Jump to content
Esprit Roue
Romain44

Journal des premiers échecs

Recommended Posts

Après de nombreuses vidéos et comparatifs sur Internet, je me suis lancé dans l'achat (impulsif?) d'une Inmotion V8, alors que je n'étais jamais monté sur une gyroroue de ma vie.
J'en ai profité pour commander la housse Inmotion et des protections pour moi en même temps.

Mon profil : pas sportif, pas agile, pas souple, 1m92, 80kg, pointure 46.

Reçue le vendredi 4 octobre 2019.

Après l'avoir chargée, j'ai tenté de monter dessus sur ma mini-terrasse : la cata ! Je me rends compte que l'espace est trop petit.
Je file au city-park du coin avec un sol amortissant (comme sur les aires de jeux) mais avec beaucoup de sable (je vis proche de la mer).

Je monte sur la gyroroue en m'appuyant sur la rambarde. Elle avance (un peu) c'est magique.

J'alterne avec le terrain de basket en goudron à côté et je me sens plus à l'aise car le sol est moins mou, mais le dessous des pédales a déjà bien morflé! Donc je retourne au sol mou.

Récap du vendredi 4 octobre 2019 :

Première séance 45 minutes :
- je fais des mouvements de pendules pour comprendre le fonctionnement
- je m'élance, mais je perd immédiatement l'équilibre à droite ou à gauche
- je la trouve lourde entre les jambes (est-ce la raison de la perte d'équilibre ?)
- j'essaie les exercices du cercle (proposé sur de nombreux tutos) avec un pied dessus, mais n'arrive pas
- j'avance avec la gyroroue le long de la rambarde, mais ne peux pas m'empêcher de me retenir à elle et donc de perdre l'équilibre
- j'arrive à rien
- je commence à regretter mon achat impulsif

Deuxième séance 30 minutes :
- je me dis maintenant c'est acheté, il faut persévérer et ça serait grave la classe d'y arriver
- je tente sans la rambarde qui semble affecter mon équilibre
- j'arrive à avancer de 1 à 2 mètres, mais jamais en ligne droite et jamais dans la direction voulu et très rapidement je perds l'équilibre latéral.
- je ne sais pas trop comment me positionner pour bien tenir la gyroroue avec mes mollets
- Quelque chose d'inquiétant arrive à plusieurs reprises et je ne trouve pas vraiment de réponses sur internet : la V8 sonne et la roue fait des siennes, alors même que je ne suis pas dessus ! (Un tilt back alors qu'elle est posée et droite au sol sans poids dessus ?). Ça ne me rassure pas.

Conclusion des ces deux séances :
- je ne sais pas comment placer mes pieds
- je ne sais pas comment garder l'équilibre latéral (le plus important)
- ma gyroroue me fait un peu peur dans ses réactions

Demain, il pleut, j'hésite à quand même sortir dehors... Mais je n'ai pas envie de lâcher, malgré ces deux échecs peu motivants...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut ,

Pas d'inquiétude a avoir , certains vont rapidement et d'autres plus lentement ! persevere quelques heures et tu verras une fois que ça sera graver dans ton cerveau ça sera comme le vélo . apres faudra paufiner certaines choses pour ameliorer ta conduite ;) 

je te laisse avec la playslist des tutos de la semaine de @Hirsute . J'ai beaucoup appris avec ces tuto ;)

 

le plus important c'est de savoir monter sur sa gyroroue et surtout rapidement apprendre le demarrage trottinnette et s'arreter rapidement avec descente . 

bon week end 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ce que tu ressens, rassure-toi, on l'a tous ressentis.

 

Pour la petite histoire, un jour( je tenais un magasin de roues et de trott à l'époque), un vieux monsieur qui s'appelle Georges est rentré dans mon magasin en m'expliquant qu'il était vieux (80 ans tout de même) mais que c'était son rêve de parvenir à monter sur une wheel. Un ancien deltaplaniste. Il me demandait ma bénédiction (vous pensez que c'est possible si j'en ai vraiment envie?). Bien sûr.

Il a mis plus de temps que les autres, mais il est aujourd'hui sorti de sa solitude grâce à la wheel et on se revoit régulièrement quand il passe sur Lyon ou moi sur Grenoble. Il a 3 roues et veut en acheter une quatrième.

 

Et crois moi c'était pas le vieux monsieur en bonne santé qu'on peut facilement imaginer sur une wheel.

 

Ca se passe essentiellement dans la tête. L'important étant de ne pas se décourager (privilégier les séance courtes, 15-30 mn par jour ça suffit) et de multiplier les séances. On progresse en réalité bien plus ENTRE les séances (quand le cerveau fait ses connexions la nuit) que pendant. Donc un peu chaque jour, et dans quelques séances, tu vas voir que tout va se débloquer. Reste zen, ne force pas, te ça viendra !

 

@Juan-Miguel t'a donné de très bons conseils. Départ trottinette, même si tu n'arrives pas à vraiment lever le pied, juste essaie de bien faire ce mouvement un peu tous les jours (bien dérouler le pied au sol même si tu ne peux pas vraiment lâcher le sol), c'est une des clefs ;)

Edited by Matoone
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Matoone a tout dit ;) 

de mon côté je faisais une séance de 30/45 min le soir avant d’aller me coucher 30 min après . Le cerveau bosse la nuit . Le lendemain quand je reprenais ma roue , j’avais moins de difficulté ;) .

je fais aussi du piano et je bosse aussi avant d’aller me coucher 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah !! le fameux :" Mais pourquoi j'ai acheté ce truc !!! " 😂

  • Haha 2
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Romain44 a dit :

Mais je n'ai pas envie de lâcher

C'est ça, le wheeler est persévérant 😉

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Romain, j’ai acheté comme toi une V8 et comme toi aussi sur un coup de tête. J’ai commencé il y a 1 an 1/2 par rouler sur une trottinette électrique. Je me demandais déjà si à 50 ans c’était bien sérieux ! Et puis j’ai vu un type passer sur sa Gyroroue .... Et puis j’ai fini par craquer. Les débuts ont été difficiles comme pour toi. Les vidéos sur YouTube où on te dit qu’au bout d’1/2 heure de pratique tu peux te lancer sur les trottoirs au milieu des piétons, excuse-moi, mais c’est un peu de l’enfumage ! A posteriori, voici les éléments qui m’ont vraiment fait progresser : 

1. A l’arrêt, en te servant d’un mur comme appui, 1 pied sur une pédale, l’autre au sol, s’entrainer à poser le pied au sol sur la pédale libre SANS REGARDER. Il faut que ton cerveau mémorise l’emplacement de la pédale pour que tu n’aies pas à la chercher du regard.

2. S’entrainer sur un SOL DUR et dans un ENDROIT DÉGAGÉ . Dès que tu as des obstacles dans ton champ de vision, ça te fait perdre ton équilibre.

3. REGARDER DEVANT TOI. C’est primordial. Ton corps va se mobiliser inconsciemment pour aller dans la direction que ton regard lui indique. C’est valable pour les virages mais aussi pour les lignes droites. D’ou l’intérêt de s’entraîner dans un endroit dégagé pour que ton regard ne soit pas attiré par des éléments du décor et te fasse perdre l’équilibre.

4. Comme ton équilibre est meilleur avec la vitesse, je trouve le fameux départ trottinette bien plus facile pour commencer à rouler que de partir à l’arrêt, les 2 pieds sur les pédales en se tenant à un mur. Tu es déjà en mouvement quand tu poses ton deuxième pied donc équilibrage plus facile. Et concentre-toi sur le contacte de la plante de tes pieds avec les pédales. Ça permet de rester concentré et de pas penser à la chute.

5. La position des pieds sur les pédales : pieds plutôt avancés vers l’avant. Je fais du 38 et je mets mon talon juste à l’aplomb du bord arrière de la pédale. Mais avec ton 46 ..... à toi de voir ! Tu as moins d’effort à faire pour transférer ton poids vers l’avant pour avancer.

6. Les protections : plus tu vas être equipé, moins tu auras peur de te faire mal donc plus tu seras détendu et plus il sera facile pour ton corps de trouver son équilibre. Je sais que c’est chiant de passer 10mn à s'équiper pour faire 30 mn de roue dans son jardin mais tu y gagneras en décontraction donc en équilibre et évitera toutes ces douleurs sous la plante des pieds qu’on a tous plus ou moins au début.

Ne te décourage pas. C’est que tu bonheur !

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Romain44 a dit :

Mais je n'ai pas envie de lâcher, malgré ces deux échecs peu motivants...

Tu as raison, car on y arrive tous, tôt ou tard.

Mon conseil pour un début de sensations sera de rouler un peu sur un parking de supermarché avec l'aide d'un caddy! Impératif: il doit être à roues arrières fixes...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Florence41 a dit :

1. A l’arrêt, en te servant d’un mur comme appui, 1 pied sur une pédale, l’autre au sol, s’entrainer à poser le pied au sol sur la pédale libre SANS REGARDER. Il faut que ton cerveau mémorise l’emplacement de la pédale pour que tu n’aies pas à la chercher du regard.

Dans cet exercice, bien penser à  garder la roue inclinée en appui assez ferme sur l'intérieur de la première jambe montée, car celle-ci va supporter un court instant tout le poids du pilote, au cours duquel il faut (aussi...) que le centre de gravité de l'ensemble soit au dessus du "polygone" de sustentation.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Romain44 a dit :

Conclusion des ces deux séances :
- je ne sais pas comment placer mes pieds
- je ne sais pas comment garder l'équilibre latéral (le plus important)

C'est curieux. J'ai une toute autre approche que mes camarades du sujet en question.

Ce qui fait qu'un cycliste sait faire du vélo ce n'est pas qu'il sache monter dessus (même ça peut lui être très utile...), c'est qu'il sache rouler dessus à une vitesse suffisante pour que l'air autour de lui le maintienne en équilibre (environ 10 à 15 km/h...).  Monte sur ta roue accroché à l'un des poteaux de ton terrain de basket, regarde un point de l'autre coté du terrain et essaye d'y aller en atteignant rapidement cette vitesse minimum. Une fois ton appréhension de rouler disparue (ou déjà très amoindrie...) le reste ne sera plus qu'un simple apprentissage (départs, virages larges, vitesses lentes, virages courts, démarrages en cote, créneaux, niveau d'huile, révision des 15 000 km...) et les tutos prendront alors toute leur valeur.

Ah! J'ai commencé à soixante ans (pas sportif, très fragile, pas souple, 1,90 m, 105 kg, pointure 43 et...vieux!) en me disant que plus je rapprocherai ce "truc" de mes lointaines sensations de ski et plus ce serait facile pour moi... Ça l'a été. :phiphi:

Bonne chance à toi! ;)

Edited by King Size
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ah...
On est tous passés par cette phrase "mais pourquoi j'ai été acheter ce truc bordel de m...".

Comme indiqué précédemment, il faut du temps et de la patience, et surtout... du repos...
Je sais que cela a l'air idiot, mais faire plus que 30 minutes ne sert strictement à rien. Le cerveau se "câble" véritablement la nuit, et au fil du temps, parvient à maîtriser l'équilibre.

Points essentiels :

- regarder très loiiiiinnn devant (genre à 100 mètres)

- se tenir droit (comme si tu voulais toucher le plafond avec ta tête)

- essayer de faire 30 cm, puis 1 mètre, puis un mètre 20...

C'est toujours plus facile de commencer avec un ami / un wheeler qui te tient la main. Tu te sentiras plus en confiance, plus relax.
Or curieusement, plus t'es tendu, plus tu risque de tomber (dingue hein)

Voilà. Moi j'ai aucun équilibre, et j'ai mis un mois... véritablement pour faire un mètre.
Courage !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu comme les copains, maintenant que je regarde mes premières tentatives (Premiers tours de roue d'un noob), j'en rigole presque !

Plusieurs l'ont indiqué, faire des séances courtes est plus pertinent, parce que tant que ton corps n'a pas 'enregistré' comment corriger les écarts par rapport à l'équilibre, tu travailles en force et tu fatigues super vite, a un moment, ça ne rentre plus de toute façon.

Les tutos proposé par @INMOTION France / Belgique aident vraiment, @Hirsute donne de bon conseils et la mise en image est top, mais au delà de ça, si tu peux te faire filmer comme je l'ai fais, tu auras aussi des conseils plus précis de la communauté.
Pour mon apprentissage, on m'a incité ( @King Size il me semble) à refaire le balancier avec appui.. je pensais être a l'aise avec l'exercice, mais en le retravaillant après avoir décortiqué le tuto d' @Hirsute, j'ai 'décoincé un truc' et la suite s'est faite avec des gamelles, mais en étant de plus en plus à l'aise.

Aujourd'hui, ça fait pas 2 mois que j'ai fais mes premiers essais, et je kiffe total, je vais au boulot avec, je fais des courses avec et je commence les petites balades, je me sens en manque si j'ai pas au moins 5Km par jour :D:D  

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

 

Je tenais à vous remercier pour vos conseils et encouragements. Je sens que je me suis inscrit sur le bon forum.

Récap du samedi 5 octobre 2019

Troisième séance 45 minutes :
- j'ai collé du carton sous les pédales avec du double face, histoire de ne pas leurs faire subir la même chose qu'hier
- j'ai toujours la housse de la v8 et mes protections (mains, coudes, genoux et tête)
- j'ai retenté un coup sur ma petite terrasse et j'ai encore vite abandonné. C'est trop petit, il faut de l'espace pour ne pas être déstabilisé par le manque de place.
- je suis retourné au city park. Il y avait pas mal de monde. J'avais ni envie de me taper la honte ni envie d'être perturbé par les regards et questions.
- j'ai trouvé une impasse en bon état.
- mêmes résultats qu'hier, j'arrive toujours pas à monter dessus sans rambarde et quand je m'appuie à quelque chose, mon réflexe inconscient est de perdre l'équilibre de ce côté.
- je déprime.
- j'envoie un SMS à un copain qui me rejoint
- je lui montre comment ça fonctionne tel un expert qui ne sait rien ^^
- je lui demande de me donner la main avec son bras tendu. Magique ! J'avance sans contrôler la direction voulue, mais j'avance si vite que mon pote est obligé de courir avec moi.
- plusieurs essais plus ou moins convaincants, beaucoup de rires (mais un peu moins quand c'est la roue qui tombe sur le goudron)
- plusieurs échecs où je m'échappe de la gyroroue sans jamais vraiment tomber (mais le dos prend cher) et en tentant toujours de rattraper la V8. Parfois je n'y parviens pas et tout le plastique ce qui n'est pas protégé par la housse prend très cher (pour le prix de la V8, je trouve ça navrant)
- on se dit que la roue est peut être mal gonflée, on rentre pour boire un café (et changer de tee-shirt actuellement trempé de sueur)

Quatrième séance 1h :
- après avoir regonflé le pneu et glissé du papier bulle sous la housse pour moins souffrir juste en dessous du mollet, nous sommes retournés dans l'impasse.
- bizarrement après de nouveaux échecs, j'ai rapidement pris le coup de monter sur ma gyroroue sans aide et de pouvoir faire quelques mètres (mais jamais dans la direction souhaitée).
- fier de moi j'ai ensuite su faire des accélérations et freinages.
- à force d'essayer, jai su faire de plus longues distances (à peu près dans la direction souhaitée) et des virages, mais je n'arrivais plus à augmenter ma vitesse
- là on arrive à un point où toutes les réussites deviennent inexplicables car je ne regarde plus ma roue et par conséquent je ne comprend pas les erreurs que j'ai commis avant. Peu importe ce sera pour une prochaine fois, je suis si fier.
- je me risque à sortir de l'espace goudronné pour continuer l'impasse rocailleuse. J'y parviens !
- je parviens également à descendre d'un trottoir (un peu arrondis et bas)
- mais les douleurs au dos sont de plus en plus intenses et je n'arrive pas à trouver la bonne position pour ne pas souffrir.
- après 40 minutes je décide d'arrêter pour aujourd'hui. Mon corps me dis stop.
- sur le chemin du retour, la route toute lisse me donne envie (je vis en bord de mer, il y a peu de passage en voiture )
- je me lance à faire plusieurs allers retours de 230 mètres. Oui ! L'impasse ne m'avait pas permis de tester la vitesse !
- j'imagine que j'ai atteins les 25 km car la V8 s'est mise à sonner et les pédales ont monté un peu (tilt back?). Ça m'a stressé, j'ai préféré descendre.

Conclusion :
- Hier je regrettais presque mon achat, aujourd'hui je suis fier de moi. Il y a eu un déblocage que je n'arrive pas à expliquer, mais pour sûr c'était psychologique.
- Pour ce second jour, je sais monter sur la gyroroue et avancer plus ou moins dans la direction souhaitée
- Mais j'ai vraiment mal au dos (même plusieurs heures après), et il faut que j'apprenne à adopter la bonne posture. Laquelle ? (une fois le dos droit je n'arrive pas à plier les genoux)
- il faut également que je protège tout ce qui ne l'est pas déjà par la housse car le plastique est bien abîmé. Je vais également doubler le carton sous les pédales.
- L'histoire du balancier avec un pied, je n'y arrive pas, je trouve pas V8 trop lourde pour mes longues mais fines jambes

Question :
Ma V8 se met à sonner et surtout faire des tilt back et partir en vrille toute seule alors même que je ne suis pas dessus et qu'elle est droite. Une surchauffe ? Je suis obligé de l'éteindre et d'attendre un peu. C'est le moment que j'aime le moins quand elle fait ça, car ça ne me rassure absolument pas de remonter dessus. Si je ne lui fais pas confiance, c'est très moyen pour l'avenir. Un défaut de fabrication ou quelque chose que je n'ai pas capté ? 

Edited by Romain44
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Romain44 a dit :

Ma V8 se met à sonner et surtout faire des tilt back et partir en vrille toute seule alors même que je ne suis pas dessus et qu'elle est droite. Une surchauffe ? Je suis obligé de l'éteindre et d'attendre un peu. C'est le moment que j'aime le moins quand elle fait ça, car ça ne me rassure absolument pas de remonter dessus. Si je ne lui fais pas confiance, c'est très moyen pour l'avenir. Un défaut de fabrication ou quelque chose que je n'ai pas capté ?

Ta V8 est-elle neuve? As-tu fait (ou refait) une calibration? C'est peut-être juste un truc comme ça... :yaisse:

https://www.mobilityurban.fr/blog/monoroue-electrique/comprendre-son-application-pour-gyroroue-mu.html

 

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 19 minutes, Romain44 a dit :

Ma V8 se met à sonner et surtout faire des tilt back et partir en vrille toute seule alors même que je ne suis pas dessus et qu'elle est droite

La seule fois où j'ai vu un tel comportement, c'était une V8 qu'on avait poussé à bout (de sa batterie)….

(il y a d'ailleurs une vidéo d'une after, qui illustre cette crise de démence)

Edited by minch
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle est toute neuve, je l'ai reçu ce vendredi 4 octobre.

Je n'ai touché à rien dans l'application pour le moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si cela te sera utile... Essaie tout de même. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Romain44 j'avais oublié de te preciser qu'il ne faut pas regarder ces pieds mais regarder droit devant et tu verras que grace au millier de capteur qu'on tes yeux et l'analyse tres tres rapide de ton cerveau , il corrigera tous seul en commandant les micromuscles du bas de ton corps pour te maintenir en équilibre. et surtout detends toi , et ne focalise pas sur les rayes de ta roue , elle n'y echappera pas c'est comme ça :) lache prise :) 

Quand j'ai vu plusieurs fois des wheeler roulé je me suis dit c'est trop la classe ça n'a pas l"air trop compliqué , j'ai donc recherché une roue d'occasion sur la bon coin pas trop chere et je suis tomber a 10 km de chez moi sur kingsong 14m petite automomie avec 3 km au compteur . J'ai attendu le matin pour monté dessus . quand j'ai mis mon pied droit pour la premiere fois sur la pedale et que j'ai du mettre le pied gauche j'ai du m'accrocher au poteau de ma terasse comme un dingue et je suis dit " putain c'est baleze quand meme" . je montais , descendais , je me tapais les coté des chevilles , la maleole . Apres quelques minutes j'ai voulu me lancer du poteau au mur . première sensation , boom 1 metres et la roue se penche , moi aussi et je tombe les 22 pieds a terre pendant que la roue continue a tournoyer . ça y est premiere griffe mais pas la derniere . Apres je me suis accrocher au mur et j'ai parcouru le long du mur sur 4/5 metres en me ratrrapant a celui-çi quand je me deséquilibré .

1 h puis je stoppe . entre midi je reprend mais la je longe le mur puis j'entame un virage a gauche pour me rendre au poteau puis je m'accroche pour faire le tour et je repars du poteau a l'autres mur et ainsi de suite bref premier jour je pratique au moins 3h30 en plusieurs fois au moins une 12 aine de km en tous . le soir c'est sa premiere recharge !!!!

Le lendemain je me rend au citystade , je sais que la journe il n'y a personne . je mets mes protections et je tente de rouler sur le terrain synthetique mais impossible trop mou , mauvaise sensation . je décide donc de me mettre sur le bitume a l'exterieur et je me mets a rouler tout au tour , a freiner , a tourner . je tiens dessus sans tomber c'est cool . je m'entraine a tiurner a gauche a droite . 1h au total et je suis mort ;:)

L'apres -mid je pars bosser (conducteur de train ) et je prend ma gyroroue avec moi car je pars en deplacement sur valenciennes . Je me dis demain matin je me ferais une seance au parc pendant 1h/1h30 a tournoyer , freiner , monter , descendre , prendre des pentes en montées en descente , aller en ville (lol ce que je n'ai pas fait j'etais pas encore  a l'aise et pour puvoir aller en ville il me fallait imperativement apprendre a monter et descendre sans support ) 

le lendemain au parc de Valenciennes tous c'est effectivement tres bien passé , je me suis éclaté :) mais pas encore de depart trotinnette 

et puis apres ballade sur les voie verte de 10/12 km , avec du slalom avec des plots et des 8 . et depart trottinnettes , tout est ok , je suis a l'aise . 

en ce moment , j'apprends a maitriser le vent violent qui souffle et c'est un bon apprentissage pour garder son équilibre . 

je te rassure j'ai que 380km de roue , je ne sais toujours pas rouler en arrière (d'ailleur je n'y vois pas d'utilité ) ni sur une jambe (je n'y vois pas non plus l'utilité ) 

le plus important a mon sens c'est de se faire plaisir , ne pas prendre des risques inutile ( je depasse rarement les 20km/h) et n'apprendre reelement que ce que tu as vraiement besoin (nul ne sert a se rajouter de la charge mentale inutilement)

depuis Vendredi (hier) je roule en ks16b , et la conduite n'est pas tout a fait pareil que le 14 pouces surtout dans les virages .

ce soir j'ai repris ma 14 pouces pour rouler et celle-çi je la garde aussi pour l'apprentissage de mon fils de 9 ans et pour la prendre avec moi dans ma locomotive (poids moins elevé que la ks16)

merci de m'avaoir lu ;) 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, Romain44 a dit :


- Mais j'ai vraiment mal au dos (même plusieurs heures après), et il faut que j'apprenne à adopter la bonne posture. Laquelle ? (une fois le dos droit je n'arrive pas à plier les genoux)

Il y a fort à parier que tu te penches en avant (le haut du corps je veux dire). C'est ce qu'on fait naturellement quand on n'est pas en confiance pour anticiper la chute. En général quand tu apprend, un bon conseil à donner à ton élève toutes les 15 secondes c'est tiens toi droit remonte les épaules ;) Ca le fait pas à tous mais à beaucoup! Et du coup après ça fait mal au dos ^^

Edited by Matoone
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, Juan-Miguel a dit :

 

je te rassure j'ai que 380km de roue , je ne sais toujours pas rouler en arrière (d'ailleur je n'y vois pas d'utilité ) ni sur une jambe (je n'y vois pas non plus l'utilité ) 

Il y a des utilités à ça autres que de faire le kéké 😙

 

Savoir rouler en arrière t'apprendra à utiliser ton centre de gravité en "baissant tes fesses", ce qui te permettra des freinages bien plus efficaces et contrôlés (en marche avant hein ^^) une fois bien maitrisé.

Savoir rouler sur un pied (et il faut apprendre à le faire sur chaque pied) te permettra de pouvoir te replacer en toutes circonstances, ce qui améliore grandement le confort sur une roue quand on commence à taper des bonnes distances, ou qu'on est juste sensible à ce phénomène de mal de pieds.

 

Edited by Matoone
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.