Jump to content

Réaction des personnes


Recommended Posts

Bonjour, 

Je suis utilisatrice d'une Gotway MCM4 depuis janvier. J'en suis complètement accro ! J'habite à Aix en Provence, mais je suis de Lyon. J'ai pu vraiment remarquer que les réactions des personnes vis à vis de ma roue changent en fonction du lieu. A Lyon, les regards sont plutôt très curieux mais toujours sympathiques. Les personnes s’intéressent à la roue et trouvent ça génial. A Aix-en-Provence, en revanche, je n'ai eu que des réactions négatives. Encore ce matin une dame m'a dit : "non mais vous êtes vraiment une fainéante, vous n'êtes même pas capable de marcher ! ". Ce genre de réaction, je le rencontre quasiment chaque jour à Aix lorsque je fais de la roue. Soit les personnes viennent me voir directement pour me dire que je ne suis qu'une feignasse, soit elles parlent très fort à côté de moi pour que j'entende. C'est très désagréable. D'autant plus que je suis sportive, je fais de l'escalade, natation, randonnée, ski, kayak,... Et vous, rencontrez-vous des réactions désagréables, comment réagissez-vous ? Du coup, je lui ai répondu gentiment avec le sourire que c'était toujours plus sportif que de poser ses grosses miches dans le bus (elle attendait le bus) !

Bonne journée à tous :)

 

  • Like 3
  • Haha 2
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Bonjour Léa, c'est toujours un plaisir d'avoir des commentaires féminins, car nous n'avons pas forcément les mêmes centres d'intérêt.

Étonnant ce que tu dis à propos d'Aix. Pour ce qui me concerne, en banlieue parisienne, plus de 1000 km en ville/pistes cyclables/chemins forestiers et jamais je n'ai eu de réactions désagréables ou hostiles de la part des passants (que je respecte scrupuleusement). Je suis plus réservé à propos des clébards. La grosse majorité montrent une totale indifférence, mais malheureusement il existe quelques teignes qui passent instantanément en mode "folie-furieuse" et là, c'est dangereux (j'ai été mordu par un gros berger allemand qui sautait haut et qui m'a chopé le bras).

Les gamins sont marrants, avec leurs Waaaooouuu expressifs. Ce qui m'amuse bien, ce sont les parents qui essayent d'expliquer à leur gamin ce que c'est qu'une roue... alors qu'ils n'en ont aucune idée.

Bon, ça commence à être relativement connu par ici, par contre, dans la France profonde (Aix...) :)

 

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Bonjour @Léa GERMAIN effectivement, on peut entendre parfois des commentaires négatifs, surtout de piétons qui se sentent "en danger" en voyant une roue arriver sur eux, et ignorant l'aisance avec laquelle le ou la rider pourra les contourner. Donc ces piétons paniquent et s'énervent. A quelle vitesse roulez vous ? Je suppose que vous êtes plus en mode "ballade" dans les petites rues d'Aix, à 12km/h, ce qui ne devrait pas créer de panique.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Se faire traiter de "fainéant" est la réaction la plus classique. Les gens ont l'impression de faire plus d'exercice en posant leurs culs dans le bus, le métro, ou pire, dans leur voiture même pour faire 3km...

Ca me rappelle un chanson de Brassens: "le temps ne fait rien à l'affaire, ...."

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Pour ma part, très peu de réactions négatives (fainéants ou tricheur (?)) et une immense majorité de réactions positives ou d'indifférence. Il faut dire que je suis très respectueux des piétons particulièrement quand il y a des enfants et les parents le voient bien. Un sourire accompagné d'un mot gentil et le capital sympathie est assuré.

Maintenant, les coincés et les grincheux auront toujours leur mot à dire, mais ils sont dans l'ensemble très minoritaires.

@Léa GERMAIN, à mon avis, la femme du bus était JALOUSE de toi ...:D

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je fais exactement la même chose moi en région parisienne, quand on me traite de faignant, je descends de la roue, je lui dit vient essayer, et une fois que il a transpiré 3 litres pour faire juste 10m, je lui dit alors c'est toujours autant un truc de faignant lol. Et la en effet il s'excuse et me remercie pour l’expérience.

Edited by KF2002
  • Like 1
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

A Aix, c'est vrai que je suis la seule a avoir une roue, alors que sur Marseille ou sur Lyon il y en a déjà et les personnes sont plus indifférentes. Dans les petites rues du centre ville je porte ma roue, il y a trop de piétons, et ils ne sont pas toujours concentrés, j'ai trop peur de rentrer dans quelqu'un (il faut d'ailleurs que je songe a acheter un trolley car les 14 kg...). Je ne vais jamais très vite, ce que j'aime c'est slalomer, m'amuser, avoir la sensation de la "ride". Au début ces petites réflexions me passaient au dessus, maintenant j'avoue que je deviens en peu moins sympa. Surtout que la plupart des personnes qui me traitent de fainéante, sont loin d'avoir un physique affûté de sportif (et sont soient en voiture, soient attendent le bus...). Et bizarrement ce sont les personnes de 45/50 ans qui adorent la roue et c'est plutôt masculin. Les plus jeunes préfèrent l'"hoverboard". Je dois faire tâche avec ma petite robe et mes scandales sur ma roue :). 

Edited by Léa GERMAIN
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Léa GERMAIN a dit :

(...)

Je dois faire tâche avec ma petite robe et mes scandales sur ma roue :). 

Évidemment, si, au lieu de scandales tu portais des sandales, peut-être aurais-tu moins de réflexions ;)

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Le Cours Mirabeau doit être bien sympa quand même à faire en Gyroroue, je vois trop la tête des Aixois sur les terrasses avec la boule de glace qui tombe d'étonement sur ton passage mdr.

Link to comment
Share on other sites

Pour ma part peu d'expérience en ville à part récemment pendant quelques jours à Mimizan. Je n'ai eu que des réactions étonnées voire intéressées mais toutes amicales notamment de la part des jeunes vendeurs des commerces autour du bar où je mettais à recharger ma roue pendant que j'étais à la plage.

@Léa GERMAIN, je suis sur Aix environ un week-end par mois, on se croisera peut-être sur le Cours Mirabeau ou aux Allées Provençales un de ces jours... dès que j'aurai réglé mon problème d'assurance...

 

Edited by gyropat
correction
Link to comment
Share on other sites

De mon côté je n'ai jamais eu de remarque négatives en région Parisienne. D'un autre côté j'ai un physique "intimidant" à l'opposé de mon caractère, un peu comme les gros chiens qui ne se font pas embêter alors qu'ils sont placides et n'aboient jamais :)

Le point que je surveille le plus sont les personnes âgées qui sont pratiquement toujours terrorisée en nous voyant arriver, même à 3km/h. Quand on sait qu'une chute à l'arrêt par simple perte d'équilibre conduit très souvent à une fracture chez les personnes agées, en raison d'une fragilité accrue des os (col du femur etc...), on peut comprendre cette crainte. Je m'arrête donc toujours quand je croise une personne âgée, de manière à la laisser passer sans lui faire peur.

D'une manière générale je n'ai jamais peur pour moi sur un trottoir mais très peur pour les piétons . Je m'impose donc de rouler au pas lorsque l'une des deux conditions se produit :

- Piétons en vue que je ne pourrais pas croiser sans garder au moins 3m de marge

- Et surtout absence de visibilité à plus de 3m (obstacle, virage etc...) . Le freinage demandant environ 2m, je préferre assumer que quelqu'un va débouler en courant de derrière, ce qui arrive d'ailleurs parfois

Je suis donc parano sur les trottoirs pour les autres mais pas pour moi. De mon côté je ne porte aucune protection. Je me sens plus protégé par une hypervigilance que par une fausse sensation de sécurité. De toutes les façons avec 10 ans d'Aikido je sais tomber et j'avoue qu'au début cela m'a évité quelques blessures...

Pour le profil des Wheelers, je suis assez d'accord avec toi. On rencontre pas mal de seniors masculins comme moi (56 ans). Cela m' surpris au début mais je pense que c'est notre côté "vieux skieurs" :)

Heureusement qu'il y a aussi de jeunes surfeurs et surfeuses

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

J'ai été mauvaise langue : hier en rentrant a Aix j'ai parlé avec une nana qui était très intéressée par la roue ;)

@tzaro je suis comme vous, je n'ai pas peur pour moi (aucune protection etc...), mais j'ai horriblement peur de faire mal aux piétons. Certains marchent et sont concentrés sur leur téléphone, du coup ils font n'importe quoi. C'est très difficile d'anticiper leur mouvement et trajectoire. Du coup, dans le centre historique d'Aix, je préfère être à pied, c'est plus sûr. Et puis faire de la roue a 2 khm/h c'est vraiment pas facile du tout pour l'équilibre. Haha que l'on soit plus âgé ou plus jeune j'ai l'impression que nous sommes tous passionnés de ski. 

@gyropat Avec plaisir, et pour une fois je ne serais pas la seule marginale d'Aix :). 

Le trolley je le trouve un peu gros... Mais de toutes façons avant d'en acheter un, il faut que j'ailles faire checker ma roue (elle bug pour 2/3 trucs). 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Léa GERMAIN a dit :

(...) Haha que l'on soit plus âgé ou plus jeune j'ai l'impression que nous sommes tous passionnés de ski. (...)

Pas vraiment. Le ski nécessite d'accepter la pente, et de maintenir les épaules face au "vide". Ce n'est pas très naturel, et cela peut perturber le plaisir de la glisse.

Perso, les rouges "piano ma non troppo", les noires toujours en glissade latérale (oui, j'ai honte).

Les pentes descendantes posent aussi problème à rollers. Quand on a viré le frein de talon qui fait ch.. qui incommode pour croiser ou pour descendre les trottoirs, on se retrouve rapidement avec des roues carrées au moindre ralentissement/freinage un peu viril. A 30 € le jeu de roues, ça calme.

C'est une des raisons qui fait que j'apprécie énormément la roue : je peux enfin aborder une pente descendante sans tétaniser divers sphincters, et c'est un pur bonheur.

Link to comment
Share on other sites

@Techos78 Je suis tout à fait d'accord avec vous, le ski ne s'appréhende pas de la même façon, que ca soit dans la glisse ou la position du corps. En revanche, quand je tourne en roue, ca me fait carrément penser à la sensation quand je carve en ski. Par contre, je suis beaucoup plus flippette en roue, qu'en ski (le bitume ca me fait peur contrairement à la neige). Les rollers j'avoue que je ne sais pas freiner ... Je me jettes sur tout ce qu'il y a devant moi pour m'arrêter (feu rouge, poteau, personnes,...). Par contre avant d'utiliser la roue, je me servais quotidiennement d'une trottinette.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.

arrow_upward