Aller au contenu
Esprit Roue
Roland25260

quelles leçons "tirez vous" de vos gamelles

Messages recommandés

Salut à tous , je ne suis pas curieux mais j'aimerais savoir si vos chutes en wheel ou en trot vous on marqués et si comme moi vous êtes devenu (un peu plus raisonnable) Hé@RolluS les bonhommes blancs marquage de piste !?

ce petit sujet avec une pensée à @raphael qui est avec un pied dans un plâtre, à ma femme vautrée en trot et 4 mois d'arrêt (c'est dûr aussi pour moi!!)et bien sûr à tous les autres

Planté deux fois avec un Newheel ma première roue (2014) en fin de batterie et "poussé" trop fort dans des montées, deux fois les doigt "vriés" sans casse. Leçon: roulé à 10km/h en dessous de 20% de batterie et surveiller ses leds ou maintenant la jauge de l'application Gotway, portez des gants même petits en été hein @skudero90avec protège poignet s.t.p.

Je me suis planté après avec un Firewheel F528 j'ai doublé un cycliste ...  des racines sur la piste ... gamelle avant déformation de l'épaule 2 mois en rééducation . Leçon: Maintenant je vais vite (36 au TB) que quand je connais le parcours avec un casque (heu...souvent)

gamelle en janvier à 15km/h en GWms3-820 "chti jure c'est les fils qui ont mer..és" mais Gamelle quand même, blouson, cuisse, l'autre épaule (ça change mais moins grave) ,pantalon et blouson de moto (heureusement) rafistolés depuis avec du tissus thermocollant. (mer..e j'avais pas mon casque! mais deux bonnets) je pense pas que la tête ai eu quelque chose!??  Leçon: pas de wheel sans problème, (33 au Tilt-Back) je cherche un casque d'hiver avec visières mais pas de moto.

En bottine j'ai ça depuis 2014 et 4200km !!! https://www.decathlon.fr/botte-arp-100-w-wtp-jr-noir-id_8287476.html

Et malgré tout ça ... toujours amoureux de la wheel maintenant une ms3-1640 là y'a de la réserve! mais aussi des fils ! et une carte mère qui chauffe! leçon ? : :auto: même pas

 

Modifié par Roland25260
  • +1 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A chaud (en écrivant depuis mon lit avec la jambe dans le plâtre), j'en tire les conclusions suivantes :


- apprendre à connaître sa roue avant de la pousser trop loin.
- le matériel : on est encore sur des technologies jeunes et la fiabilité n'est pas totale. Je fais du kitesurf aussi. Au début du sport il y avait des morts chaque année en Charente Maritime ou j'habitais. Puis les systèmes de sécurité se sont améliorés et les accidents graves sont devenus​ rares.
- rider avec des protections (contraignant dans une utilisation quotidienne) par exemple il aurait fallu des chaussures qui tiennent la cheville ici je pense (peut-être botines de moto ?)
- c'est quand même un moyen de déplacement à risque. J'ai fait des milliers de kilomètres à vélo dans ma vie. Depuis 15 ans c'est mon moyen de locomotion principal au quotidien. Je n'ai jamais eu d'accident aussi grave en 15 ans vs 1 mois de monoroue (vélo + stable avec grandes roues).



Envoyé de mon LG-H850 en utilisant Tapatalk

  • +1 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Retour d'expériences (gamelles) :

1/ Avec mon ancienne Airwheel Q3 en fin de batterie (petite puissance + batterie faible > attention prudence).

Une petite côte, et la gyroroue a décroché (avant je ne le savais pas !)

Heureusement que je portais des protections (de rollers), résultat : grosse éraflure au genou.

Moralité : attention au pilotage batterie faible

2/ Plantage pleine vitesse avec ma MS2

On s'habitue aux bips continus > surdité aux alarmes, et dépassement de la Vmax (y'a pas de TB)

Gamelle pleine vitesse sans aucun bobo, grâce aux protections et au roulé-boulé (la MS m'a dépassé dans les airs... :S)

Moralité : attention aux alarmes (ça sert !)

 

Même si on connait le matériel de mieux en mieux, la pratique de la gyroroue reste un exercice, certes grisant, mais à risques, alors je me protège...

Bon ride à tous

Modifié par minch
  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma 1er et seul grosse chute, je l'ai fait le 2 jours que j'avais la roue.
J'étais avec mon neveu en train de lui apprendre (donc il avait mes protection) et j'ai voulu lui montrer un peu ou j'en étais de mon apprentissage et là je me lance, fier de moi car je vais a peu prêt droit et je me sens en confiance,je me penche en avant et gloire et bonheur ca marche bien, je continu a me pencher,houaa,quel sensation et je continu a me pencher, incroyable cette machine houaa..trop de bonheur.. et bip bip bip bip
Badaboum
Lancé a 22km/h mes jambes n'ont pas suivi.
Je me suis ramassé sur cette belle rue bien lisse (heureusement).
Sans protection évidemment
Bilan : coude genoux paume erraflé mais pas grave.
Coût : trou dans le blouson, trou dans la veste sous le blouson et trou dans le jeans.
C'est ma seul gamelle et qui est de ma faute. Je ne connaissais pas le title back ni les alarmes car j'avais eu la roue la veille.
Du coup il m'a fallu un moment avant de pousser la bête au dessus de 16km/h car mon cerveau bloquait mon corps et le retenait de se pencher.
Ça m'est passé mais que au bout de 250km et maintenant je connais la machine et ses alarmes.
Sinon en 500 km et bien c'est la seul chute.
La machine est tombée plusieurs fois mais j'ai toujours pu me rattraper.
La leçon que j'ai retenu : acceleration linéaire ou par petit palier.
Proteges poignet obligatoire.

  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pratique beaucoup les parcours forestiers, et la majorité de mes petites chutes (sans gravité) ont été dues aux pédales qui tapent quelque chose (caillou, souche...). Première leçon : en roue, la largeur est conséquente et la garde au sol misérable. Ce qui passe à l'aise en vtt peut être problématique en roue.

Je me suis gamellé une fois en allant dans "un bac à gravier", la roue se bloque alors que le pilote conserve naïvement sa vitesse, fatal error. Deuxième leçon : en roue éviter les épaisseurs de sable/gravier supérieures à 4 centimètres, et encore moins pour la boue très liquide.

Je me suis presque "sonné" en tombant assis en essayant de sauter sur un trottoir de ~12 cm, la roue a continué son chemin. Dix minutes pour m'en remettre, envie de dégueuler, mais le coccyx a tenu. Troisième leçon : les sauts, c'est dur, (cette putain de roue reste scotchée sur la planète). Donc pour l'instant, je monte les trottoirs "alla mano", je ne suis pas encore assez chaud psychologiquement pour entamer un apprentissage progressif.

Attendons patiemment les prochaines chutes pour progresser. En fait, je ne suis pas pressé.

  • J'aime 1
  • +1 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trottoir : Attention danger ! Ralentir et prendre le plus perpendiculairement possible (encore plus si c'est humide)

Ne pas sur-estimer ses capacités : après un long trajet, les jambes ne sont pas prêtes a courir ! (Encore moins a 25km/h)
 

  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans être un gros rouleur (750km en ,4 mois), je comptabilise 5 chutes avant les 200 premiers km, 2 en phase d’apprentissage, les 3 autres en trajets urbains me servent encore de leçon.

1 – Suite à un manque de maîtrise, et devant une bande de touristes en Segway juste derrière moi, cafouillage au démarrage (légère côte), ½ chute ridicule, et voilà qu’il me pousse une 2
ème malléole droite juste au-dessus de la 1ère.
Leçon :
- L’alu qualité aviation est vraiment très dur, en cas d’urgence, pas poser les pieds trop près des pédales.
- Il me reste à travailler les démarrages sans appuis, il est nécessaire de les maitriser : le mobilier urbain peut déjà être occupé par quelqu’un d’autre.
- Rester imperturbable devant les pressions supposées de l’environnement, Segway ou pas au cul, on reste zen !

2 – Qu’il était bon de rouler sur cette magnifique pellicule de neige, genre gros sel fraichement déposé ; s’il n’y avait eu cette foutue plaque de glace, à l’affût bien dissimulée, exactement à l’emplacement de mon virage habituel, un magnifique 180°.

Leçon :
Sous la neige, la glace ; là, « attention » : tourner doucement, pas pencher la roue, la contraindre à pivoter tout en douceur, sinon un magnifique faceplant est au rendez-vous. Mon épaule encore un peu raide me le rappelle tous les jours.

3 – Joli trottoir, personne dessus, je le prends. Gros caca de chien, merde ! Je passe où ? Je choisi gauche, côté mur. Crotte, la pédale accroche le mur, et petit face plante sans gravité, bon, on a évité le plus chiant, mais pas content le wheeler.
Leçon :
Sur les beaux trottoirs, aussi accueillants paraissent-ils, éviter les sections genre WC canins, j’ai pas envie d’avoir à choisir entre nettoyage de roue qui pue ou faceplant.

La plus belle leçon m’a été administrée sans chute, et heureusement.
Par une belle journée ensoleillée, je rentrais du taf en traversant le splendide Parc de la Tête d’Or (Lyon). Devant le foisonnement de bipèdes qui encombraient ce trajet, j’avais réglé le curseur de la vigilance à 200%. Ça ne m’a pas empêché de me retrouver obligé d’accueillir une charmante dame dans mes bras, assez mûre la dame, dois-je dire.
Tout s’est passé comme si le reste du monde se liguait contre moi. J’avais beau anticiper-ralentir, une succession de comportements aussi imprévisibles qu’inattendus, s’est soldée par l’action surprise de cette dame qui s’est littéralement jetée sur ma roue et moi. Heureusement, sans aucun dommage, j’étais quasi à l’arrêt.

Leçon :
Je suis devenu ultra prudent en milieu partagé, je ne passe ou ne surpasse pas si je ne suis pas repéré, je roule si nécessaire à l’allure d’un piéton lent, pour attendre la libération du passage.
Je porte un casque depuis qu’une trotte électrique et un Vélov’ ont surgis devant moi, à contresens sur piste cyclable. Je check après chaque franchissement délicat si je n’ai pas manqué de vigilance, et enfin j’ai baissé un peu le tilt back à 28km/h pour un peu de d’énergie de réserve au cas où

 

Modifié par Jef
  • Haha 1
  • +1 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui me fait "peur" (j'y pense quand j'y suis), ce sont les pistes cyclables séparées de la route, matérialisées par de grosses bordures. Je me dis qu'à pleine vitesse, ça doit faire mal. Je suis vigilent à tout moment scrutant l'état de la piste mais cela enlève le plaisir, même si ces pistes sont pratiques et rapides, je ne les trouve pas forcement rassurantes. 

  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, MIKL72 a dit :

Ce qui me fait "peur" (j'y pense quand j'y suis), ce sont les pistes cyclables séparées de la route, matérialisées par de grosses bordures. Je me dis qu'à pleine vitesse, ça doit faire mal. Je suis vigilent à tout moment scrutant l'état de la piste mais cela enlève le plaisir, même si ces pistes sont pratiques et rapides, je ne les trouve pas forcement rassurantes. 

Plutôt d'accord avec @MIKL72 , ce qui me rassure pas sur ce type de piste, c'est les familles piétonnes en promenade, pour qui ces pistes ne sont que des chemins pour la ballade; pourquoi pas un terrain de jeux pour les enfants en patins roses ou trottinettes de plastique bleu, et bien sûr, le gentil toutou est de la partie. On est loin d'Amsterdam où quand les vélos déboulent à coups de sonnettes,  les piétons se carapatent avant d'être balayé par la meute. Chez nous, il y a de plus en plus de "modes doux", mais la culture et les comportements ne suivent pas, c'est trop récent, soyons patients. Mais on sort un peut du sujet, non?;)

Modifié par Jef

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • On peut tomber même à l'arrêt car en descendant de la roue, peut-être parce qu'on est fatigué et on fait de petit geste, on peut poser le pied qui devait descendre de la roue sur la pédale. Comme on ne s'y attend pas et qu'on est fatigué et qu'on veut faire le minimum on se fait surprendre et on tombe. Leçon: Tant qu'on n'est pas complètement à l'arrêt avec un pied à terre, la vigilance doit être au maximum.
  • Pareil au démarrage, on peut embarquer une pédale en la tapant d'en-dessous et on se met à fermer une pédale. On se trouve alors sur un seul pied. Tout le monde ne sait pas tenir quelques secondes sur un pied. On peut encore tomber. Pareil, il faut bien s'appliquer dès avant le démarrage et pendant le démarrage.
  • Je venais d'avoir mon ACM. Je commençais à m'habituer à ma nouvelle machine. Quelqu'un m'a demandé de lui montrer comment on fait de la roue. J'y suis allé avec la S300 qui a un moteur bien moins puissant. Très vite, je ne savais pas quoi montrer alors je voulais montrer un peu une accélération. J'ai accéléré comme je faisais avec ma nouvelle ACM et badaboum, faceplant. Leçon: C'est bien connu mais c'est toujours bon de le rappeler: il faut toujours tout faire en douceur !
  • Lorsqu'on franchit un trottoir, il faut toujours arriver bien en face, il ne faut pas arriver à l'arrêt mais il ne faut pas arriver trop vite non plus. Il faut toujours se mettre en position fléchie pour franchir les obstacles. Et de façon générale, il est plus prudent d'être fléchi tout le temps pour pouvoir réagir en cas de surprises comme des petits creux ou des petites bosses qu'on n'a pas forcément le temps de voir.
  • Si on fait de longue distance et on peut avoir les cuisses un peu tétanisées. Il faut faire des petites pauses de temps en temps.
  • Parfois on se déséquilibre en essayant de replacer un pied en roulant. Je pensais que ce n'est pas si important de savoir se tenir sur un pied mais au final ça apporte de la sécurité notamment au démarrage et lors des replacement de pied en roulant. Ca vaut le coup de travailler un peu ça. 
  • Ce n'est pas parce qu'on maîtrise (ou qu'on a l'impression de maîtriser) la machine qu'on ne peut pas avoir d'accident. On rencontre plein d'autres gens sur la chaussée alors les protections et la vigilance permanente sont de rigueur.

De façon générale, il faut porter des protections sur nous et il faut faire très attention à ce qui nous entoure et il faut tout faire en douceur. Il faut s'appliquer sur tout ce qu'on fait. En vélo, on peut avoir l 'impression de pouvoir regarder le paysage en roulant (c'est dangereux quand même). Sur une roue il vaut mieux être très concentré sur la conduite tout le temps. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Pour ma part il y a deux type de dangers :

- ceux liés à la navigation sur trottoirs, aux terrains, aux personnes et à la météo. Ces dangers sont  commun au vélos, skate, trot...etc. Il faut anticiper, trouver les meilleurs passages et adapter son allure en permanence,

- ceux liés à la roue qui est par essence très instable, avoir une posture qui permet de rester au dessus (je sais ça a l'air idiot), en foule être prêt à en descendre à chaque instant (j'ai dit descendre, pas tomber), minimiser ses accélérations (au delà la roue dira -"tu fais ce que tu veux mais moi je m'arrête) tout en adaptant ses vitesses.

Lier les deux types de dangers il est certain que ça les multiplie et que c'est aussi cela qui est grisant.

Pour ma part j'ai eu une chute à 30 km/h sur anneau de vitesse qui a eu pour effet d'avoir un bras fêlé durant 2 mois et a faillit me faire abandonné la roue et une série de petites chutes sans gravité et conséquence. J'en ai tiré les leçons suivantes :

- les protections sont biens (surtout pour commencer) mais à partir d'une certaine vitesse cela fait mal de toutes façons il faut prendre celles avec lesquelles on se sent bien,

- en roue on est vulnérable autant et encore plus que les autres utilisateurs, il faut l'accepter,

- J'ai un très bon souvenir des quelques cours que j'ai pris en particulier avec @Hirsute, cela ne rend pas invulnérable mais permet tout de même d'éviter d'enchainer trop d'erreurs.

Cordialement.

  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, Jef a dit :

pourquoi pas un terrain de jeux pour les enfants en patins roses ou trottinettes de plastique bleu, et bien sûr, le gentil toutou est de la partie

tout à fait dans le sujet ... DANGER WHEELEUR=GAMELLES

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/03/2017 à 06:58, koto a dit :
  •  

Il y a un point que j'ai oublié. Il ne faut pas prendre le risque de faire cogner  une pédale en roulant. Pour cela il ne faut pas rouler trop proche du bord des trottoirs quand on est sur la route (piste cyclable sur route). Il ne faut pas rouler trop proche d'un petit poteau ou quelque chose comme ça. Il ne fait pas trop frôler le coin d'un bâtiment car le trottoir est trop serré, etc... Il vaut mieux s'arrêter quand c'est trop serré. En effet, si normalement on passe très bien à certains endroits, quand on est fatigué ça peut se présenter différemment.

  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un beau faceplant de mon côté en heurtant le bord d'un trottoir pour éviter un piéton: conclusion: en cas de chute vers l'avant, le reflexe est de mettre les mains en avant, et mes protèges-poignets m'ont sauvé la mise: pas une égratignure. Je les porte en permanence. Le pilotage de la roue en ville demande une attention permanente (on ne vole pas sur un tapis volant) et je roule sans musique ni dans les oreilles ni sur les enceintes de ma ks16s pour rester vigilant. 

Modifié par Orestre
  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part,  j'ai vraiment 3 belles gamelles à mon actif : 

  • La première en fin de balade, j'arrive devant une montée de trottoir sur un passage piéton : je me dis que ça va passer nickel car le bateau est bien marqué et le trottoir biseauté n'est pas bien haut. En fait la roue a planté et a bloqué dans le creux. Je devais être à 15 km/h et faceplant immédiat. C'était d'ailleurs une leçon salutaire car je me disais que  à faible vitesse, j'aurais probablement le temps de réagir, sauter, courir etc... Que nenni. Quand ça arrive c'est soudain, même à faible vitesse et on rattrape que dalle. Résultat : blouson et jean déchiré. Heureusement j'avais les protège poignet qui ne me quittent jamais.  Comme quoi un excès de confiance et une conduite sans attention particulière sont des comportements à risque
  • La deuxième sans gravité. Je passe sur une piste super lisse devant un groupe de gamins que je croise au ralenti : "WOW", "regarde", "Genial", "trop fort" .... j'ai voulu faire le kakou et ai accéléré un peu fort. La roue est partie rapidos avant de se coucher au ralenti vers l'avant en me déposant au sol à 20/25 km/h. J'ai couru pour éviter la chute et ai réussi à ne pas tomber mais les gamins se sont bien marrés. Prudence donc et pensez à tout faire en douceur...
  • La 3eme et qui aurait pu très mal finir : j'avance tranquille sur un trottoir large. Devant moi un plot en beton, un panneau de signalisation et un camion de déménagement qui bloque le trottoir coté mur. Je suis passé à 10km/h entre le plot béton et le poteau de signalisation et évidemment ma pédale a accroché le poteau. Me sentant tomber je me suis rattrapé au poteau - aucun dommage -  mais la roue est partie en toupie, est retombé sur le pneu et a accéléré, fait de multiples culbutes à une vitesse estimé de 15-20 kmh. Elle a traversé la chaussée avant d'aller s'écraser dans le mur du trottoir étroit d'en face. Par miracle aucune voiture ni piéton de l'autre côté. Coque pétée, griffé de partout. Là encore un excès de confiance, mauvais calcul de la largeur de la roue. Désormais quand c'est très étroit, je descend. Je n'imagine même pas la roue percutant une bagnole qui la renvoie baller sur un piéton. Ca aurait pu très mal finir....

Il faut rester ultra vigilant (pas de musique, téléphone au autre en ce qui me concerne, tout ce qui me distrait est proscris) et protection systématique (casque et protège poignet au minimum). Même ainsi on n'est pas à l'abri de surprise....

PRUDENCE

 

  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Afin d'eviter la gyroroue fugeuse, j'ai commandé un leash (a spirale) de bodyboard, le modèle à fusible (kitesurf) est un trop couteux à mon goût. ;)

Modifié par minch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Adaptez en permanence​ sa vitesse à l'environnement.

Par rapport aux voitures, vélos, piétons, ça évite les surprises.

Par rapport au terrain, trous, bosses, mauvais revêtement, si tu vas trop vite ça sent le gadin.

Donc pas de vitesse inadaptée et pas trop confiance en soi.

Un wheeler en bonne santé est un wheeler prudent.

 

Envoyé de mon NEM-L51 en utilisant Tapatalk

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, la principale leçon, c'est que la roue, c'est casse gueule. On peu dire ce que l'on veux, dès qu'un élément extérieur viens perturber l'équilibre précaire de l'engin, c'est la chute quasi assurée.

Ajouté à  cela que c'est un produit encore jeune qui a encore pas mal de chemin à faire coté fiabilité et sécurité aussi bien coté électronique que mécanique. L’algorithme a aussi besoin d'améliorations pour apprendre à gérer tous les cas un peu compliqué et/ou extrême pour ne pas mettre en danger l'utilisateur ou la machine.

 

Je reste très content de la roue, les sensations sont bonnes, c'est agréable à utiliser et cela complète très bien l'usage du métro, RER et autre tramway. Mais comme pour la voiture en sont temps, il y a une grosse marge de protection coté fiabilité/sécurité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 26/03/2017 at 11:48 AM, Orestre said:

Un beau faceplant de mon côté en heurtant le bord d'un trottoir pour éviter un piéton: conclusion: en cas de chute vers l'avant, le reflexe est de mettre les mains en avant, et mes protèges-poignets m'ont sauvé la mise: pas une égratignure. Je les porte en permanence. Le pilotage de la roue en ville demande une attention permanente (on ne vole pas sur un tapis volant) et je roule sans musique ni dans les oreilles ni sur les enceintes de ma ks16s pour rester vigilant. 

Pourrais-tu me dire où trouver de bons protèges poignets ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, Bolton a dit :

Pourrais-tu me dire où trouver de bons protèges poignets ?

@Bolton Moi j'ai ceux là : https://www.skatepro.fr/116-9845.htm?stockcode=920040/XS&gclid=COL9hprJ_NICFQYo0wodNPMIRA

Pas donnés, je les ai acheté sur Lyon au "cri du Kangourou" magasin de rollers, skates et autres engins à roulettes non électrifiés en tout genre. Un peu long à enfiler quoique très simple avec le système de lanière et velcro mais ils sont très confortables et ce sont sont selon le vendeur du magasin les plus efficaces en dehors des gants pro de snow boarder.

Arguments de vente ou réalité ? En tout cas j'en suis très satisfait

Modifié par djerr
  • +1 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.