation possible en cas d'infractions, assurances obligatoires, etc...) Bref j'adhère à votre initiative mais pas à la démarche...
  14. Mobilisation pour une législation

    Par chez moi, ville parc, les trottoirs sont défoncés à cause des racines des arbres, à la limite de l'impraticable parfois. A pieds pas de soucis, en vélo c'est faisable, mais en trot ou roue c'est ingérable à + de 4/5 kmh voir parfois obligation de passer au trolley... ou sur la route qui elle est entretenue. Il me parait irréaliste de nous imposer un seul type de voie... Et quid de l'intérêt d'un véhicule electrique si c'est pour aller sur un trottoir à la vitesse d'un piéton ? On parle ici d'engin de déplacement, pas d'assistance au déplacement pour personnes à mobilités réduites.
  15. Rendez votre casque plus "smart"

    On est là aussi pour partager les bons plans ;-) Rien à ajouter sur retour de tests. L'appareil est juste excellent. Juste que le cable de recharge propriétaire n'est une bonne idée, car impossible de faire une charge rapide l'appareil celui-ci avec par exemple une batterie externe durant une pause quand on a oublié le dit cable à la maison... grrr Pour le reste que du bon !!!
×