Jump to content

Le salut du Wheeler


Ice
 Share

Avé César 🖖  

20 members have voted

  1. 1. Le salut entre wheelers a disparu

    • Oui
      6
    • Non
      14


Recommended Posts

Posted (edited)
Il y a 20 heures, Sardanapale a dit :

Ça a des vrais freins,

Oui une trotinette peut avoir des "vrais" freins. 

Explique moi, comment fais-tu pour mettre des "vrais freins" sur une gyroroue sans te casser la figure ?

Tu te demandes aussi pourquoi les roues ne sont pas de meilleure qualité  ? trop de plastique pour toi.

Parce que la qualité  , ça  pèse lourd. Coller un pack batterie est moins lourd que de le carenner  et visser par exemple.

Edited by elric
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 15 heures, elric a dit :

Oui une trotinette peut avoir des "vrais" freins.

Explique moi, comment fais-tu pour mettre des "vrais freins" sur une gyroroue sans te casser la figure ?

Meilleurs algos, meilleurs pneus, un simple frein à tambour (pas besoin de disque) asservi à la mobo, qui vise donc à freiner plutôt qu'à simplement forcer le moteur à l'envers pour récupérer la poussée en batterie.

10-15% de batterie en moins ? Max. Distance de freinage ? Sans doute très sensiblement moindre à "haute" vitesse. Il faudrait faire des tests.

  

Il y a 15 heures, elric a dit :

Tu te demandes aussi pourquoi les roues ne sont pas de meilleure qualité  ? trop de plastique pour toi.

Pas que. Du bon plastique (emboîtement correct, vis plates systématiques, washers où ils sont attendus, etc) serait déjà un bon début. Payer 2000 balles une coque emboîtée avec le cul, percée de vis à bois, sans rondelles ni spacers où il en faudrait, sans contrôle de la tension de vissage, avec des éléments qui se baladent dès l'achat sur quasiment toutes les roues par simples vibrations en usage normal (on ne parle pas d'un objet de 20 à 40 kilos amené à se prendre des chocs violents, ce que sont par essence toutes les roues), c'est pas mon délire. Et qu'on ne me dise pas que la "finition begode" est nécessaire pour raisons d'optimisation de poids : c'est de la merde, tout le monde le sait, tout le monde le voit, et leurs roues sont pas moins lourdes que la concurrence.

Quand le rim de la V12 pète parce qu'il est trop light, à tel point qu'ils en font tout un foin quand ils corrigent ça sur la HT (en prenant soin de le foutre en orange, pour bien attirer l'attention dessus), c'était pour gratter combien ? 40 grammes ? 80 ? Sur une roue de 30 kilos ? La belle affaire... La vérité, c'est que des défauts de conception MAJEURS se trouvent sur quasiment toutes les roues, alors même qu'elles sont vendues à prix d'or. Cela s'explique par le fait que c'est un marché de niche, disposé à tout accepter parce qu'il est composé de véritables passionnés magnanimes, et pas pour des considérations de poids. Je ne connais pas un seul secteur industriel de masse qui se satisferait des standards pratiqués par les plus grands noms de l'euc.

Sans même entrer dans la question de la conception, les finitions qu'on se tape sur des jouets à 2000 boules quand c'est pas plus... c'en est quasi-comique. Quand l'un d'eux, par miracle et au terme de plusieurs années de R&D incrémentale, arrive à intégrer un putain d'écran 4" tactile, couleur, qui marche à peu près et qu'on peut lire en plein jour sans qu'il prenne la flotte (pour l'instant, inmotion), c'est limite si la communauté brûle pas un cierge. L'écran en question, acheté au paquet de 1000 en Chine, je doute qu'il coûte plus de 3€, sur un produit à 2500. C'est quoi, le gain de poids de l'écran d'une Sherman, qu'il faut replastifier pour qu'il ne se noie pas ? Ou d'une Begode T3, complètement illisible, impossible à personnaliser et moche, par rapport à un écran de 4" tactile, à peu près réactif, d'une luminosité correcte, et intégré proprement ?

Et tout est comme ça... Les nouvelles roues coûtent le prix d'une bécane d'occase, et TOUT part en guenille au bout de 2 chutes. Le plastique comme l'écran, les axes comme les MOSFETS, les garde-boues comme les couvre-prises d'alimentation, les trolleys comme les powerpads fournis d'origine. Cite-moi une seule roue du marché qui n'ait pas présenté à sa sortie (batch 1, day one) au moins 3 défauts manifestes de finition qui seraient évidents pour le dernier des profanes.

  

Il y a 15 heures, elric a dit :

Parce que la qualité, ça  pèse lourd. Coller un pack batterie est moins lourd que de le carenner  et visser par exemple.

Pas si lourd que ça, va. La guerre contre le poids a bon dos, surtout à une époque où les roues grossissent de 5 kilos par an. Une plaque en alu avec 6 vis pour tes batteries, ça pèse 200-300 grammes de plus qu'un double face éclaté. Sur une roue qui sort à 25-30 kilos de nos jours en moyenne, c'est pas le problème.

Non, je dois être obtus sur ce coup, mais on me fera pas avaler que l'incurie grossière des constructeurs de roues tient à la guerre contre les kilos superflus. La vérité, c'est qu'il y a un foutage de gueule patent, qui ne me semble tout simplement plus justifiable aux échelles de prix demandé. Quand j'achète un vélo, des rollers, une trottinette, une caméra, un clavier, même des gyroskates, ils tiennent pas avec du scotch et des vis à bois foutues en biais. Ce truc ne passe que parce que le devoir de consommateur n'est pas assuré par la communauté, qui est restée coincée sur un logiciel expérimental de pionniers qui kiffent leur vie. Ce serait acceptable si les roues étaient un jouet à 400-500 boules. Mais pas quand les nouvelles coûtent 2 SMIC et qu'on essaie parallèlement de les faire passer pour des moyens de transport viables et amenés à se démocratiser dans le futur.

À mon humble avis, bien sûr, hein ? Chacun se fera son opinion...

Edited by Sardanapale
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Une roue est en équilibre. Elle ne peut tout simplement pas freiner s'il n'y a pas un contre poids (ton corps) qui contrebalance le freinage. Si la roue freine au delà, c'est toi qui va freiner avec ton visage sur le bitume.

En ce qui concerne le prix : oui c'est cher. Mais ce n'est pas juste parce qu'il y a des gens prêts à payer.

C'est surtout parce que la R&D n'est pas amortie sur des millions d'exemplaires, contrairement à tous les autres moyens de locomotions que tu cites.

Si tu veux t'en persuader tu fabriques une roue de super quaité à moitié prix. Qui sait, peut-être feras-tu fortune ?

Tu veux un exemple avant de te lancer dans le business ? prends celui des Mia (feu la marque de voitures électriques Françaises).

C'étaient les voitures idéales, bien mieux pensées que celles qui étaient sur le marché. Elles allaient l'innonder car elles étaient au "juste prix". Au final la plupart sont tombées en panne en quelques mois.

Les autres avaient des problèmes de fuites, entre autre.

Les pannes venaient tellement rapidement qu'il leur fallait les réparer sous garantie... C'est ce qui a précipité la marque vers la faillite.

Et pourtant elles étaient fabriquées à coup de subventions... Donc même ceux qui n'en ont pas acheté les ont payées...

 

Après, je dis ça, mais je serais ravi qu'une boîte Française fasse mieux que les autres, donc je serais très content si tu réussissais.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Effectivement à plus de 2000 € une monoroue, la qualité et la robustesse devraient être au rendez-vous. Bon après, on connaît le pays de provenance. D'ailleurs, j'hésite à racheter une monoroue à 3000€ ou plutôt un scooter 125 électrique à 6000. On commence à  rentrer dans du grand n'importe quoi avec les nouveaux tarifs des monoroues. De plus c'est pratiquement impossible à revendre. A moins de la brader. Je viens de vendre ma tesla pour 500€. 

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Le 14/05/2022 à 10:13, indy49 a dit :

Une roue est en équilibre. Elle ne peut tout simplement pas freiner s'il n'y a pas un contre poids (ton corps) qui contrebalance le freinage. Si la roue freine au delà, c'est toi qui va freiner avec ton visage sur le bitume.

Précisément. D'où l'impérieuse nécessité d'avoir de meilleurs algos et un freinage relié à la CM : il faut que les roues commencent à être un peu moins cons, en repoussant l'utilisateur vers l'arrière au rythme d'un vrai freinage. Toutes les roues savent faire un tilt-back, non ? Donc toutes peuvent freiner fort et te repousser vers l'arrière pour équilibrer. C'est de ce côté-là qu'il faudrait chercher.

  

Le 14/05/2022 à 10:13, indy49 a dit :

En ce qui concerne le prix : oui c'est cher. Mais ce n'est pas juste parce qu'il y a des gens prêts à payer.

C'est surtout parce que la R&D n'est pas amortie sur des millions d'exemplaires, contrairement à tous les autres moyens de locomotions que tu cites.

Qu'est-ce-que je disais d'autre, quand je disais que ça tenait au fait qu'on vendait minimum 75 trottinettes pour chaque roue ? Le truc, c'est que ça marche dans les deux sens, quand tu inities un mouvement de démocratisation : si tu baisses pas les prix pour que les gens s'y mettent, personne s'y met et les prix restent haut donc personne s'y met, et ainsi de suite. À un moment, il faut bien qu'un constructeur se mette à proposer une entrée de gamme, s'ils veulent en vendre : qui d'autre qu'un passionné ou un retraité se dirait qu'entre un vélo d'occase, une trottinette à 500 boules, ou un scooter/moto à 5000, ce qu'il lui faut, c'est une roue suspendue à 3500€ ?

 

Le 14/05/2022 à 10:13, indy49 a dit :

Si tu veux t'en persuader tu fabriques une roue de super quaité à moitié prix. Qui sait, peut-être feras-tu fortune ?

Certainement pas. Mais j'ai toujours trouvé faible l'argument "Si tu peux pas le faire tout seul, c'est que c'est impossible, sale crache-dans-la-soupe". Avec ça, on aurait pas plus d'avion que de beurre au cul. Je suis pas une grosse marque chinoise, je suis pas dans le capital risk, j'ai pas des centaines de millions du marché des trott ubérisées pour ma R&D, et j'ai pas les qualifs techniques pour le faire. Mais j'ai du mal à prédire un bel avenir (comme mode de déplacement, je précise, je parle pas comme jouet-pour-riche ou sport à sensations) à un objet qui coûte le prix d'un scooter d'occase, ou le prix de 4 trottinettes électriques neuves, quand il est seulement incapable de freiner vite en ville et qu'il laisse l'impression qu'en shootant dedans au repos tu peux le péter. Ou qui casse son axe si tu passes mal un trottoir. Ou qui peut se couper alors que t'es à 40 km/h juste parce que des mosfets ont été choisis à l'économie. Ou qui...

Edited by Sardanapale
Link to comment
Share on other sites

Cependant beaucoup de roues n'ont pas de soucis particuliers.  Concernant le freinage, on achète en connaissance de cause. On s'adapte à  son environnement. C'est extrêmement compact, donc super pratique dans la circulation. 100 kms par semaine dans Paris, et c'est vraiment le top. Y a eu un effet de mode en 2016. Depuis, aussi bien pour les monoroues que les trottinettes,elles sont moins nombreuses sur la voie publique. 

La raison ? Des moyens de locomotion pratiques mais dangereux.  Les prix qui ne cessent d'augmenter.  On se rapproche de plus en plus des prix des premiers modèles de scooters électriques. 

 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Sardanapale a dit :

Précisément. D'où l'impérieuse nécessité d'avoir de meilleurs algos et un freinage relié à la CM : il faut que les roues commencent à être un peu moins cons, en repoussant l'utilisateur vers l'arrière au rythme d'un vrai freinage. Toutes les roues savent faire un tilt-back, non ? Donc toutes peuvent freiner fort e

Un tilt-back ne freine pas ni ne repousse en arrière.

Un tilt back ne fait que rendre la position inconfortable pour inciter à freiner.

Dans le cas du freinage d'urgence, tu sais déjà que tu dois freiner.

 

Pour le reste, justement, Mia a eu plein de financements, et s'est vautré.

Il ne suffit pas d'avoir du cash pour réussir. Heureusement, sinon les petites-gens ne pourraient jamais monter de startup et devenir millionnaires.

Pour ce qui est du volume de ventes : Il n'y a pas beaucoup de clients de gyroroues parce que ça demande un investissement en temps. Ma 1ère roue je l'ai achetée très peu cher. Elle ne roulait pas vite, mais je voulais voir si j'arrivais à gérer ce truc. Quand j'ai réussi, j'ai changé de gamme.

Mais combien franchissent le 1er pas ? La 1ère roue ce n'est pas un problème de prix, mais plus la peur de l'inconnue (et de l'équilibre).

Et pour ceux qui n'ont pas peur (j'en connais), ils se prennent pour des cadors et reviennent sur le plancher des vaches un peu trop vite à leur goût.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 3 heures, indy49 a dit :

Un tilt-back ne freine pas ni ne repousse en arrière.

Non, ça ne freine pas. Et si : bien sûr, que ça te repousse en arrière. Quand tes pédales s'inclinent, à force équivalente, ta position se décale vers l'arrière.

  

Il y a 3 heures, indy49 a dit :

Un tilt back ne fait que rendre la position inconfortable pour inciter à freiner.

Dans le cas du freinage d'urgence, tu sais déjà que tu dois freiner.

Oui. Et donc ? La seule existence du tiltback, des paramètres d'inclinaison des pédales à l'accélération et au freinage, montre bien que la roue sait asservir l'angle des pédales. Objecter à l'idée d'un vrai frein que la position du gars risquerait d'être trop en avant et déséquilibrerait la roue est donc parfaitement imbécile : la roue peut efficacement, comme elle le fait au tiltback ou quand tu changes ton angle d'accélération, donner suffisamment d'angle aux pédales pour t'assister pendant le freinage pendant qu'une mâchoire viendrait mordre le tambour.

Le fait qu'au tiltback, la roue ne le fait pas brutalement (puisqu'elle vise à t'informer, et non à combattre ton effort) ne veut pas dire qu'elle ne peut QUE t'informer. Elle a la force de toute ton inertie giratoire, laquelle est considérable (tout particulièrement si tu es en position d'attendre un freinage d'urgence) pour lever les pédales contre ton poids. Prétendre que ça ne t'enverrait pas le cul en arrière est juste idiot...

  

Il y a 3 heures, indy49 a dit :

Pour le reste, justement, Mia a eu plein de financements, et s'est vautré.

Il ne suffit pas d'avoir du cash pour réussir. Heureusement, sinon les petites-gens ne pourraient jamais monter de startup et devenir millionnaires.

La majorité des "petites gens" ne devient pas "millionnaire de start-up". Certains y parviennent, c'est une très faible minorité. Objecter à mes arguments, nécessairement débattables mais cohérents, que j'ai qu'à le faire moi-même parce que des petites gens deviennent parfois, dans 0.01% des cas, millionnaires sans capital initial avec une startup, c'est dire à quelqu'un qui se plaint de n'avoir que 8€ en poche pour finir sa semaine qu'il est pauvre en vain, que le ticket de loto coûte 2 balles et qu'il y a plusieurs gagnants par mois. À quoi riment ces arguties, si tu veux être pris au sérieux ?

  

Il y a 3 heures, indy49 a dit :

Pour ce qui est du volume de ventes : Il n'y a pas beaucoup de clients de gyroroues parce que ça demande un investissement en temps.

Je ne le crois pas. Je pense qu'il n'y a pas beaucoup de clients de gyroroue pour deux raisons principales :
1°) Ça a l'air beaucoup plus dangereux que ça ne l'est, parce que la communication autour de cet objet est particulièrement stupide. La vérité est que la roue est globalement à peu près aussi dangereuse que n'importe quel EDPM et assimilable quand on ne cherche pas à faire le con, du solex au vélo, du roller à la trottinette électrique. Parce que 95% du danger, c'est d'être limité à une vitesse autour de 25 sans coque au milieu de bagnoles inattentives et qui pèsent 1 tonne 5. Le danger est donc assez uniformément distribué sur tout ce qui n'atteint pas facilement le 70 à l'heure et n'a pas de carrosserie. Mais les gens pensent que c'est plus dangereux, car ils croient que le risque vient de l'équilibre de la gyroroue, ce qui n'est quasiment plus un problème.
2°) C'est un mauvais rapport qualité-prix, et même sans rien connaître à la roue, les gens le voient et le sentent. Comme jouet, ils trouvent que c'est cool (les hoverboards se sont vendus comme des petits pains). Mais quand on leur montre un vieux truc tout éraflé en plastoc mal fini, avec un écran de nokia 3310 qui affiche un Begode tremblotant et illisible parce qu'il vient de pleuvoir, il suffit de leur dire que ça vaut 3000 balles pour qu'ils se barrent. Et on perd donc 95% de la capacité d'appel de ce moyen de locomotion, qui est que c'est fun. La transition jouet/véhicule se fait pas parce que ça a les finitions et les défauts d'un jouet, tout en coûtant le prix d'un véhicule. Le destin et le succès de la roue ne se conçoivent que dans l'inverse : Montre aux gens qu'on peut le fabriquer aussi bien et avec autant de soin qu'un vrai véhicule (un vélo d'occase, pas besoin de penser à une Ducati), et que ça a le côté fun et pas trop cher d'un gros jouet, et tout le monde s'y met.

  Pour ce qui est du temps, je ne suis pas sûr de ce que tu veux dire. N'importe quel couillon qui sait déjà conduire en ville peut se déplacer correctement en gyroroue au bout de 2 jours. C'est inférieur au temps nécessaire à prendre en main un skateboard, ou un scooter, ou une moto, ou une bagnole, ou même des rollers (utilisés pour se déplacer en ville). Tous les objets précités se vendent sans difficulté. Mais ils se vendent avec une qualité de conception et de production correcte, et à un prix en rapport avec ce qu'ils offrent fonctionnellement. Tant que le seul moyen de rationaliser l'achat d'une roue est de dire "Oui, mais tu comprends pas, c'est trop cool, niveau sensations : ça sert à rien de comparer le coût/bénéfice comparé à celui d'un petit scooter. Faut pas comparer, c'est un autre paradigme", les seuls gens qui t'écouteront seront des passionnés. Et les passionnés d'un véhicule émergent, ça fait un bon marché de niche, mais c'est pas la grande consommation.

Il y a 3 heures, indy49 a dit :

 Ma 1ère roue je l'ai achetée très peu cher.

Temps béni, aujourd'hui largement révolu : ça fait 2 semaines que j'essaie d'acheter une roue très peu chère sans en trouver. Et je le fais avec les standards les plus bas qui se puissent concevoir pour un marché amené à conquérir le tout-venant : j'en ai fait 8 heures en tout, et je n'ai essayé qu'un seul modèle de roue (largement limitant pour mon gabarit, et technologiquement très dépassé, puisqu'il s'agit d'une V10F).

Quelqu'un qui veut se mettre au jeu vidéo peut s'acheter une switch qui marche bien pour 200 balles. Là, pour quelqu'un qui veut l'équivalent (la merde des débuts qu'on prend à pas cher sans même savoir si on devra pas revendre et acheter dans 3 mois), la roue, c'est pas 200 balles mais 800. On est donc dans les conditions typiques d'un marché de niche pour passionné : avec un billet d'initiation à ce prix, c'est plus comme la VR. Et si aujourd'hui tout le monde joue aux jeux vidéo, quasiment personne ne joue en VR. Les sensations sont là, mais quand tu dis à un mec que pour commencer à peine à réaliser le potentiel du truc, sur du matos de merde, il en est de sa poche sur un demi-SMIC, tu l'as perdu.

Edited by Sardanapale
Link to comment
Share on other sites

Note bien que je ne m'appuie sur le tiltback que comme l'un des NOMBREUX moyens d'assurer un freinage d'urgence en maintenant un équilibre. On peut en imaginer 100 autres. Par exemple, un simple powerpad motorisé intégré à la roue pourrait très facilement contraindre la position du tibia en position de déséquilibre arrière.

Bon, bien sûr, avec nos constructeurs actuels de gyroroue, ça déconnerait à la moindre averse, et le mécanisme deviendrait fou en retournant la rotule de pauvres gens qui essayaient même pas de freiner, évidemment. Mais dans beaucoup d'industries qui vendent des trucs à 3000 balles, on sait employer sans risque des servos qui interagissent avec de la viande sans la mutiler, hein ?

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 4 heures, Sardanapale a dit :

Oui. Et donc ? La seule existence du tiltback, des paramètres d'inclinaison des pédales à l'accélération et au freinage, montre bien que la roue sait asservir l'angle des pédales. Objecter à l'idée d'un vrai frein que la position du gars risquerait d'être trop en avant et déséquilibrerait la roue est donc parfaitement imbécile : la roue peut efficacement, comme elle le fait au tiltback ou quand tu changes ton angle d'accélération, donner suffisamment d'angle aux pédales pour t'assister pendant le freinage pendant qu'une mâchoire viendrait mordre le tambour.

Tu es toujours sur ton idée de frein à tambour?  Rajouter un frein à frottements là où justement on s'est affranchi de toute contrainte mécanique... :zarb:

J'y vois trois contre arguments

1 - Le frein à tambour est une saloperie tellement pourrie qu'on l'a éliminé de tous les véhicules sérieux depuis...40 ans?

2 - Entre le stator et le rotor il n'y a aucune place où le mettre : L'anneau d'aimants collés du rotor contre celui d'électroaimants collés du stator...mauvaise idée ; des patins latéraux sur l'âme tôlée du stator contre les flasques nervurés du rotor...très mauvaise idée même en retirant les nervures internes de rigidification ; de l'âme tôlée du stator contre l'axe ou le puit du hollow motor...c'est la même pièce qui ne tourne pas.

3 - Un système qui provoque une contrainte mécanique extérieure est le meilleur moyen que l'on ait trouvé pour flinguer l'électronique d'une roue. De nombreux exemples de cramage de CM sur le forum sont là pour le prouver.

Et comme je suis de tout cœur avec ton souci de freinage, je vais en rajouter un quatrième : Le freinage d'une roue est déjà parfait...dès lors qu'il ne dépend uniquement que de l'habileté du rider à tirer la quintessence de puissance de son moteur dans les situations qu'il aura lui-même choisies, que ce soit en accélération ou en freinage...à l'inertie du mobile près. Aussi soit le rider de poids prend une petite roue "à pas cher" qui ne va pas trop vite et évite de se mettre en situation de péril extrême, soit il prend le plus gros modèle à "beaucoup de pépettes" et il apprend à s'en servir comme chacun d'entre nous, y compris s'il le souhaite avec le pedals dipping des modes "soft" déjà prévu par chacun des constructeurs.

Et sinon pour en revenir au sujet de ce topic, salut @Sardanapale;)

Edited by King Size
  • Like 2
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 6 heures, Sardanapale a dit :

Objecter à l'idée d'un vrai frein que la position du gars risquerait d'être trop en avant et déséquilibrerait la roue est donc parfaitement imbécile : la roue peut efficacement, comme elle le fait au tiltback ou quand tu changes ton angle d'accélération, donner suffisamment d'angle aux pédales pour t'assister pendant le freinage pendant qu'une mâchoire viendrait mordre le tambour.

En pratique, j'ai déjà comparé le freinage des gyroroues aux vélos et trottinettes électrique et je le trouve beaucoup plus puissant. Mais je reconnais que c'est spécial, il faut trouver le truc, ça t'oblige à faire corps avec la machine.

As-tu déjà fait un freinage d'urgence ? Je te parle d'un freinage que tu n'as pas anticipé et qu'il était vital pour toi de t'arrêter pour éviter une voiture par exemple. Un freinage ou tu dois basculer tout le poids de ton corps vers l'arrière vraiment pour t'arrêter. Moi, si et ce qui m'a surpris c'était la force de l'arrêt. 

Et a ce moment tu veux ajouter une assistance, style tilt  back. Je pense que ça serait casse gueule ton truc. Et ça risque d'être compliqué pour la machine de savoir quand il faut déclencher l'assistance.

En plus , basculer ton corps en arrière participe au freinage efficace. Même le freinage sous la pluie est efficace car avec une seule roue, on dispose d'un abs naturel.

Édit, j'ai relu ta présentation, en fin de compte tu n'as jamais pratiqué la roue. Si tu veux, on en rediscutera dans un an ou deux. 😉.

Je suis même surpris que tu veuilles apprendre la gyroroue avec de telles  a priori et de telles certitudes.

Comme le souligne @King Size, il me semble que le sujet était le Salut du Wheeler et comme le sujet du frein à tambour sur la gyroroue te passionne, il serait peut-être temps de te créer ce nouveau sujet . Et si tu n'as pas les autorisations pour créer un nouveau sujet,  je peux même te le créer si tu me demandes gentiment, le sujet du frein à tambour sur la gyroroue ...... rien que pour toi 😉.

 

Edited by elric
  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, indy49 a dit :

Mais combien franchissent le 1er pas ? La 1ère roue ce n'est pas un problème de prix, mais plus la peur de l'inconnue (et de l'équilibre).

Tellement vrai. Tout ceux qui me voient en gyroroue et avec lesquels je discute, me dise que « ça à l’air bien trop casse gueule ».
Et ceux qui veulent bien essayé ne recommence pas. 🤷🏼‍♂️

Le temps d’apprentissage en rebute plus d’un. Ce ne sont plus des enfants près à apprendre à faire du vélo.

À la rigueur, il faudrait un système d’apprentissage de la gyroroue comme les petites roues sur les vélos des enfants.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

  

Il y a 8 heures, King Size a dit :

Tu es toujours sur ton idée de frein à tambour?  Rajouter un frein à frottements là où justement on s'est affranchi de toute contrainte mécanique... :zarb:

Je te remercie d'avoir porté la première réponse que je juge intéressante à ce sujet, @King Size. Note bien que je ne sais pas pourquoi c'est précisément mon idée d'un frein à tambour qui préoccupe tout le monde à ce point (mon argument, plus large, mettait en avant que c'est TOUTE la roue qui schlingue pour son prix, et pas seulement son frein).

  

Il y a 8 heures, King Size a dit :

1 - Le frein à tambour est une saloperie tellement pourrie qu'on l'a éliminé de tous les véhicules sérieux depuis...40 ans?

Je suis bien d'accord avec toi. Il est donc heureux que la roue ne soit, bien évidemment pas et ce pour des raisons structurelles, un véhicule sérieux. On parle d'un "véhicule" qui a quel cahier des charges ?

a) Très faible inertie au freinage (poids du pilote + 40 kilos)
b) Très faible durabilité (une roue tient quoi, en moyenne ? 20 000 ? 30 000 km ?
c) Très faible vitesse (100 km/h pour les plus speeds sur circuit, avec une vitesse max en situation réelle sur route autour de combien ? 50, 60 à l'heure ?

Bon. Il s'agit donc d'un cyclomoteur électrique léger, du point de vue technique. Il me semble, dès lors, qu'un simple frein à tambour suffirait très largement. Si on ne parlait pas d'une bécane (dont le moteur doit tenir 150 000 bornes, qui va prendre l'autoroute, qui pèse 150 kilos), mais qu'il s'agissait d'acheter un vélo électrique chinois cheapos pour ton frangin/môme, qui monte à 60 à l'heure et pèse 40 kilos... peux-tu me dire sérieusement que tu refuserais de l'acheter sans frein à disque ?

 

Il y a 8 heures, King Size a dit :

2- ...
3- ...

Je pense que le point 2 pourrait être facilement circonvenu pour peu que l'intégration d'un vrai frein soit dans les plans de départ. C'est pas rajouter une cloche collée au rotor et conçue pour le freinage qui me semble infaisable, techniquement.

Le point 3 est sans doute exact : je n'ai pas l'expérience pour te répondre sur ce point, et le prends donc bien volontiers en compte. À titre personnel, l'idée de rouler à des vitesses à présent dangereuses sur une roue qui n'a pas même pas la carte-mère qu'il faut pour supporter de décélérer rapidement ce qu'elle accélère (s'agissant de ma très auguste personne, sans carrosserie), ça a plutôt tendance à m'angoisser et à me laisser penser qu'il y a un sévère problème de construction dans le joyeux monde de la roue. Mais je n'ai pas le niveau technique pour apprécier ce qu'il en coûterait réellement, en termes de coûts et de poids pour pallier ce genre de limites si c'était possible. Si un ingénieur se sent d'éclairer ma lanterne sur ce point, je prends bien volontiers.

 

Il y a 8 heures, King Size a dit :

Et comme je suis de tout cœur avec ton souci de freinage, je vais en rajouter un quatrième : Le freinage d'une roue est déjà parfait...dès lors qu'il ne dépend uniquement que de l'habileté du rider à tirer la quintessence de puissance de son moteur dans les situations qu'il aura lui-même choisies, que ce soit en accélération ou en freinage...à l'inertie du mobile près.

Et là, je suis en vif désaccord. Je pense d'ailleurs que c'est le cœur du sujet : si je respecte totalement cette mentalité, un rien élitiste mais sportive et couillue, s'agissant d'un sport mécanique à sensations pour une poignée d'excités sponsorisés par Red Bull, je pense que c'est ce qui empêchera les gens de se mettre massivement à la roue (et la maintiendra donc dans un état de rapport qualité*innovation*sûreté/prix*complexité... médiocre). Quand on dit aux gens "Si t'es mauvais sur ta technique de freinage, t'as qu'à te péter la gueule à 60 à l'heure sans coque au milieu des bagnoles sur ta départementale à la con, on s'en fout. On n'attend aucune innovation dans le domaine, on veut juste que ça aille plus fort plus vite", il faut pas leur reprocher de considérer que c'est un joujou pour gosses de riches un peu suicidaires et pas "un véhicule sérieux".

Et ça entraînera les restrictions facilement imaginables :
- Non seulement, ça restera plafonné à 25, mais vraisemblablement dans le futur les roues seront bridées de manière plus dure dès l'achat. La manip pour changer la vmax sera rendue complexe et illégale, ou ne pourra se faire qu'une fois toutes les 10 minutes, ou une imbécillité du genre... et ça mettra tout le monde en danger vu que vous pourrez plus dépasser la vitesse pour vous sortir de situations foireuses, et que vous aurez mois d'amusement sur la route.
- Les constructeurs continueront de vous prendre pour des pigeons, que ce soit sur les prix ou le QC
- Les automobilistes et autres usagers de la route vous traiteront mal, comme les autres catégories qu'ils perçoivent comme "des petits cons qui veulent faire l'intéressant" au lieu de "gens sur un véhicule sérieux qui ont besoin d'arriver vite en sécurité quelque part".
- Pour finir, le marché sera tué en France et en Europe de l'ouest par décision administrative ou par manque  de progression du volume de vente.

Si tu parles aux gens de "ride" au lieu de "conduite", que tu leur réponds "git good, bitch" quand ils te demandent des vrais freins, etc... c'est un sport et pas un véhicule sérieux. C'est pas forcément un problème en soi, mais il faut comprendre et accepter ce qui va avec, et tolérer que tout le monde n'ait pas le même délire. Un sport, ça se fait sur un terrain de sport (un circuit, si c'est un sport automobile), et ça n'est pas une priorité des autorités administratives s'agissant de leur garantir un accès correct sur les routes. Et le matériel de sport, étant destiné à des passionnés, est bien évidemment cher pour ce qu'il offre.

 

Il y a 8 heures, King Size a dit :

Et sinon pour en revenir au sujet de ce topic, salut @Sardanapale;)

Merci encore. Ton message a déjà eu le grand mérite de me donner à réfléchir, et de prendre au sérieux ce qui est le sentiment de certains impétrants.

 

Edited by Sardanapale
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, V. D. a dit :

Tellement vrai. Tout ceux qui me voient en gyroroue et avec lesquels je discute, me dise que « ça à l’air bien trop casse gueule ».

Tout pareil, un an et demi que je fais de la roue, hormis 2 gamins de 14 ans qui ont appris en 30 minutes, 2 copains de mon age qui ont fait 5m en les tenant, pas plus, tous les autres m'ont dis que je tenais pas à mes dents, qu'ils ne veulent pas tenter le diable car déjà mal au dos, au genoux... qu'ils ne comprennent pas pourquoi je prends autant de risque...etc 

Link to comment
Share on other sites

  

Il y a 7 heures, elric a dit :

En pratique, j'ai déjà comparé le freinage des gyroroues aux vélos et trottinettes électrique et je le trouve beaucoup plus puissant. Mais je reconnais que c'est spécial, il faut trouver le truc, ça t'oblige à faire corps avec la machine.

Il est certain que l'inexpérience y a sa part, chez moi. Mais en ce qui me concerne, pour avoir passé une petite heure à freiner fort dans une flaque, j'ai surtout trouvé que le freinage était mou et instable. Après, encore une fois, tout dépend de ce qu'on en attend : pour un jouet qui a vocation à me propulser à 30 à l'heure en forêt, c'est sans doute amplement suffisant avec un peu de pratique. Mais si on parle d'un véhicule qu'on souhaite démocratiser et voir s'affranchir des 25 à l'heure sur route, je pense quand même qu'il faudrait faire un peu mieux que ça. Sur ce point comme sur tant d'autres. Le truc, c'est qu'à 3 plaques le bonbon, le jouet commence à faire cher.

  

Il y a 7 heures, elric a dit :

As-tu déjà fait un freinage d'urgence ? Je te parle d'un freinage que tu n'as pas anticipé et qu'il était vital pour toi de t'arrêter pour éviter une voiture par exemple. Un freinage ou tu dois basculer tout le poids de ton corps vers l'arrière vraiment pour t'arrêter. Moi, si et ce qui m'a surpris c'était la force de l'arrêt.

Non. Je me suis mis dans des dispositions encore plus propices à un bon freinage (pas de voiture à l'horizon, rien qu'un repère au sol), freinage anticipé (puisque je m'entraînais), et où je basculais effectivement le poids de mon corps vers l'arrière. Et ce qui m'a surpris, c'est le côté flou du freinage, la courbe de dégression très raide et mal gérée, la très forte sensibilité au revêtement (la flaque au sol posait VRAIMENT problème), et l'absence d'aide du côté des pédales qui rendait ma position très instable quand j'essayais de vraiment sortir le cul fort. Ça ne me dérange pas que nos ressentis soient différents, mais je mentirais en te disant que j'ai pensé la même chose que toi.

  

Il y a 7 heures, elric a dit :

Et a ce moment tu veux ajouter une assistance, style tilt  back. Je pense que ça serait casse gueule ton truc. Et ça risque d'être compliqué pour la machine de savoir quand il faut déclencher l'assistance

 

Ah ? Il t'apparaît que le gyro déjà présent et d'éventuels capteurs de pression sur la pédale seraient impropres à briefer la machine sur tes intentions en matière de freinage ? Pourquoi donc ?

  

Il y a 7 heures, elric a dit :

Édit, j'ai relu ta présentation, en fin de compte tu n'as jamais pratiqué la roue. Si tu veux, on en rediscutera dans un an ou deux. 😉

Je pense que c'est une mauvaise politique, de balayer le ressenti sincère et neutre d'un mec qui a beaucoup roulé sur beaucoup de véhicules, simplement parce qu'il a pas tiré 2 ans sur ta variété spécifique. Je n'ai jamais pensé que cet entresoi était propice à des discussions constructives sur les limites d'un truc, et je le vois même comme un frein à l'innovation sérieuse. Mais je ne peux forcer personne à s'intéresser aux ressentis de "la bleusaille", et ne le ferais pas si j'en étais capable. Je crois simplement que c'est hypothéquer bêtement sur la bleusaille à venir et ce qu'elle pourrait apporter si on l'envoyait pas se faire foutre à la moindre trace de pensée critique.

  

Il y a 7 heures, elric a dit :

Je suis même surpris que tu veuilles apprendre la gyroroue avec de telles  a priori et de telles certitudes.

Je n'ai aucune certitude ni aucun à priori s'agissant de la roue. Aucune certitude, parce que comme tu le fais remarquer avec beaucoup d'élégance, j'en ai peu fait. Aucun à priori (sinon positif), parce que je suis passionné de glisse depuis toujours et que j'ai adoré la roue jusqu'ici. Et que mes impressions ne sont pas nées d'un préjugé mais de la confrontation avec ce que j'ai pu voir/expérimenter/acheter pendant 15 ans dans d'autres sports de roues et de glisse.

Je peine donc à voir ce qui te surprend dans ma démarche : il m'apparaît tout naturel de trouver qu'un sport est sympa, mais qu'il a encore trop de limites graves pour constituer un véhicule de masse. Je ne pense pas autre chose du parapente et du deltaplane, dont j'ai une expérience remarquablement longue, pour le coup.

  

Il y a 7 heures, elric a dit :

Comme le souligne @King Size, il me semble que le sujet était le Salut du Wheeler et comme le sujet du frein à tambour sur la gyroroue te passionne, il serait peut-être temps de te créer ce nouveau sujet . Et si tu n'as pas les autorisations pour créer un nouveau sujet,  je peux même te le créer si tu me demandes gentiment, le sujet du frein à tambour sur la gyroroue ...... rien que pour toi 😉.

En vérité, le sujet du frein à tambour ne me passionne pas particulièrement : c'est l'une des très (trop ?) nombreuses traces de médiocrité technique que je relève sur la roue. C'est apparemment ce qui choque le plus ici, et Dieu sait que ça ne me dérange pas d'en parler. Mais à se focaliser là-dessus, je ne voudrais pas qu'on en vienne à penser que je trouve moins ahurissants et foireux les autres composants de beaucoup de roues que je vois : encore une fois, le fait que pour 3000 balles, les mecs soient pas capables ou désireux de te mettre le bon nombre et la bonne qualité de mosfets, que même un écran tactile couleur moderne à 3€ acheté en bulk soit apparemment trop cher pour qu'on juge utile de l'intégrer... ce sont de mauvais augures qui dépassent très largement la question du freinage.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Roofus a dit :

La méconnaissance à c'point là, moi j'dis qu'ça d'vient gênant...

C'est amusant que tu choisisses de tourner ça comme ça. L'idée qu'être débutant doive amener au silence, à la complaisance pour des arguments qu'on trouve faibles, ou à la gêne dit sans doute quelque chose de "l'esprit roue" et ne me semble pas étranger à mon point initial.

Note bien que ce n'est pas réservé à la roue : la fréquentation de musulmans radicaux à l'école islamique de Sharm el Sheikh, pour divertissante qu'elle fût en mon jeune temps, ne m'avait pas amené à des conclusions différentes. On y était effectivement d'accord et béat, ou "ignorant en Islam", comme on peut sans doute l'être en monocycle.

Je te cache pas qu'à côté (et à mon sens, en conséquence), les mecs étaient pas à la pointe de l'innovation, hein ? Mais ça semblait leur aller. Et je ne doute pas qu'à force d'imprécations perdues et de fatwas dérisoires contre les noobs, il soit possible de sanctuariser la question de la finition des roues contre l'avis du "profane", avec au moins autant de réussite qu'on sanctuarisait en Égypte telles hadith relatives à la pudeur des femmes de bien en public.

C'est pas parce que c'est selon moi, pour le moment, un véhicule encore immature et un peu foireux que ça peut pas faire un bon sport, ou une bonne religion révélée... J'imagine volontiers qu'en la matière, tout soit question d'ambition.

Link to comment
Share on other sites

@elric et d'autres ont tout dit : quelqu'un qui a fait 2 tours de roue dans une flaque sait mieux que tous ceux qui ont des milliers de km...

Au passage, @Sardanapale : il n'y a pas de capteur de pression dans les pédales.

Bon, ce n'était pas la seule bêtise, mais je vais m'arrêter là.

Pas la peine d'en dire plus. Tu connais tout tellement bien...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 7 heures, Sardanapale a dit :

Je peine donc à voir ce qui te surprend dans ma démarche : il m'apparaît tout naturel de trouver qu'un sport est sympa, mais qu'il a encore trop de limites graves pour constituer un véhicule de masse. Je ne pense pas autre chose du parapente et du deltaplane, dont j'ai une expérience remarquablement longue, pour le coup.

👋 Pour le coût/coup, il existe des écoles pour cela .

En autodidacte, je m'y risquerait pas. Même avec un parachute de secours.

Mais au fait, comment ce Topic, a-t-il pu amener à la sécurité d'une Gyroroue 🤔

Edited by Ice
En 2 coups
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

  

il y a une heure, indy49 a dit :

@elric et d'autres ont tout dit : quelqu'un qui a fait 2 tours de roue dans une flaque sait mieux que tous ceux qui ont des milliers de km...

Je serais plus enclin à me rendre à ce genre de postures d'autorité si les "experts" étaient plus convaincants dans leurs arguments et savaient déchiffrer des phrases relativement standards. Pour l'instant, à part @King Size qui a fait l'effort de répondre au sujet, je dois t'avouer que ça casse pas 3 pattes à un canard. Mais on sait jamais... je pourrais être surpris.

  

il y a une heure, indy49 a dit :

Au passage, @Sardanapale : il n'y a pas de capteur de pression dans les pédales.

Je n'ai pas dit qu'il y avait des capteurs de pression dans les repose-pieds. D'où ma formulation, relativement explicite :
1°) Un gyro QUI EST DÉJÀ DANS LA ROUE (donc qu'il n'y a pas besoin de rajouter)
2°) D'ÉVENTUELS capteurs de pression (donc qui pourraient y être, comme ils sont déjà largement présents sur de nombreux VAE)

 

il y a une heure, indy49 a dit :

Bon, ce n'était pas la seule bêtise, mais je vais m'arrêter là.

Disons qu'avant de prétendre relever les "bêtises" des autres, il est bon de vérifier qu'on a préalablement passé le niveau de maîtrise grammaticale nécessaire à la bonne compréhension de leurs thèses.

  

il y a une heure, indy49 a dit :

Pas la peine d'en dire plus. Tu connais tout tellement bien...

Disons que c'est effectivement pas en te lisant que je me dis qu'il me manque un gros bagage théorique. C'est, à n'en pas douter, que tes milliers de kilomètres ont dû te rendre trop intelligent pour les benêts de mon espèce, haha...

Edited by Sardanapale
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.

arrow_upward